Power > Pretty Little Liars
Bonjour à toi !

Bienvenu sur le forum Legends of Xena, tu pourras y découvrir l'actualité concernant la série Xena, Charmed et Legend of the Seeker ! Ce forum est également un lieu de partage et de découverte. N'hésite pas à t'inscrire !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Complot (En cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Complot (En cours)   Mar 16 Oct 2012 - 6:11

Complot


Chapitre I

Xena arriva à son QG politique se trouvant à San Francisco, en arrivant, elle bouscula accidentellement une femme plus petite qu'elle. Elle se baissa pour aider cette femme à ramasser les feuilles qui étaient tombées.

-Je suis désolée de vous avoir bousculée, je ne vous avez pas vu arriver. (dit Xena en ramassant les feuilles)

-Non, c'est la mienne ! (dit la femme) Je ne regardais pas où j'allais.

La femme regarda Xena dans les yeux, Xena semble lui dire quelque chose.

-Vous me dites quelque chose ! (dit la femme avec un magnifique sourire)

-Je suis la sénatrice Amphipolis !

-Vous êtes jeune pour être sénatrice. (dit-elle mal à droitement)

-Merci ! Vous croyez que j'avais cinquante ou soixante ans ? (dit-elle sur un ton amusée)

-Euh … je suis désolée, je me suis mal exprimée …

-C'est pas un soucis ! On croit souvent que je suis plus âgée parce que je suis sénatrice.

-Vous avez qu'elle âge sans être indiscrète ?

-Je ne vous dirais pas mon âge tant que je ne serais pas votre nom. (elle sourit de nouveau)

-Ah ! Oui, excusez-moi, j'ai oublié de me présenter avec tout ça. Je m'appelle Gabrielle Podédaïa.

-Et bah, Gabrielle, je dois vous dire que je n'ai que vingt-sept ans.

-J'ai vingt-cinq ans !

Xena se releva puis elle ouvra la porte de son bureau, elle regarda Gabrielle.

-Il me semble que je ne vous ais jamais vue ici, dans mon quartier de campagne.

-Je viens juste d'arriver, je dois remplace une assistante.

-Comment s'appelle la femme que vous devez remplacer ?

Xena vit Gabrielle regarder une feuille puis elle la regarda de nouveau.

-Je dois remplacer Alti Heuremal.

-Bien ! J'ai une bonne nouvelle pour vous, vous êtes ma nouvelle secrétaire.

Xena fit signe à Gabrielle de rentrer avec elle dans son bureau, elle se mit assise dans son grand fauteuil confortable puis elle fit signe à Gabrielle de s'asseoir dans l'un des sièges confortables en face de son bureau.

-Mon assistante précédente est en congés maladie pour au moins un an. Vous allez devoir me supporter durant cette période.

Xena lança un charmant sourire à Gabrielle, elle remarqua une petite rougeur sur les joues de sa nouvelle secrétaire.

-Votre bureau est juste là !

Gabrielle regarda dans la direction que lui indique Xena, elle remarqua le deuxième bureau qu'elle n'avait pas vu en entrant.

-Vous me suivrez également dans mes déplacements, dans mes mitings et dans d'autres rendez-vous.

-Bien ! Je commence maintenant ?

-Oui !

Le téléphone sur le bureau de Gabrielle sonna, Xena la regarda.

-On dirait que votre boulot commence. (elle sourit)

Durant tout le reste de la matinée, Gabrielle prit des rendez-vous pour Xena.
Xena entra dans le bureau en téléphonant, elle avait oublié que Gabrielle était là.

-T'es peut-être ma petite-amie, Alti mais je te dis et te répéte encore une fois. (dit-elle énervée) Je ne veux plus de toi dans ma vie … J'ai pas peur de toi, alors laisses tes menaces de côtés … Oh, si ! Je peux me battre sans que mes gades du corps soient là … Ose le dire à la presse que je suis lesbienne et je te jure que je te pourris la vie à un points que tu ne peux même pas imaginer.

Alti raccrocha au nez de Xena, celle-ci regarda son téléphone.

-Sale...

Xena venait juste de s'apercevoir que Gabrielle était dans leur bureau et qu'elle a tout entendu de sa conversation téléphonique.

-Euh … Zut, vous avez tout entendue ? (demande-t-elle sur un ton embarrassé)

-Oui ! Faites-moi confiance, je ne dirais à personne que vous êtes homo. Je sais que ça fait mal quand nos proches apprennent notre orientation sexuelle sans qu'on ait eut le temps de leur dire avant qu'ils l'apprennent.

Xena fut intriguée par ces paroles de Gabrielle, elle se mit assise sur le bord du bureau de sa secrétaire puis elle la regarda.

-Pourquoi vous dites ça ?

-Euh …

-Je pense qu'au point où j'en suis, rien ne peut plus me choquer.

-Je dis ça parce que … j'en ai eut l'expérience.

-Vous êtes lesbienne vous aussi ? (elle sourit légèrement)

-Non, je suis bisexuelle mais j'en suis pas tout a fait certaine.

-Comment ça ?

-Disons que je n'arrive pas à savoir si j'aime plus les femmes que les hommes, ou l'inverse, ou si je les aime tout les deux de la même manière.

-C'est peut-être parce que vous n'avez pas trouver la bonne personne pour le savoir.

-Peut-être, je préfère arrêter de parler de ma vie personnelle.

-Il a pas de soucis.

Xena fit exprès de remettre une mèche de cheveux de Gabrielle en place, elle l'a sentie frissonner.

-J'ai un faible pour les blondes.

-Moi pour les brunes mais je ne cherche pas à me caser en ce moment.

Chapitre II

Gabrielle entra dans le bureau, elle vit que Xena était en ligne avec une personne, elle referma doucement la porte puis elle fit signe à Xena qu'il était l'heure de partir à son miting à San Jose.

-Je dois vous laissez, je vous rappelle dès que possible.

-Bien, à bientôt dans ce cas.

Xena raccrocha puis elle prit sa veste qui était posé sur le dossier de son fauteuil, elle partit dans la direction de Gabrielle. Après la sortie de Xena, Gabrielle ferma le bureau à clefs.

Une heure plus tard, elles arrivèrent à San Jose, Xena était en train de motiver la foule qui s'est déplacée pour obtenir le plus de voix possible pour pouvoir être réélue sénatrice.

Gabrielle ne pouvait s'empêcher de regarder et d'écouter Xena pendant qu'elle était en train de faire son discours.

-Et c'est pour cette raison que vous ne devez pas accorder vos voix à Callisto, (dit Xena) elle ne réglera pas les principales problèmes de la Californie. Elle nous vous apportera aucunes réponses à vos soucis quotidiens.

La foule applaudissa Xena après les derniers mots de son discours, elle resta quelques instants à remercier les personnes qui se sont déplacées.

Pendant ce temps dans le QG de campagne de Callisto, celle-ci venait juste de suivre le discours de sa rivale de toujours. Une personne frappa à la porte de son bureau, elle tourna la tête dans la direction de la porte.

Elle vit une femme de grande taille entrer sans qu'elle l'ait invitée à entrer, son secrétaire entra juste après.

-Sortez du bureau de … (commence le secrétaire)

-Ça va aller ! (dit Callisto) Vous pouvez partir, j'appelle la sécurité en cas de problème
avec cette personne.

-Bien ! Mais vous en êtes certaine ?

-Oui ! Partez !

Le secrétaire quitta le bureau de sa supérieur, une fois la porte fermée, Callisto fit signe à la femme de s'asseoir en face d'elle.

-Que me vaut votre visite inattendue ? (demande Callisto)

-Je suis Alti Heuremal …

-Oui et alors ?

-Je peux vous aider à gagner contre Xena Amphipolis.

-Et comment ?

-Je suis son ancienne secrétaire et j'ai des information qui pourrait anéantir à néant sa carrière.

-Très intéressant ! (dit-elle avec un sourire méchant) Quoi comme information ?

-Je pense qu'une bonne partie des californiens n'aimerait pas savoir que leur sénatrice est lesbienne.

-Vous dites, lesbienne ? On ne dirais pas à première vu que Xena aime les femmes, c'est
un bon point pour lui faire perdre plusieurs voix et des voix importante comme celle du
maire de Los Angeles.
Callisto se redressa puis elle tendit la main à Alti et lui souria.

-Bienvenue dans mon équipe de campagne.

-Merci !

-Puisque nous semblons haire toute les deux Xena et que vous la connaissez, vous serez l'une de mes conseillères de campagne.

-Je vous apporterais tout les informations que vous avez besoin. (son regard devient noir) Xena ne sera pas élue une seconde fois, je vous le jure.

Xena et Gabrielle étaient en voiture pour se rendre à un dîner de solidarité où Xena doit y assister.

Xena regarda sur sa droit et vit que Gabrielle était en train de regarder par la vitre de son côté. Elle décida de baisser la vitre de Gabrielle pour faire entrer de l'air frais.

-Vous me semblez avoir besoin d'un peu d'air, Gabrielle. (dit Xena d'une voix douce)

-Je suis juste un peu fatiguée.

-On a cas assisté à ce dîner après nous sommes libre pour rentrez chacune chez soi.

-Oui … (elle regarde sa montre) Xena, si on ne va pas plus vite, on risque d'arriver en
retard à ce dîner. On était déjà en retard en quittant le miting.

-Vous avez raison !

Xena appuya sur un bouton juste à côté d'elle, la vitre tintée qui les séparées du chauffeur se baissa doucement, puis s'arrêta à mi-chemin.

-Éphinie, on va arriver en retard, augmentez l'allure. (dit Xena)

-Bien, Mis Amphipolis. (répondit-elle)

Éphinie fit remonter la vitre puis elle accéléra pour arriver plus vite au dîner.

-Alors, vous avez pensé quoi de ce miting ? (demande Xena à Gabrielle)

-Votre discours était très bien fait. Je pense que vous avez toute les changes pour être
réélue sénatrice de notre État. (elle sourit)

-Vous avez peut-être raison mais il faut faire attention à Callisto, je la connais, elle est
prête à tout pour m'évincer de la scène politique voir plus.

-Pourquoi, elle a quelque chose à vous rapprocher ?

-Je sais pas … Je ne pourrais pas vous dire pourquoi elle me hait à ce point, seule elle pourrait me dire pourquoi.

-Vous n'avez pas l'air d'une personne qui pourrait détruire une vie, je me demande aussi, ce qu'elle peut bien vous reprocher.

-Je pense que ça restera à jamais un grand mystère, Gabrielle.

Un silence s'installa entre elles durant quelques instants.

-Vous serez intéressée d'être ma secrétaire pour plus de un an ?

-Et votre …

-Je l'ai virée ce matin même. La place vous intéresse ?

-Je vais y réfléchir, sénatrice.

-Appelez-moi, Xena. J'ai l'impression de faire deux à trois fois mon âge …

-Bien, Xena ! (elle lui lance un charment sourire)

Durant le dîner, Gabrielle fit bien attention de ne pas se faire remarquer pour que tout le monde ce concentre sur la présence de Xena à ce repas de solidarité. Le dîner se termina deux bonne heures plus tard, Xena et Gabrielle partirent de là dans la voiture qui les avaient amenée.

-Vous voulez qu'on vous dépose directement chez vous ? (demande Xena à Gabrielle avec un charmant sourire)

-Ça ne serait pas de refus, Xena.

-Bien, dites à Éphinie votre adresse.

Xena baisa la vitre intérieur pour que sa conductrice sache où emmener Gabrielle. Après avoir dit son adresse, Gabrielle s'enfonça dans son siège, un peu fatiguée de sa journée, elle sentit la voiture démarrer.

-Nous avons une grosse journée qui nous attends demain ? (demande Xena)

-Oui, vous devez siéger demain matin au Sénat puis à midi vous avez rendrez-vous avec le maire de Los Angeles puis vous avez un nouveau miting dans l'après midi, puis répondre à deux interview. Dont une pour CNN et une autre pour ABC.

-Ça va être une longue journée ! (termine-t-elle dans un léger soupire)

-Pour moi aussi vu que je vous accompagne.

-Vous risquez d'un peu vous ennuyer pendant que je serais au Sénat, je vous conseillerais
de vous balader un peu dans Washington pendant que je serais occupée.

-Je fais comment pour savoir que vous avez terminer et que je dois vous rejoindre pour
revenir en Californie ?

-Vous avez un téléphone portable, je vous donne mon numéro pour que vous puissiez me
joindre mais il faut aussi que vous me donniez le votre pour que je puisse vous joindre quand la séance au Sénat est terminée.

-Vous avez raison, ça sera plus facile pour qu'on se contacte. Mon numéro est le 555-634.

-Le mien est le 555-789.

Une demi-heure plus tard, Éphinie arrêta la limousine devant l'immeuble où habite
Gabrielle, elle remarqua qu'elle habite dans l'immeuble juste à côté de celui de la secrétaire de sa patronne.

Gabrielle allait quitter la voiture quand elle sentit la main de Xena lui attraper doucement le bras.

-J'allais oublié de vous dire que je passe vous chercher à trois heures ce matin pour arriver à l'heure au Sénat.

-Bien d'accord, je terminerais ma nuit dans l'avion.

Chapitre III


Gabrielle n'avait que dormi quatre heures étant donné qu'elle était rentrée chez elle qu'à once heures du soir. Elle regarda l'horloge de sa cuisine puis elle vit que Xena allait venir la chercher dans moins de quinze minutes chez elle.
Elle fila dans sa salle de bain pour prendre rapidement sa douche, puis elle avait décidé qu'elle sauterais le petit-déjeuner pour être moins en retard.
Pile quinze minutes plus tard, le téléphone de Gabrielle sonna, heureusement, elle venait juste de terminer de se préparer pour partir et aller attendre Xena en bas de chez elle. Elle prit son téléphone, qu'elle décrocha rapidement pour répondre à la sénatrice.
-Bonjours, Gabrielle ! (dit Xena)
-Bonjours !
-Je vous attends en bas de chez vous, un jet nous attends déjà dans l'aéroport du coin.
-Je descends et je file vous rejoindre.
-Bien ! Gabrielle !
-Oui ?
-Vous avez une voix toute aussi magnifique au téléphone que quand on vous parle de vif voix.
-Euh … Merci.
Une trentaine de minutes plus tard, Xena et Gabrielle ainsi que l'équipage du jet s'envolèrent pour Washington.
Gabrielle était en train de regarder dans le hublot, elle vit pas que Xena se mit assises en face d'elle.
-Vous m'avez l'air pensif, Gabrielle.
-Hein … C'est rien j'étais en train de réfléchir sur certaine chose.
-Quoi ?
-Ça ne vous concerne absolument pas. (dit-elle sur un ton ferme)
-Je suis désolée, je veux juste qu'on apprenne à se connaître pour qu'on puisse avoir de bonne relation entre nous puis qu'on va travailler ensemble pour au moins un an minimum.
-Excusez-moi, je suis un peu tendue ces temps si.
-Des soucis personnels ?
-Oui mais je ne veux en parler maintenant.
-Je ne vous force pas, Gabrielle. Mais si vous avez besoin de parler, je suis là. Je ne suis pas que votre supérieur, je peux être aussi une amie si vous le voulez. (elle lui sourit) Allez, je vous laisse, il faut que je bottasse quelques dossiers que je vais aborder au Sénat avec les autres sénateurs.
Gabrielle regarda de nouveau par le hublot puis elle repensa à ce qu'elle était en train de penser depuis que le jet a décollé.
-C'est pour Lila que je travaille aussi dure mais … Xena connaît peut-être quelqu'un qui pourrait l'aider … Non, je dois me débrouiller toute seule, je ne vais pas demander à ma supérieur si elle connaît un bon médecin qui pourrait venir en aide à ma sœur.
Gabrielle regarda dans la direction de Xena, elle la vit assise quelques sièges plus loin d'elle à sa diagonale. Elle remarqua que Xena sembla être très concentrait sur ses dossiers, elle observa que sa supérieur lissa plutôt vite.
En quelques instants, Gabrielle se retrouva assise en face de Xena, elle se demanda pourquoi, elle avait décidé de quitter son siège.
Xena toujours concentrée sur ses dossiers, avait remarqué la présence de Gabrielle depuis qu'elle avait quitter sa place où elle était assise.
-Je peux vous aider, Gabrielle ? (dit-elle sans lever la tête du dossier qu'elle lit)
-Je voulais juste savoir une chose !
-Je vous écoute. (elle la regarda dans les yeux)
Gabrielle se sentit frisonner pour la première fois en voyant les magnifiques yeux bleus de Xena, qu'elle avait déjà vu depuis le début de sa collaboration avec elle.
-Gabrielle, je vous écoute ! Vous vouliez me demander quelque chose ?
-Vous cherchez quoi en essayant de vous rapprocher de moi ?
-Comment ça ?
-Quand vous m'avez dit que vous préférez les blondes, quand vous m'avez dit que j'ai une belle voix au téléphone, quand vous m'avez caressé la joue … Pourquoi, vous faites ça ? Dans quel but ?
-Juste dans le but de me rapprocher de vous.
-Dans ce cas, si vous voulez être mon amie, ne recommencez pas à faire tout ça. Je ne suis pas du genre à coucher avec ma supérieur pour avoir un avancement ou d'autres choses dans ce genre.
Sur ces derniers mots, Gabrielle retourna à son siège, laissant une Xena déconcertée mais qui ne le laisse pas paraître.
Xena essaya de se replonger dans ses dossiers, les mots de Gabrielle tournaient en boucle dans son esprit, elle posa son dossier sur ses jambes et regarda dans la direction de Gabrielle.
-C'est vrai que j'ai peut-être était trop loin mais se n'est pas une raison pour qu'elle me parle comme ça. (se dit-elle) Elle est peut-être de mauvaise humeur à cause de ses soucis personnels mais se n'est pas une raison non plus.
Pendant ce temps dans les pensée de Gabrielle.
-J'y suis peut-être y aller fort avec Xena, c'est ma supérieur … mais je devais un peu la remettre à sa place.
Le vol continua dans un silence pesant sans que Xena et Gabrielle décidèrent de se parler.

Chapitre IV

Xena était en train de siéger au Sénat depuis deux bonnes heures, elle et les autres
sénateurs avaient déjà traité deux dossiers.
Un sénateur déclara le thème du dossier suivant, on pouvait remarquer la surprise de Xena en l'entendant.
-Adoption du mariage homosexuel dans l'État de New-York ? (se dit Xena) Ça ne fessait pas partie des dossiers que j'ai consultés.
-Je suis contre ! (dit le sénateur de la Caroline du Nord)
-Et pourquoi ça ? (dit Xena ne pouvant s'empêcher d'intervenir)
-Pourquoi ça ? (répondit-il sur un ton dure et la tuant du regard) Parce que deux personnes qui s'aiment doivent être un homme et une femme, et non deux femmes ou deux hommes …
-Parce que vous trouvez que c'est anormale ? (dit-elle en s'énervant définitivement)
-Deux personnes du même sexe ne doivent pas s'aimer, cela offense dieu …
-C'est plutôt les gens dans votre genre qui offense dieu car je vous signale qu'il est marqué nul part dans la bible …
-Et …
-Le plus important est le fait que deux personnes s'aiment, qu'importante qu'ils soivent du même sexe ou pas, qu'ils soivent homos ou hétéros.
-C'est contre nature …
-Assez ! Vous êtes fatiguant vous Xena, de même que vous Draco. (dit l'homme qui avait annoncer le thème)
L'homme remarqua que Xena et Draco ne dirent plus rein après son intervention au près d'eux.
La séance au Sénat se termina par l'adoption du mariage homosexuel dans l'État de New-York. Xena était en train de descendre les marches du Sénat quand Draco l'interpella.
-Pourquoi, tu as voté pour ? (demande-t-il)
-Parce que, contrairement à toi, je sais voir quand j'ai tort et je me remets toujours en question. Je pense que se n'est pas ton cas.
Xena vit sa voiture se garer devant les marches du Sénat.
-C'est pas que je t'aime mais j'ai d'autres choses à faire. (reprend Xena)
Xena abandonna Draco sur les marches du Sénat puis elle entra dans sa limousine où elle vit que Gabrielle était déjà présente.
Xena ressentit de l'empathie pour Gabrielle en remarquant qu'elle semblait avoir pleuré, elle voyait que les yeux de Gabrielle était encore un peu rouge.
-Gabrielle, vous allez bien ?
-Euh …
-Excusez-moi pour le comportement que j'ai …
-Non, c'est moi qui toi m'excuser pour vous avoir parler de cette manière.
-Dans ce cas, je pense qu'on peut repartir sur un bon pied toutes les deux. Je veux juste avoir de bonnes relations, amicales, avec vous.
-Moi aussi ! (elle se force à sourire)
-Si vous avez besoin de parler, je suis là.
Xena regarda rapidement l'heure sur sa montre, elle vit qu'il ne restait que trente minutes avant de repartir pour la Californie.
-Je vous aurez bien invitée à aller déjeuner dans un restaurant sympa qui ne se trouve pas loin du Sénat mais nous avons malheureusement pas le temps.
-C'est pas grave !
Le regard de Gabrielle se perdit sur les voitures qui défilent à côté de la leur, Xena remarqua cet air perdu.
La limousine démarra quand Xena fit signe à Éphinie de prendre le chemin de l'aéroport où était en train d'attendre leur jet.
Une trentaine de minutes plus tard, Xena et Gabrielle ainsi que Éphinie étaient dans l'avion qui les ramener dans leur État.
Éphinie s'était mise assise en face de Gabrielle et Xena était partit chercher de quoi se rafraîchir au mini-bar du jet.
-Vous savez, je vous ais entendu pleurer dans la limousine pendant que j'étais en chemin pour aller chercher Xena.
-Je croyais que vous m'aviez pas entendu.
-J'ai une bonne ouï. (elle lui sourit)
Éphinie remarqua qu'elle avait réussi à faire sourire Gabrielle, elle en souria de nouveau.
-Vous savez, Xena peut vous aider. Je dis ça parce que vous m'avez demandé de vous déposer à un hôpital précis toute à l'heure.
-Ce n'étais pas pour moi mais pour un membre de ma famille.
-Votre père ?
-Non ! Ma sœur !
-Qu'est-ce qu'elle a, si je peux vous poser la question ?
-Elle a une malformation cardiaque et elle est sur une liste d'attente depuis plus de dix ans mais elle a toujours pas obtenue de greffe.
-Mon fils, Xenan avait ce même problème quand il est né, j'en ai parlé à Xena et grâce à elle, il va beaucoup mieux grâce à son nouveau cœur.
-Pourquoi il s'appelle Xenan ?
-Avant que je connaisse mon époux, j'étais en couple avec Xena. Ça n'a duré que six mois entre nous mais nous somme rester de bonne amie.
-Vous avez appelé votre fils Xenan en son honneur ?
-C'est surtout pour la remercier de ce qu'elle a fait pour lui, pour moi et mon mari. Xena a des contactes qui peuvent aider votre sœur, je vous conseille d'en parler à Xena.
-Je vais y réfléchir.
-Bien ! Juste une dernière chose !
-Oui ? (elle sourit de nouveau)
-Je voudrais savoir pourquoi vous vouvoyez entre vous.
-On se vouvoie quand une troisième personne est en notre compagnie.
Éphinie regarda dans la direction du mini-bar, elle vit Xena revenir.

Chapitre V


La journée pour Xena et Gabrielle venait enfin de se terminer, Éphinie avait terminé son service une heure plutôt.
Xena et Gabrielle étaient en train de prendre un verre ensemble dans un bar, non loin du QG politique de Xena. Elles venaient juste de s'asseoir à une table, Xena regarda Gabrielle dans les yeux.
-Tout à l'heure quand on était à Washington dans la limousine et dans l'avion, j'ai vu que vous n'alliez pas très bien.
-Éphinie m'a conseillé de vous en parler, mais …
-On est en dehors du boulot alors ne voyez pas en moi la sénatrice mais une personne à qui vous pouvez vous confier.
-Je ne sais pas encore si je dois vous en parler, je …
-Si vous avez un soucis, je connais de bons avocats, des bons médecins et je connais plusieurs autres personnes qui peuvent vous aider.
-Oui mais j'aurais toujours l'impression que je vous dois quelque chose par la suite.
-Je vous rassure, vous ne me devrez absolument rien, je vous le promets.
-Si, je lui dis pour Lila … (se dit-elle) Je n'ai pas le choix, mais j'aurais quand même l'impression de devoir quelque chose à Xena.
-Je vous impose pas de me donner une réponse maintenant, Gabrielle. Vous pouvez prendre votre temps.
Xena fit signe à une serveuse d'amener l’addition.
Gabrielle venait juste de se dire que Xena était peut-être la chance pour sa sœur de guérir rapidement.
-Pendant que vous étiez en train de siéger au Sénat, j'ai demain à Éphinie de me déposer dans un hôpital où ma sœur, Lila s'y trouve depuis plus de un an. Elle est dans le coma depuis cette période car elle a de gros soucis cardiaques …
-Elle est en attente d'une greffe ? (demande Xena en sortant son téléphone de son sac à main)
-Oui, depuis plus de dix ans.
-Elle est dans quel hôpital ?
-Dans celui d'urgences Grèce, dans le service cardiologie.
-Je connais le chef du service, il ferra avancer le dossier de votre sœur plus vite et il l'opéra rapidement. Il me doit beaucoup de services.
Xena alla dans le répertoire de son téléphone puis elle appela le numéro de cette personne, elle attendit quelques instants avant d'entendre une voix.
-Marcus ! C'est Xena !
-Salut, comment tu vas ? Ta campagne se déroule bien ?
-Oui, je vais bien, et ma campagne commence bien pendant ce temps. Mais je ne t'appelle pas pour papoter, on ferra ça plus tard.
-Bien, je t'écoute !
-J'ai besoin que tu me renvoie l'ascenseur de tout les services que je t'ai rendue dans le passé.
-Je ferrais tout pour une amie comme toi, je t'écoute.
-Je connais une personne qui a besoin d'une greffe cardiaque rapidement et qui est dans le coma depuis un an.
-Je parie que tu veux que je fasse avancer les choses rapidement pour que cette personne soit rétablit au plus vite.
-C'est exactement ça, Marcus. Cette personne s'appelle Lila Podédaïa et je voudrais qu'elle reçoive une transplantation cardiaque au plus vite.
-Bien, je m'occupe de son cas tout de suite.
-Tu penses qu'elle sera opérer quand ?
-Dans vingt-quatre heures minimum. Je te laisse Xena, il faut que je commence à faire avancer tout ça pour qu'elle soit opérer rapidement.
-Quand l'opération est terminée appelles le 555-634, tu tomberas directement sur la sœur de ta patiente.
-Bien, je t'appellerais avant pour te dire comment ça c'est passé.
-D'accord, à bientôt, Marcus.
-À bientôt, Xena.
Xena raccrocha puis elle regarda Gabrielle dans les yeux.
-C'est bon, Gabrielle, votre sœur sera tirée d'affaire dans moins de vingt-quatre heures minimum.
-Je sais pas comment je peux vous remercier, je …
-Premièrement, vous me devez rien, deuxièmement, j'aimerais que vous réfléchissez bien à l'occasion que je vous donne de travailler avec moi durant plus d'un an et pour terminer, ça me ferrait plaisir que l'on se tutoie, on a pas beaucoup de différence d'âge entre nous et ça me fait bizarre de continuer à vous … te vouvoyer.
-Il a pas de problèmes pour que l'on se tutoie, Xena. Je vous … te dois au moins ça mais pour le deuxièmement, je dois y réfléchir encore un peu.
-Bien, prends ton temps. Tu as un an pour faire ton choix.
Xena régla la note puis elle laissa un pourboire à la serveuse.
-Je vais rentrer chez moi, on se voit demain. (dit Xena avec un sourir)
-D'accord, encore merci.
-De rien !
Xena partit du bar, elle rentra tranquillement chez elle. En entrant chez elle, elle vit une femme qui s’apprêtait à partir.
-Merci, Jessica d'avoir accepté de rester plus longtemps ce soir. (dit Xena en lui adressant un sourire)
-De rien !
-Il est dans sa chambre ?
-Oui, il dort depuis plus de deux heures. Il faut que je file, je dois terminer de préparer mon partiel pour vendredi prochain.
Xena paya Jessica en liquide puis celle-ci partis de chez Xena.
Quant à Gabrielle, elle était allongée dans son lit en train de regarder le plafond de sa chambre.
-Je ne pourrais jamais assez remercier Xena pour ce qu'elle fait pour moi, pour sauver Lila. Pourquoi, elle aide autant les gens qui l'entour sans rien demander en retour ? Elle m'intrigue, je pense …
Fatiguée de sa journée et des dernières émotions de la soirée, Gabrielle tomba rapidement dans les bras de Morphée.

Chapitre VI


Le lendemain matin, Gabrielle était en train de terminer de se préparer dans sa salle de bain quand elle entendu son téléphone portable sonner. Elle alla répondre, elle vit le numéro de Xena.
-Allô ! (dit Gabrielle)
-Gabrielle, c'est Éphinie ! Xena m'a chargé de vous dire que je dois vous conduire chez elle pour que vous y travaillez avec elle.
-Pourquoi, on …
-Elle a contretemps qui fait qu'elle ne peut pas se déplacer et qu'elle est obligée de travailler aujourd'hui, chez elle.
-J'espère que se n'est rien de grave.
-Non, rassurez-vous. Je vous attends en bas de chez vous.
Gabrielle se dépêcha de terminer de se préparer, dix minutes après l'appel d'Éphinie, elle se trouver dans la limousine où d'ordinaire elle y retrouvait Xena.
Gabrielle baissa la vitre pour pouvoir parler avec Éphinie.
-Je pourrais savoir ce qui se passe avec Xena ?
-Elle m'a dit qu'elle vous le dira elle-même. On est à moins d'une heure de route de chez Xena, je peux y être en trente minutes si vous voulais ?
-Non, prenez votre temps. Je ne tiens pas à ce qu'on est un accident.
-Comme vous voulez mais je peux griller les feux rouges et demander à être escorté puisqu'on est dans la voiture de la sénatrice.
Gabrielle souria à la phrase d'Éphinie.
-Non, ça ira. Roulez normalement, Éphinie.
-À vos ordres ! (elle sourit à son tour)
Pendant le trajet qui mène Gabrielle chez Xena, Éphinie avait remarqué qu'elles semblent être suivies par une moto noir depuis qu'elle s'est garée devant l'immeuble de Gabrielle. Elle se sentit frisonner en reconnaissant la silouhaite qui se trouve sur le véhicule qui les suit.
Éphinie ferma la vitre qui permet à Gabrielle de pouvoir parler avec elle, puis elle composa le numéro de chez Xena, elle mit son oreillette pour continuer à conduire.
-Qu'est-ce qui a, Éphi ? (dit Xena)
-Dis-moi, ton ex fait de la moto ?
-Non, elle a une voiture de sport rouge … Pourquoi ?
-Depuis que j'ai été chercher, Gabrielle, une moto noir nous suit.
-C'est sûrement un de ces plans, elle veut peut-être se venger du fait que je l'ai plaquée et fait perdre son boulot.
-Dans ce cas, pourquoi, elle me verrais suivre ?
-Je sais pas mais je pense qu'il faut faire attention à Gabrielle. Alti pourrait vouloir s'en prendre à elle, puisqu'elle à prit sa place.
-Elle croit peut-être que Gabrielle est ta compagne et que tu l'as trompée avec elle avant que tu l'as quitte.
-Et pourtant Gabrielle n'est que ma secrétaire et probablement une futur amie mais il a rien entre elle et moi … bref, sème cette moto.
-Bien, nous serons là dans deux heures alors.
Éphinie raccrocha puis elle commença à semer la moto qui se trouve derrière elles.
Au bout d'un moment, Gabrielle regarda sa montre remarquant que le trajet qui la mène chez Xena prend plus de temps que prévu. Elle allait demander à Éphinie ce qu'il se passait quand cette dernière entra dans la cours d'une grande maison à deux étages.
Éphinie alla ouvrir la portière à Gabrielle tout en regardant autour d'elles pour être certaine qu'elle a réussi à semer la mystérieuse moto, elle ne la vit nul par.
Gabrielle sortit de la voiture puis elle observa qu'Éphinie semble être tendue.
-Éphinie, pourquoi, on a mit plus de temps à arriver ici ?
-Il avait des travaux sur le chemin, j'ai dû prendre un autre chemin qui nous a pris plus de temps pour arriver.
-Il avait pourtant pas de …
-Xena, vous attend !
Éphinie remonta dans la limousine puis elle partit de chez Xena, laissant Gabrielle dans la cours.
Gabrielle se demanda la raison du changement soudain du comportement d'Éphinie, elle n'y prêta plus attention puis elle se dirigea à la porte d'entrée de chez Xena. Elle n'eut pas le temps de frapper que la porte s'ouvra déjà. Elle fut surprise de voir Xena avec un enfant de moins de deux ans endormie dans les bras de celle-ci.
-Entre, Gabrielle ! (dit Xena doucement)
-Euh … Xena, tu as un enfant ? (demande-t-elle à voix base)
-Oui ! (elle sourit) Il s'appelle Solane, je vais le monter dans sa chambre. Mets-toi à l'aise, j'arrive.
Gabrielle regarda Xena monter doucement les escaliers qui la mène au premier étage pour ne pas réveiller son fils.
Gabrielle décida d'aller dans le salon qui ne se trouva pas très loin de l'entrée, elle se mit assise sur l'un des fauteuils de la pièce et attenda que Xena revienne.
Quelques instants plus tard, Xena arriva dans le salon, elle regarda Gabrielle.
-Tu veux quelque chose à boire ou autre chose ? (demande-t-elle)
-Euh … un café, s'il te plaît.
-J'arrive !
Xena était de retour dans le salon, dix minutes plus tard. Elle vit que Gabrielle était en train de téléphoner à une personne.
-Je suis le médecin que votre amie, Xena a chargé de prendre en charge votre sœur, Lila.
-Elle va bien ?
-Il y a six heures, nous avons eut un donneur compatible à plus de soixante pour-cent pour votre sœur. Mais durant l'opération, il a eut un soucis.
-Comment ça, un soucis ?
-J'étais en train de greffer le cœur du donneur à votre sœur quand il a eut une panne générale dans tout l'hôpital.
-... elle est …
-Oui, l'électricité n'est revenue que deux heures après la panne et nous avons pu que constater que le décès de votre sœur. Je suis sincèrement désolé pour vous, Gabrielle.
-Euh …
-Je vous laisse reprendre vos esprits, je suis encore désolé pour vous.
Xena comprit ce qui se passer quand elle vit que Gabrielle commença à s'effondrer en larmes, elle la prit dans ses bras pour la consoler.
-Je suis désolée, Gabrielle. (dit Xena en compatissant)
-Elle est morte pendant l'opération … le médecin à qui … tu as demandé d'opérer ma sœur, était en train de lui transplanter son nouveau cœur quand … quand tout l'hôpital s'est retrouvé sans électricité.
-Sans électricité ? C'est impossible, tout les hôpitaux du monde ont des générateurs de secours en cas de panne de ce genre.
-Apparemment, ils n'ont pas fonctionner … sinon, Lila serait toujours vivante et elle serait en meilleurs forme grâce à son nouveau cœur.
-Je vais essayer de voir si je peux tirer ça au claire.
-Je ne vois pas ce qui a à tirer au claire, Xena !
-Même si il a rien à trouver, il vaut mieux savoir comment cette panne qui a coûtée la vie à ta sœur s'est produite.
Le téléphone de Gabrielle se remit à sonner, elle le décrocha de nouveau.
-Oui ! (dit-elle)
-Vous êtes bien Mis Podédaïa, la sœur de Lila Podédaïa ? (demande une femme)
-Oui, c'est bien moi ! Pourquoi ?
-Je fais partie des services sociaux et vous êtes le membre le plus proche de votre famille à qui on peut confier la garde votre nièce.
-J'arrive dès que possible pour récupérer Sarah.
-Bien, en attendant, votre nièce est prise en charge par nos services.
Gabrielle tourna la tête dans la direction de Xena en l'ayant entendu parler, elle vit qu'elle est au téléphone.
-Vous pensez être là dans combien de temps ? (demande la femme des services sociaux)
-Je ne sais pas, je vais essayer d'être là au plus vite.
Quand Gabrielle raccrocha enfin, elle remarqua que Xena avait aussi terminer sa conversation téléphonique.
-Le jet est près à partir pour toi. (dis Xena) J'ai prévenu de ton arriver immédiate à l'aéroport aux pilotes de l'avion.
-Merci, Xena, mais …
-File rejoindre ta nièce au plus vite.
-Mais …
-Il a pas de mais, je vais demander à Éphinie de jouer ton rôle de secrétaire durant quelques temps si tu veux.
-Je pense qu'il me faudra une semaine minimum, le temps que la petite s'habitue à moi et à tout les changements …
-Prends ton temps mais donnes-moi de tes nouvelles.
-Je n'y manquerais pas, Xena. Encore merci pour ton aide.

Chapitre VII


Une semaine était passée depuis que Gabrielle a perdu sa sœur, Lila. Il semblait à Gabrielle que Sarah commence peu à peu à s'habituer à sa présence et à sa nouvelle vie avec elle.
Durant l'enterrement de Lila, Gabrielle ne s'était pas attendue à ce que Xena vienne y assister. Elle n'avait pas encore revue Xena depuis ce jour, elle décida d'aller lui rendre visite et elle était certaine de la trouver chez elle en ce jour de la semaine.
Xena était en train de travailler un peu sur quelques dossiers parlementaire avant que Solane ne se réveille. Elle se jeta sur son téléphone quand celui-ci se mit à sonner, elle eut un grand sourire en voyant le numéro de Gabrielle s'afficher.
-Oui, Gabrielle !
-Je t'appelle pour te remercier d'être venue à l'enterrement de ma sœur avant-hier.
-De rien, j'avais envie d'être un peu là pour t'aider, te soutenir.
-C'est gentil de ta part, Xena.
-C'est normale, c'est ce que font les bons amis.
-Oui, tu as raison. Ça ne te gênerais pas que je passe te voir avec Sarah ce matin ?
-Non, il a aucun soucis. Tu peux passer pour le petit-déjeuner, si tu en as envie ?
-Bien, je me mets en route. Vu qu'il a une heure de route, je pense que je serais là vers neuf heures trente.
-J'ai hâte que tu sois là.
Pendant que Gabrielle était en chemin pour aller retrouver Xena chez elle, Alti était chez Callisto pour parler de nouvelles stratégies pour détruire la vie politique de Xena et voir de mettre sans dessus dessous sa vie privée.
Alti s'était absentée au près de Callisto pour pouvoir passer un coup de fil.
-Moi aussi, je suis contente que la première partie de mon plan se soit bien passée. Mais je ne vous ai pas payé trois millions de dollars pour que vous ne réalisiez que cette première partie et si j'ai la fin que je souhaite, je vous garantie que vous serez gracieusement payé en retour de vos bons services.
-Bien ! (dit un homme) Je vais dire à mes hommes de mettre en place la deuxième partie de votre plan.
-Vous pouvez opérer en toute tranquillité, on est dimanche et la plupart des gens sont encore en train de dormir à cette heure ci.
-On s'attaque à la troisième partie de votre plans après que la deuxième se soit produite.
-Oui ! Je suis certaine que Xena aura du mal à se remettre de ce coup là.
-À vos ordres, dans ce cas. Je vous appelle quand on aura terminés.
Alti rangea son téléphone dans sa veste en cuir puis elle ria méchamment.
-Dommage que toutes les opérations ne se déroulent pas bien. (elle ria de nouveau)
Gabrielle arriva aux alentours de neuf heures trente chez Xena, elle sortit de sa voiture et prit Sarah dans ses bras. Sa nièce broncha un peu puis elle s’assoupit rapidement dans ses bras. Gabrielle en gardant sa nièce contre elle, toqua à la porte, elle vit Xena venir rapidement lui ouvrit.
-Entre, Gabrielle ! Ça fait du bien de te voir. (dit Xena avec un sourire)
-À moi aussi, ça me fait du bien de te voir.
-Ah ! Comme ça, je t'ai manquée ! (dit-elle sur un ton léger)
-Et oui et pourtant c'est dure à croire. (elle sourit pleinement)
Xena ferma la porte derrière Gabrielle.
Gabrielle se retourna pour faire face à Xena.
-Xena, ça ne te gêne pas si Sarah reste avec nous pendant qu'on parle ?
-Il a pas de problèmes, Gabrielle.
-Merci, Xena ! (elle sourit de nouveau) Sarah panique si elle ne voit pas que je suis près d'elle quand elle se réveille.
-Allonge-la sur le canapé, on peut voir le salon de la cuisine.
-D'accord !
Xena alla dans la cuisine, tandis que Gabrielle allongea délicatement sa nièce sur le canapé en cuir du salon. Elle prit la couverture qui était sur le dossier pour la poser délicatement sur Sarah, elle partit ensuite rejoindre Xena.
-Tu veux quelque chose ? (demande Xena)
-Du jus d'orange, s'il te plaît. J'ai déjà prit un café ce matin.
Trois heures plus tard, Éphinie était en train de revenir de course quand elle vit que des pompiers entouraient l'immeuble de Gabrielle. Elle se rapprocha de l'un des pompiers pour savoir ce qui est en train de se passer.
-Excusez-moi ! (dit Éphinie à un pompier)
-Je suis occupé, madame ! (répondit-il)
-J'ai une amie qui habite dans cette immeuble, je voudrais savoir ce qu'il se passe ?
-Un appartement vient de prendre feu ! Le 4C !
-Merci !
Éphinie s'éloigna des pompiers pour les laisser faire leur travail. Elle prit son téléphone puis elle appela Xena.
Xena décrocha rapidement son portable pour que Sarah ne se réveille pas.
-Oui, Éphi ? (dit-elle)
-Dis-moi que Gabrielle est avec toi, Xena !
-Oui, elle est avec moi, pourquoi ? Qu'est-ce qui a ?
-Ouf, je suis rassurée qu'elle soit chez toi !
-Tu vas me dire ce qui se passe, Éphi ?
-Un appartement est en train de prendre feu dans l'immeuble où habite Gabrielle.
-Attends !
-D'accord !
Gabrielle regarda Xena, se demandant ce qu'il se passa.
-Gabrielle, c'est quoi le numéro de ton appartement ? (demande Xena)
-Pourquoi, tu me demande ça ?
-Un appartement est en train de brûler dans ton immeuble.
-J'espère que c'est pas le mien ! (dit-elle inquiètement)
-Donne-moi le numéro de ton appart'.
-4C !
-C'est cet appartement qui est en feu. (dit Éphinie en ayant entendu Gabrielle)
-Euh … (bredouille Xena en regardant Gabrielle) Je suis désolée de te dire ça, Gabrielle, mais c'est ton appartement qui est en train de brûler.
-C'est pas vrai !
Gabrielle quitta le siège où elle était assise, ensuite, elle s'accroupit face à Sarah qui était toujours en train de dormir dans le salon. Elle lui caressa délicatement la joue pour la réveiller en douceur.
-Tata ! (dit Sarah en ouvrant ses petits yeux)
-Ma chérie, je vais te laisser un petit peu avec une bonne amie que je connais.
-Je veux pas que tu me laisse, reste.
-Je fais vite, ma puce. Et puis tu auras un camarade de jeux.
-Il s'appelle comment ?
-Solane ! Je suis certaine que tu vas bien d'amuser avec lui.
-Tu promets, tu reviens ?
-Promis, ma chérie ! (elle regarde Xena et lui sourit) Je me dépêche, tu verras, Xena est sympathique.
Xena raccompagna Gabrielle, elle ouvrit la porte puis soudainement, elle et Gabrielle furent submergées par les flashs d'appareils photos. Xena allait refermer la porte quand un journaliste mit son pied pour l'empêcher de la fermer.
-Sénatrice Amphipolis, pourquoi vous cachiez votre homosexualité durant votre manda et là, maintenant durant votre campagne politique ? (dit le journaliste)
-Ma vie privée ne vous concerne pas !
-Vous savez probablement que vous allez perdre quelques voix maintenant que toute la Californie est au courant de votre attirance pour les femmes.
Un deuxième journaliste remarqua quant à lui la présence de Gabrielle.
-Qu'est-ce que ça vous fait d'être en couple avec la sénatrice ? Depuis combien de temps vous êtes ensemble ?
-Vous vous trompez, il a … (commence Gabrielle)
C'est à cet instant que Solane venait juste de se réveiller et de sortir sa chambre, il alla faire un câlin à Xena en lui tenant la jambe.
-Maman ! (dit Solane)
-Vous avez des enfants ! N'est-ce pas trop dure d'élever un enfant quand on est un couple de lesbiennes ? (redemande le journaliste) Votre …
-Maintenant, il en a assez ! (finit Xena sur un ton furieux) Vous partez, sinon, j'appelle la police. Compris !
Xena poussa le pied du journaliste puis elle ferma brutalement la porte en la claquant.
Pendant ce temps, Callisto était chez elle avec Alti en train de savoure le bon déroulement de leur plan pour ruiner la vie professionnelle et privée de Xena.
En voyant que Gabrielle était chez Xena et non dans son appartement qui était toujours en broie aux flammes, Alti sentit une immense rage l'envahir.
-Notre plan se déroule toute à fait comme on l'avait prévu. (dit Callisto avec un grand sourire)
-Pas selon moi !
-Pourquoi, vous dites ça ?
-La petite blondasse devait mourir dans son appartement ! (elle fait les cent pas) A la place de ça, elle est bien en vie et en plus chez Xena !
-Attendez, je croyais que notre plein était juste d'annoncer à tout le monde entier que notre cher sénatrice est lesbienne et non de tuer quelques personnes. Pourquoi vous vouliez la tuer ?
-Elle a prit ma place, au près de Xena ! Je ne la laisserais pas faire sans me venger et la faire souffrir au plus au point, elle l'a déjà payer mais je compte lui faire encore plus mal.
-Vous faites ce que vous voulez tant que ça fait souffrir Xena, que sa ruine sa vie mais en cas de problèmes, je ne vous couvrais pas au près des forces de l’ordre.
-Bien, si je me fais attraper par la police, je vous dénonce comme ma complice au près d'eux.
Callisto voyant qu'elle est obligée de couvrir Alti lui tendu la main.
-Je vous couvrais pour ce que vous pouvez faire.
-Dans ce cas, notre but commun pourra être réaliser sans aucun accro.
Alti serra la main de Callisto.
Chapitre VIII
Trois jours étaient passés depuis que l'appartement de Gabrielle à prit feu, elle vit temporairement chez Xena avec sa nièce. Ce qui n'est pas pour déplaire à Solane qui s'est trouvé en Sarah une bonne camarade de jeux.
Xena se réveilla en sentant une bonne odeur de petit-déjeuner, en entrant dans la cuisine, elle vit Gabrielle en train de faire des crêpes. Elle souria en voyant Sarah et Solane manger en mettant un peu de pâte à tartiner partout à côté d'eux et tout autour de leur bouche.
-Les enfants, vous irez prendre une bonne douche après le petit-déjeuner. (dit Xena avec un sourire)
-Oui, maman ! (dit Solane en mangeant sa crêpe)
-Oui, Xena ! (dit Sarah en léchant l'un de ses doigts couvert de chocolat)
Xena se mit assise entre Solane et Sarah, elle déposa un baiser sur la joue de son fils puis sur celle de Sarah.
-Tu sais que tu ressembles beaucoup à ta tante, Sarah.
-On le lui dit souvent, Xena ! (dit Gabrielle avec un air embarrassé)
-J'ai dit quelque chose qui ne fallait pas ?
-Euh … non !
-Pourtant …
-On va être en retard, si tu ne prends pas ton petit-déjeuner maintenant, Xena.
-Bien ! Je le prends.
-Je peux surveiller que les enfants prennent bien leurs douches.
-Ils ont encore le temps, la nounou va s'en charger, Gabrielle.
-D'accord !
Un silence s'installa dans la cuisine, Xena et Gabrielle se regardèrent sans rien dire.
-Tata, je peux avoir une autre crêpe, s'te plaît ? (demande Sarah)
-Euh … bien sûre, ma chérie. Xena, tu peux servir Sarah ?
-Bien sûre !
Xena prit une crêpe qui se trouve sur un plat, elle la posa en face de Sarah.
-Tu veux du chocolat dessus ?
-Oui !
-On peut faire un bonne-homme avec de la chantilly dessus.
-Oui, Xena !
-Moi aussi, maman !
Gabrielle ne put s'empêcher de penser à la possibilité que Xena pouvait être bien plus qu'une amie pour elle en voyant qu'elle s'occupe très bien de Sarah tout en s'occupant de son fils mais aussi en écoutant les sentiments qu'elle ressent à son encontre.
Xena remarqua une légère rougeur sur les joues de Gabrielle, elle la regarda droit dans les yeux.
-Ça va, Gabrielle ?
-Euh … oui !
-T'es certaine parce que …
-Je pense qu'il a assez de crêpes maintenant. Je vais aller prendre une bonne douche.
-Prends un bain, bien chaud. Ça te détendra avant que notre journée commence.
-Tu as raison ! Au faite, des journalistes ont encore appeler.
-Attends, je devine ! Ils voulaient encore des interviews ?
-Exactement ! On fait quoi, on va pas pouvoir les ignorer longtemps.
-Oui, tu as raison ! J'vais en parler à l'un de mes conseillers en image.
-Tu crois que c'est une bonne idée ?
-Au point ou j'en … nous en sommes, je crois qu'on a pas le choix.
Le regard, de Xena ainsi que celui de Gabrielle furent attirés par une série de flashs provenant de la grande fenêtre du salon.
Xena exacerbée alla fermer les rideaux du salon, puis elle appela la police pour les prévenir de la présence de un ou plusieurs journalistes juste devant chez elle.
Une heure plus tard, malgré la présence de la police, Xena et Gabrielle avaient remarqué qu'il avait deux fois plus de journalistes que la veille.
Éphinie et Jessica entrèrent chez Xena en fermant bien la porte d'entrée pour écraser les pieds des journalistes qui coincent la porte. Xena et Gabrielle arrivèrent dans l'entrée ensemble pour voir qui venait juste d'entrer.
-Xena, je sens que les journalistes vont suivre la limousine jusqu'au QG cette fois ! (dit Éphinie)
-Ils sont collant !
-J'ai une idée ! (dit Gabrielle) Tu m'as dit que tu avais deux motos dans ton garage, Xena.
-Oui mais je ne vois pas où tu veux en venir !
-Tu connais un autre chemin pour aller au boulot ?
-Oui, mais on devra passer par derrière et traverser quelques petits chemins.
-Il a pas de soucis.
-On aura juste une heure de retard.
-Tant qu'on peut éviter les journalistes, Xena.
-J'aime pas être en retard, mais bon, j'ai pas le choix ces temps si. Éphinie, tu as garé la voiture devant la maison ?
-Oui ! Du coup, je pense que ça va poser un problème pour que vous pussiez partir par derrière.
-Pas forcément ! Tu reste ici, avec Jessica comme ça tu lui donne un coup de main avec les enfants et Gabrielle et moi, nous partons par derrière. Le temps que les journaliste comprennent qu'on est partit, on sera déjà au QG.
-Bien ! Il a pas de problème, j'ai hâte de revoir Solane, ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu.
-Vous allez faire la connaissance de ma nièce. (dit Gabrielle a Éphinie)
-J'ai hâte de la connaître ! (dit-elle avec un grand sourire)
Une vingtaine de minutes plus tard, Gabrielle et Xena partirent discrètement de chez elle par derrière. Gabrielle suivit Xena de près, elle profita du fait qu'elle lui montre le chemin pour la regarder.
-C'est juste ton amie, Gabrielle ! (se dit-elle) Tu as pas envie que ça se termine comme avec Perdicas …
Gabrielle se reconcentra pour continuer à conduire prudemment car les chemins qu'elles empruntent sont plutôt étroit.
Pendant que Gabrielle la suivait, Xena était aussi perdue dans ses pensée mais tout en fessant attention au chemin qu'elle est en train d'emprunter pour rejoindre l'autoroute puis la route qui les mèneront à son quartier de campagne.
-Pourquoi, elle a eu cette réaction quand j'ai dit à Sarah qu'elle lui ressemble beaucoup ? (se demande-t-elle) J'ai l'impression qu'elle est tendue depuis que j'ai sorti cette phrases au petit-déjeuner. C'est peut-être lié à son passé, elle ne voudra sûrement pas m'en parler, et puis, je trouve qu'elle a perdu la joie de vivre qu'elle avait avant que Lila meure. (elle soupire) Lao ma pourra sûrement lui venir en aide, elle m'a bien aidée dans le passé.
Xena et Gabrielle sortirent de ces chemins étroits en une bonne heure. Gabrielle ralentissa sa moto en voyant Xena arrêter la sienne, elle resta derrière elle.
Xena se retourna pour voir Gabrielle, elle retira son casque, laissant tomber ses cheveux en cascade sur ses épaules.
-Gabrielle, prends de l'avant ! Je te rattrape rapidement.
-Euh … Je peux t'attendre, tu sais …
-J'ai eu l'impression qu'on était suivit, je veux m'en assurer et pour ça, tu dois partir en avant.
-Bien !
Xena vit Gabrielle s'engager sur l'autoroute puis partir, elle fut soulagée qu'elle ait cru en son mensonge.
Xena mit l'oreillette de son portable à son oreille droite puis elle composa un numéro et remit son casque de moto. Xena redémarra sa moto puis elle s'engagea à son tour sur l'autoroute, elle entendit la voix d'une femme lui répondre.
-Xena ! (dit la femme) Ça fessait longtemps que tu ne m'avais pas appeler.
-Oui, excuse-moi, je suis pas mal occupée ces temps si.
-Je l'ai remarqué ! C'est toi qui a annoncé que tu es lesbienne aux médias ou c'est une autre personne ?
-J'ai des forts soupçons sur mon ex, je pense que c'est elle.
-Je t'avais prévenu de ne pas sortir avec cette femme, Xena. Je t'ai toujours dit mon opinion sur elle.
-Je sais, j'aurais dû t'écouter, Lao ma. Mais se n'est pas pour ça que je t'appelle.
-Je t'écoute !
-J'ai une amie qui vient de perdre sa sœur, je pense qu'elle aurait besoin de ton aide.
-Je veux bien lui venir en aide, mais il faut qu'elle prenne un rendrez-vous pour commencer les consultations.
Xena rattrapa Gabrielle, elle plaça sa moto à sa gauche.
Gabrielle eut l'impression que Xena était en train de parler mais elle était pas certaine à cause des bruit qui les entourent mais aussi à cause du casque de Xena qui est entièrement noir.
-Tu peux passer aujourd'hui ? (demande Xena)
-Oui ! J'ai un client qui vient d'annuler pour le déjeuner.
-Bien, passe à mon quartier de campagne pour le déjeuner, mon amie sera dans mon bureau en train de travailler et moi, je serais partie pour un déjeuner avec Marcus.
-D'accord, je passerais. Marcus n'est pas à Washington ?
-Il vient seulement pour le déjeuner, il faut que je lui pose des questions.
-Bien ! Dis-moi, comment se nomme ton amie ?
-Gabrielle !
-Bien ! Je mets mes consultations à ton nom ou au sien ?
-Au mien !
-D'accord ! Aller, je te laisse, Xena, l'un de mes patients est en train d'attendre dans la salle d'attente.
-À plus tard !
-À bientôt ! (elle raccroche)

Chapitre IX


Xena et Gabrielle étaient en train de travailler depuis une heure quand une personne toqua à leur bureau.
-Entrez ! (dit Xena)
Gabrielle vit un homme de taille moyenne entrer, il la salua puis il fit la bise à Xena.
-Gabrielle, je te présente, Joxer, c'est l'un de mes conseillés en images. Il est un peu mal à droit de temps en temps mais je te rassure, il a de bonnes idées des fois.
-Xena, tu sais que je ne fais pas exprès d'être mal à droit.
-Je sais mais j'adore t'embêter avec ça.
-Je suis ravie de vous connaître, Joxer.
-Moi de même, charmante demoiselle.
Joxer prit la main de Gabrielle pour lui déposer un baiser, Xena l'en empêcha en appuyant fortement dans le cou sans que Gabrielle ne s'en rende compte.
Joxer arrêta tout de suite son geste à cause d'une douleur qui envahi entièrement toute sa colonne vertébrale. Il vit que Xena le regarda avec des yeux noirs et lui fessant comprendre qu'elle ne voulait pas qu'il touche à Gabrielle.
-J'suis désolé, mais j'ai quelques fois des soucis avec mon dos. (dit Joxer en regardant Gabrielle)
-Bon ! Mets-toi au boulot, Joxer ! (dit Xena en s'appuyant sur son bureau)
-J'ai une solution pour te faire avoir les voix que tu as perdues.
-Et comment du compte d'y prendre ?
-Tu vas soutenir la communauté gay et lesbienne de toute notre État.
-Pourquoi pas ! Continue !
-Toi et Gabrielle vous allez vous faire passer comme étant en couple et vivant ensemble depuis cinq ans.
Xena et Gabrielle se regardèrent longuement.
-Je suis d'accord mais je ne le ferrais pas si Gabrielle n'est pas d'accord.
-Je le suis, Xena !
-T'en es certaine, parce que …
-J'en suis certaine !
-Bien ! On commence des maintenant ! (dit Joxer) On va commencer par un peu vous relooker et …
-Je te jure que je te tue si tu me demande de me couper les cheveux, Joxer.
-Je tiens à ma peau, c'est pour ça que je ne te le demande pas mais que je le demande à Gabrielle.
-Je ne suis pas contre, ça me ferra du bien de changer de coupe.
-Bien ! Dans deux heures, j'ai fini de vous relooker. (dit Joxer en souriant) Et au faite, vous avez rendez-vous ce soir sur le plateau de Ellen DeGeneres.
-Tu nous réserves d'autres surprises dans ce genre ?
-Euh … Je ne pense pas.
-Bien ! On commence maintenant alors ? (demande Gabrielle)
-Oui ! On prend la limousine …
-Non, on est venue en moto. (dit Xena) Et vu que je sais que tu aimes pas ça, tu vas monter avec moi.
-J'vais faire un effort.
Une heure plus tard, Xena était en train d'essayer des tenues dans un grand magasin, Joxer et Gabrielle était en train l'attendre.
Joxer passa un dossier à Gabrielle pendant l’absence de Xena.
-C'est quoi ? (demande Gabrielle en regardant le dossier)
-Ton passé avec Xena, bien sûre votre faux passé commun.
Gabrielle lissa attentivement le dossier.
-Comme ça, j'ai rencontrée Xena dans un restaurant où je travaillais en tant que serveuse. (elle sourit) Je lui ai renversé sans le vouloir, sa commende sur son haut, elle ne m'en a pas voulue. Avant qu'elle parte du restaurant, je lui ai proposer d'aller prendre un verre le lendemain pour m'excuser de lui …
-Vous aurez le temps de lire tout ça après le relooking.
Gabrielle remarqua un mp3 dans la pochette du dossier.
-Et ça ? (demande Gabrielle)
-C'est un mp3 !
-Je vois que s'en est un mais je veux savoir ce qui a dedans.
-Votre musique, votre chanson.
-P...
-Tout les couples ont une chanson à eux sur laquelle ils ont danser ensemble pour la première fois.
-Bien mais je trouve que sa fait stéréotype.
Gabrielle ainsi que Joxer virent Xena sortir de la cabine d'essayage. Gabrielle ne décrocha pas son regard du pantalon en cuir de Xena qui moulait parfaitement bien ses grandes jambes, elle remarqua que le haut de Xena était blanc.
-Joxer ! (dit Xena) Tu crois vraiment que je vais aller dans cette tenue ce soir …
-Tu es à couper le souffle, Xena. (pense à voix haute Gabrielle)
-Euh …
Xena remarqua que Gabrielle à un regard amoureux envers elle.
Gabrielle essaya de détacher son regard de celui de Xena, en vain, elle tenta de se raisonner, elle même.
-C'est ta supérieur et ton amie et sans plus ! Alors calme-toi, Gabrielle. (se réprimanda Gabrielle)
Xena et Gabrielle ne purent s'empêcher de continuer à se regarder dans les yeux, malheureusement Joxer cassa ce moment.
-Les filles, on a pas toute la journée !
Xena lui envoya plusieurs regards noirs qui le glaça immédiatement sur place.
-Euh … (bredouille Gabrielle) Vous avez raison, Joxer. (elle sourit doucement dans la direction de Xena)
-Je crois que c'est à ton tour, d'essayer des tenues. (dit Xena avec un immense sourire)
-Oui !
Gabrielle prit les vêtements que Joxer lui avait conseillés, elle passa à côté de Xena pour aller dans la cabine, elle s'arrêta presque à la hauteur de Xena, elle se perdit de nouveau dans ces magnifiques yeux océans.
-Tu es tellement … (commence à murmurer Xena)
-Allez ! (dit Joxer) On va pas y passer la nuit quand même !
Xena se tourna dans la direction de Joxer, Gabrielle regarda Joxer et Xena avec un air amusé.
-Joxer ! (dit Xena) T'as gagné …
-Quoi ? (dit-il)
-J'vais te faire la peau.
Gabrielle posa une main sur l'épaule de Xena.
-Ne le tue pas ! (elle sourit) On a encore besoin de lui jusqu'au moins la fin de ta campagne électorale.
-Pourtant, j'ai très envie de le faire passer à la casserole.
-Je file ! On a pas beaucoup de temps.
-Bien !
-Joxer m'a passé un dossier, regarde-le, c'est notre faux passé commun.
-Je le fais tout de suite.
Xena alla prendre la place de Gabrielle, elle prit le dossier avant de s'asseoir sur la chaise. Elle regarda de nouveau Joxer en le regardant glacialement.
-T'as te la chance que Gabrielle soit là !
-Oui …
-Recommence pas ça !
-Quoi ?
-Tu le sais très bien !
Xena se plongea dans le dossier que Gabrielle lui a dit de regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Complot (En cours)   Sam 20 Oct 2012 - 1:59

j'ai commencer a lire cette fic sur XI et je dois dire que je suis carrément fan, j'espère avoir la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Complot (En cours)   Sam 20 Oct 2012 - 11:47

Je suis ravie que tu sois fan de ma fic. Quand tu auras fini de la lire sur XI, car elle y est postée entièrement, tu pourras lire une autre de mes fic qui est la suite de "Complot", elle se nomme "Procès", c'est la suite de "Complot".

Je posterais la suite de la fic sur Legends quand il aura un peu plus de commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Complot (En cours)   Sam 20 Oct 2012 - 14:40

cheers ok je vais lire ça alors
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Complot (En cours)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Complot (En cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Power > Pretty Little Liars :: Le Flood :: Des Fics-
Sauter vers: