Power > Pretty Little Liars
Bonjour à toi !

Bienvenu sur le forum Legends of Xena, tu pourras y découvrir l'actualité concernant la série Xena, Charmed et Legend of the Seeker ! Ce forum est également un lieu de partage et de découverte. N'hésite pas à t'inscrire !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JE DOIS CONTINUER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: JE DOIS CONTINUER   Lun 17 Déc 2012 - 11:48

Coucou, voici une petite histoire dont les personnage m'appartienne amplementmalgré leur ressemblance avec nos héroïne.

JE DOIS CONTINUER


Tout tourne autour de moi. Je n'arrive plus a savoir où est l'endroit et l'envers. De multiple grava et autre, sont empilés sur moi. Je n'arrive pratiquement plus à respirer. Tout ce que j'entends c'est le son, le son de sa voix qui m'appelle. Je rassemble mes forces et je réussis à me libérer de ma prison de pierre. Je me remets difficilement debout. Je regarde tout autour de moi et vois que tout à feu et à sang. Je ne comprends pas ce qu'il a pu arriver. Des corps, de nombreux corps mort et démembrer m'entoure. Ne sachant pas si c'est la vision de ses cadavre ou le contre coup du choc, quoi qu'il en soit, je vomis la bille qui monte d'un coup. Ça fait trois jours que je cours en suivant le son de sa voix. Elle m'appelle, elle me demande de venir. J'attrape mon fusil d'assaut et continue ma route à travers ses couloirs sombre. Je suis fatiguée et mon corps peut lâcher à tout moment, mais je dois continuer, je dois continuer à la chercher. Elle se présente à moi au détour d'un couloir me demandant de venir. Sans attendre je pars à sa poursuite et pour l'innombrable fois, elle disparait. Elle est semblable à un fantôme.

Son corps si pale si maigre me sert le cœur, ses cheveux si noirs si longs, cache pratiquement son visage. Les pénombres qui m'entoure ne me permette pas de me dire si ses yeux son noir, bleu ou rouge. Je me plaque contre le mur quand des coups de feu retentisse. Je riposte à ce moment-là et tue quatre soldats. Mon équipe, mon équipe entière a été tuée. Je suis la seule à rester debout. Mon corps meurtri me demande de m'arrêter, mais je ne peux pas. Je continue donc à suivre des traces de pas ensanglantées. Peut-être que ce sont les siens. Je ne dois pas m'arrêter. Sa voix semblable à un murmure, sa voix qui m'obsède depuis que j'ai mis les pieds dans cette immeuble. Elle me suit, je la pourchasse. Personne ne peux me dire pourquoi. Je dois continuer, je dois continuer à la chercher. Cette femme m'attire pourquoi je ne peux le dire.

L'immeuble commence à trembler, je dois rapidement trouver une sortie avant que tout s'effondre. Je vois un couloir avec deux possibilités. Un chuchotement venant de la direction de gauche me fait prendre ma décision. Je suis cette voix que je reconnais être la sienne. Encore une fois elle m'indique le chemin à suivre. La porte à double battent qui se situe au bout, s'ouvre d'un coup et je peux enfin sortir à l'air libre. Je cours aussi vite que je le peux pour me mettre en sécurité. J'ai à peine le temps de me cacher derrière un bâtiment en ruine que l'immeuble s'écroule comme un vulgaire château de carte. Je sors de ma cachette quand le calme revient.

Je regarde avec dépit la ville fantôme qui se présente à moi. Ça fait plus de trois jours que je suis ici pour la mission que l'on m'a confiée. Je tourne la tête et aperçois la carcasse d'une voiture. Je m'en approche et utilise de ce qu'il reste comme rétroviseur latéral pour me regarder avec dégout. Mes cheveux blonds recouvert de poussière, de sang et autre, me donne la nausée. Tout comme ma couleur de peau qui est un peu bronzée a pratiquement la même teinte que mes cheveux.

Je tourne vivement la tête et je la revois non loin de moi à me fixer. Je ne bouge pas et la regarde. De nouveau j'entends sa voix me demandant de venir. Je me mets à la suivre, elle disparaît à un tournant de maison, je la suis de nouveau mais encore une fois elle n'était plus là. Son esprit me guide, son esprit m'appelle à elle. Je continue dans la direction qu'elle me montre. Dans ma radio j'entends un groupe de soldat ennemis qui indique qu'ils se dirigent vers la ville où tout à débuter. Ils la cherchent aussi, ils la veulent aussi. Je dois la trouver avant eux.

J'arrive au bout de la maison et je me fais accueillir par un escadron de militaire. Je les reconnais, ce sont ceux qui appartiennent aux groupes de scientifiques. Nous sommes trois équipes à la chercher. Mais je dois la trouver avant eux. Je me colle contre le mur de la maison et encore une fois une pluie de balle tombent. L'échange dure plus d'un quart d'heure. J'entends un hurlement derrière moi, je me retourne et je vois un soldat fondre sous mes yeux. Je garde mon regard fixer sur ce qu'il se passe et je la vois. Là juste à mes coté. Elle à tuer cet homme en me sauvant la vie. Je ne peux la regarder plus qu'elle s'évapore en une fraction de seconde.

Encore une fois, je l'entends. Elle m'appelle, il faut que j'aille. Je passe à travers les maisons abandonnée avec un espoir de trouver un véhicule qui pourrais m'emmener vers la ville de l'ouest. Je cours, je ne m'arrête pas. Des sorte de fantômes m'attaquent, je les esquive. Je ne dois pas perdre de temps, je dois continuer, je dois aller la trouver.

Je sors d'une grande maison, m'éloigne de la ville en ruine. Je ne trouve aucun véhicule. Je continue à courir. Je lâche mon fusil d'assaut qui n''a plus de munition. J'attrape mon pistolet. Le charge et continue dans ma lancer. Je m'engage sur la route principale celle qui donne sur la ville de l'ouest. La nuit commence à tomber, et le vent à souffler. Il fait froids et je suis fatiguée. Mais je ne dois pas m'arrêter. Je regarde le sol car des traces attirent mon attention. Je les vois. Les même trace de pas de sang s'affiche devant moi. Je lève la tête quand des phares se dessinent au loin. Je me mets au milieu de la route. Pointant mon flingue sur le véhicule. Je m'aperçois que c'est une moto des militaires des scientifiques. J'attends qu'il soit le plus proche possible et sans hésiter lui loge une balle en pleine tête. Il s'écroule dans un beau dérapage à cent mètres plus loin.

Je me précipite, vire le corps et prends la moto. Encore, j'entends encore sa voix, elle m'appelle toujours. Sa voix se fait plus forte et plus présente. Je mets les gazes et m'élance le plus rapidement possible vers la ville de l'ouest. La nuit était si sombre et si froide, qu'elle me permet de rester éveillée. J'arrive à destination. Une armée entière est sur les lieux. Je dois pénétrer dans la ville, je dois trouver l'endroit où elle est. L'entrée de la ville est gardée par une dizaine d'hommes. Je ne peux pas me permettre de faire de la politesse. Je pousse ma moto au maximum en me voyant, les soldats se jetèrent de chaque coté en me laissant le champ libre. De suite après, je les vois me prendre en chasse avec leur jeep. Je sors mon flingue et je leur tire dessus. Je fais mouche sur deux hommes, l'un deux réussis à me blesser au bras mais je maintiens fermement mon équilibre.

J'arrive vers une maison avec un balcon, je me mets debout sur la moto et sauta en m'agrippant au rebord du balcon. Je me hisse rapidement et évite les balles qui me sont destinée. Je ne m'arrête pas, je monte sur la barrière en bois et atteins le toit. Je saute alors de maison en maison. Je ne sais pas où je dois aller. Je ne sais pas à quel endroit elle est située. J'entends toujours sa voix, plus j'avance et plus sa voix se fait plus forte. Je comprends alors que je suis dans la bonne direction.

J'arrive devant un grand bâtiment qui ressemble à des laboratoires. La porte qui se trouve en face de moi s'ouvre toute seule. Je m'en approche et passe la tête pour voir ce qu'il y a. je n'ai pas le temps de contempler que des balle m'arrive droit dessus. Je rentre dans le bâtiment et je me précipite au loin à travers les couloirs. Je me colle contre un mur et attend mes agresseurs. Je les vois, je leur tire dessus. Les touches à chaque fois. Une présence dans l'entre d'une porte me fit tourner la tête. Je la vois encore, elle est là, elle me dit où passer. Sans perdre de temps, je sors de ma cachette et me précipite dans l'ouverture. Je la referme immédiatement derrière moi en condamnant l'entrée. Je regarde tout autour de moi et vois une fenêtre donnant dans un autre couloir. Je la brise et passe à travers. Je longe le corridor. Des traces de pas ensanglantée, me font tourner à droite, je les suis des apparitions de la femme se fait devant moi. Je sursaute à chaque fois, mais je continue. J'entends des voix venant derrière moi. Je réalise que les soldats ont réussis à franchir l'obstacle. Je me mets alors à courir. Le couloir m'emmène à un deuxième qui se finit par un ascenseur. Je le prends. Avant que je ne puisse appuyer sur un bouton, l'étage -1 s'actionna. Je me laisse guider.

Arrivé, les portes s'ouvrent. Je découvre un immense corridor sans fin. Dans les pénombres je la vois, elle est là, elle m'appelle. Je la suis. Je suis le son de sa voix, les traces de pas qu'elle me laisse. Au bout d'un quart d'heure de marche dans le noir le plus total, j'arrive à une grande porte en métal. J'essaye de l'ouvrir mais la rouille qui la recouvre l'empêche de se mouvoir. J'use de mes force et réussi à l'entrouvrir suffisamment pour me laisser entrer.

Je regarde autour de moi, c'était un sorte d'entrepôts rien de plus, au loin je vois une lumière rouge et des ombre. Des voix d'hommes et un souffle dure, d'une femme. Je m'approche discrètement. J'arrive au coin d'une caisse en bois. Je m'accroupis. Et je regarde ce qu'il se passe. Deux hommes autour d'une femme nue couchée à terre. Je pose les yeux sur elle puis sur les deux hommes. L'un d'eux tue l'autre. Il s'approche ensuite de la jeune femme et braque son revolver sur elle. Ne pouvant pas accepter ce qu'il va suivre, je me précipite sur l'assassin qui était de dos et lui donna un coup de pied retourner dans la nuque.

Il s'écroule, je me place entre lui et la jeune femme. Je pose de nouveau mes yeux sur elle et mon cœur s'emballe. Son corps était recouvert de sang. L'homme se remet debout et je colle mon canon de flingue contre son front. Je lui dis froidement qu'il ne touchera à aucun cheveu de cette femme. Il se met à rire, il ne me prend pas au sérieux cela se voit. Sans hésiter, je le tue froidement avant qu'il ne tire sur la jeune femme.

Dans ma radio j'entends l'armée approcher. Il ne reste pas beaucoup de temps. Je m'approche de la jeune femme, me baisse et la prend dans mes bras. Elle me regarde étrangement. Elle ne s'attend peut-être pas à me voir ici. Pourtant c'est elle qui m'a indiqué le chemin. Elle a du mal à respirer. Je pose mes yeux dans les siens et vois pour la première fois depuis trois jours, qu'ils sont d'un bleus saphir. Ils sont magnifiques. Elle me regarde tendrement avec beaucoup de reconnaissance. Un doux sourire s'affiche sur son visage et je la sens enfin en sécurité. Elle passe ses bras autour de mon cou et sans attendre, je pars à travers la pièce afin d'aller trouver un passage secret qu'elle me dévoile.

Je le trouve facilement et je me faufile à l'intérieur. Je referme la trappe et à ce moment-là j'entends un gros bruit venant du dessous. Elle m'explique qu'elle vient de seller l'entrée avec des caisses de bois qu'elle a posé dessus. Je ne suis pas surprise après toutes les horreurs que j'ai vu. Je continue à avancer. Je dois la sauver et la sortir d'ici. Pourtant ce n'est pas ma mission. Je dois normalement la tuer, car d'après le rapport de mission, cette femme est une criminelle extrêmement dangereuse. C'est le rapport que mon chef m'a donné lors du départ. Mais je suis tombée sur un rapport alors que je l'ai cherchée. J'ai lus toute son histoire et c'est cela qui m'a fait retourner ma veste. Car la victime c'est elle.

De plus, sa voix, sa voix est si suppliante que cela ne peut pas être la voix d'une criminelle. Je continue à avancer avec mon fardeau dans les bras. C'était surprenant de voir cette femme si affaiblis alors qu'elle est si forte. Plus j'avançais et plus je m'aperçois que nous sommes dans les couloirs d'un bunker datent de la seconde guerre mondiale. Je passe à coté d'une porte entrouverte et vis un lit en mauvais était J'entre dans la pièce avec espoir de trouver quelque chose. Effectivement, je vois une couverture par terre. Je dépose la jeune femme sur le semblant de matelas et attrape la couverture. Je la passe sur les épaules et la recouvre entièrement.

Elle, m'explique qu'ici personne ne viens jamais et que ça donnait dans le petit bois en dehors de la ville. J'étais vraiment heureuse car je ne sais pas comment j'allais faire pour me battre avec elle à protéger. De plus je n'ai pratiquement plus de munitions. Je m'autorise alors un moment de pause et m'assit à ses cotés. Je me présente à elle et lui expliqua la raison de ma venue.

Elle m'écoute et me dis qu'elle le sait car elle peut lire dans les pensées et le cœur des gens. C'est la raison pour laquelle elle m'a demandée de venir et de la sauver. Je la regarde parler. Je dois admettre que j'adore entendre le son de sa voix. Sans que je ne sache pourquoi, je me sens irrésistiblement attirée par ses lèvres. Elle le comprend quand elle se tait pour me regarder dans les yeux. Je ne peux résister à l'envie qui me prenait. Alors, je me penche et capture délicatement ses lèvres. Je sens ses bras passer autour de mon cou en m'attirant contre elle tout en me rendant mon baiser. Je me laisse alors guider en me couchant sur elle. J'arrête le baisé et la regarde intensément. Son regard est si pénétrant que je suis déstabilisée. Elle prend mes lèvres contre les siennes et nous partons dans un baiser brulant.

Je sursaute quand une sonnerie venant de ma droite se fait entendre. J'ouvre alors les yeux et je me fige. Je réalise que je suis dans ma chambre et dans mon lis. La sonnerie n'est qu'un appel sur mon portable. Je comprends alors avec dépit que tout ceci n'était qu'un rêve. Je me lève et attrape mécontentement mon téléphone et réponds à mon interlocuteur qui me dis.

« Jane, il faut te préparer, une mission t'attend, tu dois aller arrêter et tuer une jeune femme qui est extrêmement dangereuse. »
Revenir en haut Aller en bas
 
JE DOIS CONTINUER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Power > Pretty Little Liars :: Le Flood :: Des Fics-
Sauter vers: