Power > Pretty Little Liars
Bonjour à toi !

Bienvenu sur le forum Legends of Xena, tu pourras y découvrir l'actualité concernant la série Xena, Charmed et Legend of the Seeker ! Ce forum est également un lieu de partage et de découverte. N'hésite pas à t'inscrire !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Esméralda (TERMINÉ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Esméralda (TERMINÉ)   Ven 8 Juin 2012 - 17:41

Voici une de mes fictions qui n'a aucun lien de près ou de loin avec Xena Smile même si je ne peux m'empêcher de penser à Xena et Gabrielle quand j'écris.
Voici la fiction, bonne lecture Very Happy :

Esméralda
Chapitre I
Linda était en train de dormir et comme chaque nuit depuis trois ans, elle vit le même cauchemar que d'habitude.
« Linda venait de monter dans sa voiture et sa femme venait juste d'attacher leur fille, Esméralda à l'arrière. Linda vit que Tracy prend place à côté d'elle.
-Ta mère nous a encore gavé avec touts ses plats. (dit Lena)
-Et moi qui espérais qu'elle ne fasse pas comme à son habitude. Bref, c'est en quelque sorte sa manière de nous montrer qu'elle nous aime.
-Oui, bah ! Il faudrait que ta mère lève un peu le pied parce que je ne pourrais pas tenir un week-end de plus à ce rythme. (elle démarre la voiture)
-Je lui dirais de diminuer sur le nombre de plats qu'elle fait. (elle lui dépose un baiser sur la joue) Je t'aime !
-Moi aussi, ma chérie !
Elles étaient sur le chemin du retour, Linda tourna pour prendre un virage quand soudainement une autre voiture les heurta, Linda perdit le contrôle de son véhicule.
Quelques heures plus tard, Linda se réveilla en entendant Esméralda pleurer. Elle sentit une immense douleur envahir l'une de ses jambes. Elle regarda à côté d'elle et elle vit pour son plus grand chagrin que Tracy avait heurté brutalement le pare-brise et que la ceinture de sécurité lui a comprimée la cage thoracique.
-Tracy !
Linda retira sa ceinture de sécurité avec un certain mal.
-Tracy !
Linda venait à peine de toucher la main de sa compagne quand elle remarqua que celle-ci est glacée.
-Non ! Tracy !
Linda se retourna légèrement en entendant que sa fille est toujours en train de pleurer, elle remarqua qu'Esméralda semble n'avoir rien eu. Linda entendu les secours arriver.
-Esméralda ! T'inquiètes pas, mama est là. (elle ne put retenir ses larmes, elle pleure de chagrin et de douleur)
Les policiers sécurisèrent les lieux de l'accident pour que les ambulanciers et les pompiers puissent intervenir rapidement.
Linda vit qu'un pompier ouvre la porte du côté de sa fille pour la sortir de la voiture, elle vit deux autres qui tirèrent de toutes leurs forces pour ouvrir sa portière.
-Tenez bon ! On va vous sortir de là, madame ! (dit l'un des pompiers)
-Ma femme, il faut …
-C'est trop tard pour elle ! Il vaut mieux vous sortir de là rapidement. La voiture peut prendre feu ou exploser à touts moments.
-Arrêtes ! (dit l'autre pompier) Sa jambe est coincée, il faut la pince de désincarcération. Appelles un ambulancier !
Linda perdit conscience et elle se réveilla quelques heures plus tard dans une chambre d'hôpital. Elle regarda d'abord le plafond de sa chambre puis elle se souvenu de l'accident, elle se redressa rapidement.
-Esméralda !
-Elle va bien ! (dit sa belle-mère qui attendait son réveille) Elle n'a aucunes blessures ou traumatismes, elle a eu beaucoup de chances et toi aussi.
-Christina, comment va Tracy ?
-Tu ne te souviens pas ? (elle verse une larme qui perle le long te sa joue)
Linda se souvenu soudainement de l'image de sa femme quand elle avait repris conscience dans la voiture, elle se revit lui toucher la main puis elle ne se souvenu de rien d'autres.
-Tracy, elle est morte ?
-...
-Christina, réponds-moi ! Dis-moi, ma femme est morte ou ils ont réussis à la sortir de là ?
-D'après le médecin légiste, elle est morte à cause d'une asphyxie.
-Elle était consciente avant de mourir alors ?!
-Elle avait repris conscience. Les secouristes ont découvert qu'elle avait essayé de retirer sa ceinture pour pouvoir respirer mais elle n'a pas réussit à le faire.
-C'était pas un cauchemar alors ! (elle s'effondre en larmes)
Christina l'a prie dans ses bras pour la consoler.
-Je suis là, ma fille ! (dit Christina en serrant davantage sa belle-fille dans ses bras) »

Linda se réveilla en entendant sa fille l'appeler.
-Mama ! Mama !
-J'arrive, ma chérie ! (elle cherche sa béquille du regard)
Linda vit sa béquille qu'elle trouva légèrement cachée sous son lit. Elle quitta sa chambre en s'appuyant sur sa béquille, elle arriva dans la chambre de sa fille, elle alluma la veilleuse qui se trouve sur la commode.
-Esméralda, t'as fait un cauchemar ?
Elle vit sa fille lui faire « oui » de la tête.
-Je peux dormir avec toi, mama ?
-Oui ! (elle lui sourit)
Linda vit sa fille tirer sa petite couverture de bébé qui est devenue son doudou. Esméralda passa devant Linda et alla dans la direction de la chambre de sa mère, Linda la suivit.
Linda venait juste de se remettre dans ses couvertures quand elle sentit Esméralda lui faire un câlin.
-Dis, mama ! Pourquoi tu marges avec une cane comme papy ?
-Parce que ma jambe est … fatiguée, ma puce.
-Il faut qu'elle soit en forme pour que tu n'aie plus de cane ?
-C'est pas aussi simple que ça, princesse.
-Pourquoi ?
-J'ai eu un accident quand tu n'étais qu'une petite fille de quelques mois.
-C'est pour ça que maman n'est pas avec nous ?
-Euh … Oui, ma chérie. Je t'aie dit qu'elle est avec les anges.
-Les anges, c'est ceux qui sont dans le ciel ?
-Oui !
-Mama, maman est un ange ?
-Oui et elle veillera toujours sur toi.
Linda versa une larme qu'elle avait essayé de retenir quand Esméralda avait commencé à parler de Tracy, elle sentit une petite main sur son visage.
-Elle veille aussi sur toi, mama !
-T'as raison, ma Esméralda ! (elle lui sourit et lui déposa un baiser sur la bôme de la main) Il faut que tu dormes maintenant, ma chérie.
-D'accord, mama ! (elle lui fait un bisou sur la joue) Je t'aime !
-Moi aussi, je t'aime !

Chapitre II
Linda était en train de prendre son petit-déjeuner quand elle vit sa fille arriver dans la cuisine avec l'air un peu endormi. Elle posa son bol puis elle prit sa béquille pour s'aider à se mettre debout. Linda porta sa fille avec son bras libre, comme à son habitude.
-Esméralda ! (dit-elle d'une voix douce)
-Mumh ! (elle pose sa tête sur l'épaule de Lina)
-J'ai fait des gaufres !
Esméralda ouvrit ses petits yeux sans perdre un instant, elle regarda Linda avec des yeux doux.
-Je peux en avoir aux chocolat, mama ?
-Elle t'attendent déjà sur la table avec ton chocolat chaud.
Linda posa sa fille au sol et elle la vit se précipité pour aller manger ses gaufres.
-Ses yeux doux et bruns me rappellent ceux de Tracy. (se dit-elle) Tu veux du jus de fruits, ma puce ?
-De la pomme !
-Je t'apporte ça ! (elle part dans la direction de la cuisine)
Linda était en train de terminer son café quand elle vit qu'Esméralda à le visage barbouillé de chocolat.
-Esméralda ! Regarde, tu t'en aie mit partout. (elle sourit)
-C'est parce que le chocolat est bon ! (elle regarde ses petites mains puis Linda)
-Oui, mais il ne faut pas que manger le chocolat, il faut aussi manger la gaufre.
-D'accord, je mange la gaufre.
-Tu mérites un bon bain après ça, chérie !
-J'ai déjà prit un bain hier, mama.
-C'est tout les jours qu'il faut se laver. Tu préfères prendre une douche ?
-C'est plus marrant !
-J'te préviens, tu n’inonde pas la salle de bain. Tu sais que j'ai du mal à me mettre à genoux pour éponger tes bêtises.
-J'ferais pas de bêtises, promis, mama !
-D'accord !
Linda était en train de se brosser les dents tandis que sa fille est en train de prendre une douche.
-Mama, tu peux me faire le dos ?
Linda se rinça la bouche, puis elle entendit le téléphone sonner.
-Esméralda, j'arrive ! Fait pas de bêtises, je reviens.
-Oui, mama !
Linda alla dans le salon pour prendre le téléphone, elle retourna dans la salle de bain.
-On aura un peu de retard pour venir te chercher toi et Esméralda. (dit Christina)
-Ça circule mal ?
-On est prit dans les bouchons, au pire, on aura une heure de retard.
-D'accord, ça nous laissera plus de temps pour nous préparer et j'...
-C'est mamie ? (demande Esméralda)
-Oui, ma chérie !
-Salut, mamie ! (crie-t-elle)
-T'as entendu ? (demande Linda à sa belle-mère)
-Parfaitement bien !
-On vous attend à la maison.
-D'accord !
Une heure plus tard, Esméralda alla ouvrir la porte en courant pour aller voir sa grand-mère et son grand-père.
-Esméralda ! (dit Linda en sortant du salon) Tu aurais put tomber en allant ouvrir la porte, j'avais pas fini de faire tes lacets.
-Désolée ! (dit-elle en fessant des yeux de chien battu)
-Tu sais qu'elle fait ça à chaque fois, Linda. (dit son beau-père)
-Je sais, papa !
-Ça va ?
-Oui, j'suis juste un peu fatiguée ces temps si.
-Des cauchemars ? (demande Christina)
-Tu sais que j'en fais beaucoup plus en cette période de l'année, maman.
-C'est pas bon de garder tout ça pour toi et tu as peut-être besoin d'aide pour ne plus en faire …
-J'ai déjà été voir un psy !
-Après cet accident mais tu … (commence son beau-père)
-On peut en parler plus tard ? J'ai envie de passer Thanksgiving tranquillement avec Esméralda et le reste de la famille.
-D'accord, tu as eu des nouvelles de tes parents ?
-Pas depuis une éternité ! Bref, j'me sens vraiment dans ma famille avec vous deux, dans la famille de ma femme.
-On y va ! (il lui sourit)
Esméralda et Linda sont chez les parents de Tracy depuis la veille. Esméralda était en train de jouer avec ses cousins et cousines tandis que Linda est en train de les observer jouer. Christina se mit assise à côté d'elle.
-Ça va ?
-Oui, ça va, maman !
-Tu ne sorts plus un mot depuis le déjeuner. J'suis certaine qu'il a quelque chose qui te tracasse et que tu essaye de garder pour toi.
-J'suis juste en train de penser à Tracy.
-Tracy ! (elle soupire) Cet accident n'était pas de ta faute, Linda !
-Si ! J'aurais dû voir qu'une voiture avait grillé un feu ! J'ai perdu la femme de ma vie ce jour là et j'ai fallu perdre ma fille par la même occasion. Esméralda n'avait que six mois quand cet accident a eu lieu et par ma faute … (elle verse une larme) elle ne connaîtra jamais Tracy, sa mère biologique, ma femme qui me la donnée alors que je ne peux pas avoir d'enfant. (elle part)
Sa belle-sœur n'ayant perdu aucuns morceaux de la conversation se mit à la place de Linda qu'elle venait de quitter.
-Tracy ? (demande-t-elle à sa mère)
-Oui, comme d'habitude.
-Maman, elle croit que c'est de sa faute si Tracy est morte mais c'est pas en ramenant le sujet sur la table qui va lui permettre de faire son deuil.
-Je sais, Amber ! Mais je voudrais qu'elle se reconstruise, qu'elle essaye de vivre avec ce qui s'est passé.
-Serte, ça fait trois ans maintenant mais il faut lui laisser le temps qui lui faut. Tu veux que j'aille lui parler ?
-Laisse-la un peu seule, je pense qu'elle veut être tranquille sans adultes ou personnes à côté d'elle.


Dernière édition par CoraXG le Mer 13 Juin 2012 - 6:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Esméralda (TERMINÉ)   Sam 9 Juin 2012 - 7:01

Chapitre III
Cela fessait environ deux heures que Linda était assise dans la véranda étant absorbée par ses pensées.
« Linda était assise devant un bureau en train de travailler sur son dernier dossier qu'elle venait juste de terminer. Elle décida d'aller le rapporter à son supérieur quand sans qu'elle s'y attende une femme la percuta. La chemise du tailleur de Linda fut trempée par du café qui était dans la tasse de cette femme, Linda remarqua que son dossier est foutu.
-J'suis désolée ! Je vous ai pas vu …
-Vous auriez pu regarder où vous alliez quand même !
-J'suis vraiment désolée !
-C'est bon ! C'est pas grave, j'vais aller arranger ça et refaire les feuilles fichues du dossier.
-Je peux peut-être vous aider ?
-Vous avez fait déjà assez de dégâts comme ça, j'vais me débrouiller seule.
-Vous voulez vraiment pas que je vous aide ?
-Non, ça va aller.
Linda était en train de travailler depuis quelques heures à réécrire les feuilles mouillées par du café quand elle entendit quelqu'un toquer à la porte de son bureau qu'elle partage avec un collègue.
-Oui !
La femme de tout à l'heure entra dans le bureau.
-Je vous dérange ?
-Non, je viens juste de terminer. (elle lui sourit)
-Je suis encore désolée pour tout à l'heure.
-C'est des choses qui arrivent. Vous êtes nouvelle ici ? Je ne vous aie jamais vu avant.
-Je suis la nouvelle secrétaire de M. Foxer.
-Ah ! Ceci explique pourquoi vous êtes entrée dans mon bureau avec une tasse de café à la main.
-Oui, M. Foxer m'avait demandé de lui apporter du café. Vous deviez rentre le dossier pour le déjeuner ?
-Oui, ça va que le chef tolère quelques retards de temps en temps.
-Avec tout ça, on a oublié de se présenter l'une à l'autre. Je m'appelle Tracy Kictan et vous ?
Linda remarqua que Tracy lui adressa un sourir charment qu'elle lui renvoya.
-Et moi, c'est Linda Powell !
-Je vous propose d'aller prendre un verre pour repartir sur de bonnes bases.
-Pourquoi pas ! »

Matthieu, le frère de Tracy prit une chaise et se mit assis à côté de Linda, il remarqua que cette dernière est perdu dans ses pensées.
-Linda ! Il faut redescendre sur terre maintenant.
-Un ? Euh … qu'est-ce qui y a, Mat ?
-Je me demandais où tu étais passée depuis tout à l'heure et j'ai fini par te retrouver.
-Tu voulais me dire quelque chose ?
-Je voulais juste savoir pourquoi tu ne cesse de t'en vouloir pour la mort de Tracy ?
-Parce que, je l'ai tué et …
-C'est complètement faux, tu ne l'as pas tuée. C'est ce chauffeur de taxi qui l'a tué, il conduisait alors qu'il n'avait pas de permis.
-Tu as peut-être raison mais je …
-Bon ! Parlons d'autres choses, tu as pensé à reprendre le volant d'une voiture ?
-Non ! Tu sais que j'ai peur de reprendre le volant d'une voiture et je ne peux pas conduire à cause de ma jambe.
-Linda, tu sais très bien qu'une personne qui ne peut plus marger peut conduire une voiture.
-Je sais, Mat !
-Je peux te trouver une voiture pour handicapé si tu veux ?
-Je sais pas, je …
-Imagine que tu doives emmener Esméralda à l'hôpital parce qu'elle se sent très mal et que …
-Tu as peut-être raison ? On ne sait jamais mais j'ai vraiment peur de remonter dans une voiture en sachant qu'un accident peut vite se produire et j'ai pas envie de remettre la vie de ma fille en danger.
-Tu ne pourras pas la protéger éternellement des dangers du monde, Linda.
-Je sais ! (elle se lève de sa chaise) J'vais y penser pour la voiture.
-D'accord !
Linda se réveilla en pleine nuit à cause du même cauchemar que la dernière fois. Elle retourna dans sa chambre après avoir était dans la salle de bain, elle se rendormit rapidement.
« Linda arriva dans sa salle de bain en ayant entendu Tracy l'appeler.
-Qu'est-ce qui a ?
Tracy prit Linda dans ses bras.
-Tu veux pas qu'on aille faire les boutiques aujourd'hui ?
-T'as de la chances que je ne travaille jamais les week-end, ma puce. (elle lui sourit)
-Ça veut dire « oui » ?
-À ton avis ?
-Super ! On va pouvoir acheter des affaires pour la petite.
-Elle en a déjà toute une commode remplie de vêtements et elle a déjà plein de peluches et de jouets alors qu'elle n'est pas encore née.
-Dans deux mois si !
-Espérons qu'elle ne décide pas de venir à l'avance.
-T’inquiètes, je pense qu'elle se sent bien où elle est. (elle l'embrasse)
-Ouais, dans ton ventre, bien au chaud ! (elle l'embrasse à son tour) »

Linda se retourna dans son lit puis elle vit un nouveau rêve mais moins agréable que le précédant.
« Linda était dans sa chambre d'hôpital après l'accident en train de pleurer dans les bras de sa belle-mère. Le beau-père de Linda entra dans la chambre avec sa petite-fille dans les bras.
-Linda ! (dit-il d'une voix douce) Une certaine petite Esméralda voudrais te voir.
Linda prit sa fille dans ses bras, elle lui caressa une joue.
-Jamais je ne t'abandonnerai, ma princesse ! (elle lui dépose un baiser sur le front) Je me battrais toujours pour toi. »

Chapitre IV
Le reste du week-end de Thanksgiving se passa normalement, enfin aussi normalement que possible en ce qui concerne Linda et la famille de Tracy depuis la mort de cette dernière.
Linda était assise sur le banc d'un parc en train de regarder sa fille jouer sur l'air de jeu avec d'autres enfants.
Une femme attira son attention car elle lui semble que cette femme est son ex avant qu'elle ne rencontre Tracy. Cette femme regarda dans sa direction, Linda détourna son regard. La femme arriva à sa hauteur, Linda la regarda dans les yeux.
-Linda ? T'as changé depuis dix ans.
-Toi aussi, Jessica !
Jessica se mit assise à côté d'elle.
-Qu'est-ce que tu fais à Chicago ? (demande Linda) Je croyais que tu étais en Russie !
-Plus maintenant, j'ai quitté Svetlana il y a cinq ans. J'ai fini par découvrir qu'elle me trompait avec un certain Boris. Bref, maintenant ils sont ensemble et ils ont deux enfants, une fille et un garçon, je crois.
-Je croyais qu'elle était folle amoureuse de toi ?!
-Apparemment, son amour pour moi n'a duré que quatre ans environ, l'année suivante, j'ai remarqué qu'elle prenait de plus en plus de distance avec moi. J'ai alors décidé de revenir aux États-Unis.
-Mumh !
-Comment va Tracy ?
-Elle … est morte ! (elle soupire)
-Morte … mais quand ?
-Il y a trois ans, on a eu un accident de voiture alors qu'on revenait de chez ses parents. Une voiture a grillé un feu et nous a heurté brutalement.
-Je suis désolée, Linda !
-Merci !
Esméralda couru vers sa mère, Linda la prit dans ses bras et la pose sur ses jambes.
-Mama, je peux avoir une glace à la fraise ?
-On va y aller, ma puce ! (elle prend sa béquille)
-Euh … Je peux vous accompagner ? (demande Jessica)
-Comme tu veux, Jess !
Linda était en train de margeait en surveillant sa fille qui marge devant elle tandis que Jessica marge à côté d'elle.
-C'est ta fille ?
-Tracy et moi voulions avoir un enfant tout de suite après notre mariage et on n'y pensait déjà depuis un bon bout de temps. Tracy voulais que je sois enceinte mais après avoir essayé plusieurs inséminations artificielles qui ont toutes échouées et après avoir passé des testes de stérilité, c'est là qu'on a apprit que je ne peux pas avoir d'enfant. Tracy a alors décidé d'essayer les inséminations et la première a margée. Neuf mois plus tard, Esméralda est née.
-Elle ressemble beaucoup à Tracy, je trouve.
-Moi aussi ! Tracy me manque horriblement.
-J'suis là, si tu as besoin de parler, Linda.
-Je m'en veux pour la mort de Tracy !
-Pourquoi ?
-C'est moi qui conduisais la voiture et j'ai fallu perdre beaucoup plus que Tracy ce jour là. (elle regarde sa fille)
-Esméralda ! Elle avait quel âge quand c'est s'est produit ?
-À peine six mois. Elle a aucuns souvenirs de Tracy.
-Mais tu es là pour lui dire comment elle était.
-Je sais mais c'est pas ça qui pourra lui ramener sa mère, ni me la ramener à moi.
-Cet accident n'est pas de ta faute mais celle de cette personne qui vous a percuté en grillant ce feu.
-Elle est pas morte sur le coup. (elle verse une larme) Sa ceinture de sécurité lui a comprimée sa cage thoracique alors qu'elle était censée lui sauver la vie. Tracy a essayé de la retirer mais elle est morte avant d'y arriver.
-...
-J'aurais dû reprendre conscience plus rapidement, j'aurais pu lui retirer sa ceinture depuis mon siège.
-Linda quand on est percuté par une voiture qui a grillé un feu ou un autre accident de ce type, on ne peut jamais reprendre conscience rapidement.
Un silence s'installa entre elles.
-Ta jambe, tu as besoin d'une béquille pour marger depuis l'accident ?
-Ma jambe est restée coincée entre deux pétales et le volant. Je ne peux pas tenir debout ou marger longtemps sans une béquille.
Le portable de Jessica sonna, cette dernière le regard sans le décrocher.
-Le boulot ! J'vais devoir te laisser, j'ai sûrement un client en garde à vue.
Jessica prit une carte professionnelle qu'elle a toujours sur elle.
-Mon numéro privée et mon adresse sont au dos de la carte. Tu peux m'appeler ou passer chez moi n'importe quand. Je suis là pour t'écouter et pour te défendre si tu as besoin d'une avocate. (elle sourit)
Jessica remarqua qu'elle avait réussis à faire apparaître un sourir sur le visage de Linda.
-Je n'aurais jamais les moyens pour me payer une avocate comme toi.
-Je ne fais pas payer ma famille et mes amis et j'ai assez d'argent comme ça. Si tu as besoin de moi comme avocate, tu ne payera pas puisque tu es une de mes amis. (elle lui fait la bise) Bon ! Il faut pas que je fasse attendre mon client, à plus tard, Linda.
-À bientôt !
Linda vit Jessica s'éloigner, elle se retourna pour voir Esméralda.
-Chérie ! On rentre à la maison !
Esméralda courra pour aller lui prendre la main.
Chapitre V
Linda était en train de préparer sa fille pour l'amener au jardin d'enfants.
-Mama !
-Oui, ma puce ?
-Tu viens me chercher à l'école ou c'est la nounou ?
-La nounou, je te promets que je viens te chercher demain, je quitterai mon travail plus tôt.
-Pourquoi tu travailles, mama ?
-Touts les adultes travaillent, ma chérie. (elle lui dépose un baiser sur la joue) Il faut bien que je travaille pour que tu ais tout ce que tu as besoin. (elle regarde sa montre) On va être en retard, on y va !
Linda ferma la porte à clefs, elle se retourna et vit que sa fille essaye d'appuyer sur le bouton de l'ascenseur en se mettant sur la pointe des pieds. Linda souleva Esméralda pour qu'elle puisse atteindre le bouton.
-Il va falloir que tu manges davantage de soupes avant de pouvoir atteindre le bouton de l'ascenseur, mon cœur.
-J'aime pas les soupes, mama !
-Je sais ! (elle sourit) T'es bien comme ta mère, elle aimait vraiment pas les soupes.
Linda et Esméralda arrivèrent au jardin d'enfants qui ne se trouve pas loin de chez elles. Linda se baissa pour embrasser sa fille avant qu'Esméralda rejoigne ses camarades. Linda se redressa et sentit, comme à chaque fois qu'elle s'accroupit, une douleur dans sa jambe gauche, elle serra sa béquille.
Linda arriva en retard à son bureau, elle vit que son collègue est déjà en train de travailler sur le dossier qu'ils doivent rendre pour la fin de la semaine.
-Désolée, Romain ! J'suis en retard, j'ai loupé mon bus et j'ai dû attendre le suivant. (elle accroche son manteau)
-C'est pas grave, Linda ! J'ai commencé à relire les notes qu'on avait prises avant-hier.
-Sur les comptes financiers de HI ? (dit-elle en se mettant assise dans son fauteuil)
-Ouais !
-J'y pensais hier. Leur profit est suspect, je ne vois pas comment ils arrivent à avoir autant de bénéfice en produisant le moins possible.
-On va devoir y retourner ! Ils ont oubliés de nous transmettre quelques pièces comptables.
-Quand ? Aujourd'hui ou demain ?
-Demain, pourquoi ?
-J'vais chercher Esméralda au jardin d'enfant.
-Je peux y aller seul, si tu veux ? Tu sais, on a pas besoin d'être deux pour aller récupérer ces papiers.
-T'es super, Rom ! (elle lui sourit)
-Qu'est-ce que je ne ferrais pas pour toi ? (il lui redonne son sourir) Linda !
-Oui ?
-Tu sais que tu serais moins en retard si tu avais une voiture.
-Je sais ! Tout le monde arrête pas de me le dire depuis un moment.
-Ça peut être utile, tu sais !
-Oui ! Mais vous voulez tous pas comprendre que j'ai peur de reprendre le volant d'une voiture. J'ai peur de ravoir un accident et de perdre encore une fois quelqu'un que j'aime.
-J'suis désolé, je ne voulais pas te mettre mal à l'aise.
Linda était en train de revoir certain calculs du dossier depuis environ trois bonnes heures. Romain quitta son siège et mit sa veste, il regarda Linda.
-Tu veux venir déjeuner avec moi et les autres ?
-Euh … (elle relève la tête de ses calculs) Vas-y, je te rejoindrais peut-être.
-D'accord !
Romain quitta leur bureau, une quinzaine de minutes plus tard, Linda commença à se perdre dans ses pensées.
« Linda entendit quelqu'un toquer à la porte de son bureau, elle releva la tête et vit Tracy entrer.
-Tu vas finir par faire une overdose de chiffres si tu continues comme ça, chérie. (elle sourit) »

Linda se raisonna, elle versa une larme qu'elle essuya rapidement.
-Bon ! C'est pas le moment ! (se dit-elle) T'es au boulot, alors il faut travailler. (elle regarde son manteau) La carte !
Quelques minutes plus tard, Linda se surprit à téléphoner à Jessica. Elle allait raccrocher quand Jessica décrocha.
-Oui !
-T'es libre pour le déjeuner ?
Jessica reconnu la voix de Linda.
-Oui, pourquoi, Linda ?
-Euh … Je pense que j'ai besoin de parler.
-Je passe te chercher, ton boulot est toujours près de Cake sore est mark ?
-Oui !
-J'arrive !
-On s'attend devant le parc !
-D'accord !
Linda et Jessica sont en train de déjeuner ensemble.
-J'ai l'impression que tout le monde veut que je reprenne le volant d'une voiture. Comme si c'était aussi simple que ça, ils n'ont pas été dans cette voiture à ma place.
-Ne les écoutes pas, Lin ! Il faut que se soit toi qui décide de le faire et personne d'autre.
-T'as raison ! Il faut que je les laisse dire.
-Sinon, toi, comment ça va ?
-Moi, j'ai pas trop le temps de penser à moi. Surtout entre le boulot, le loyer, les factures, Esméralda et j'en passe.
-C'est pas de ça dont je parle. Je vaux savoir comment tu te sens, en toi. Oublie pas que je te connais même si on est restée ensemble que un an.
-Tracy !
-Tu penses à elle et ça te ronge de l'intérieur ?!
-J'ai l'impression de l'avoir tuée moi-même. (elle a les larmes aux yeux)
-Tu sais que c'est faux.
-Alors, pourquoi je ressens ça ?
-Parce que tu n'arrives pas à faire ton deuil. Tu te reproches trop de choses sur la mort de Tracy alors que tu y es absolument pour rien.
-… Mais si j'avais pas pris ce chemin mais un autre, on aurait …
-Qui te dis que tu n'aurais pas eu un autre accident en prenant un autre chemin et il aurait peut-être eu plus de dégâts.
-Ce qui me tue, c'est que Tracy était consciente avant de mourir puisqu'elle a essayé de retirer sa ceinture. Elle a peut-être entendu Esméralda pleurer et elle a peut-être cru que j'étais morte. (elle verse une larme)
Jessica caressa la joue de Linda en lui essuyant cette larme.
-C'est pas de ta faute ! (lui dit-elle sur un ton doux)

Chapitre VI
Linda venait juste d'ouvrir la porte de chez elle quand elle vit Esméralda courir vers elle, elle la prit dans ses bras. Linda vit la nounou de sa fille sortir de la chambre d’Esméralda. La nounou prit ses affaires et partit précipitamment.
-Étrange ! C'est la première fois que je la vois aussi pressée. (se dit Linda) Bon ! Ma chérie, tu vas ranger ta chambre pendant que je fais le dîner. (elle la pose au sol)
-D'accord, mama !
Linda posa ses affaires puis elle alla dans la cuisine.
Linda était en train de cuisiner quand elle entendit sonner à la porte, elle baissa le feu pour aller ouvrir. Linda vit Esméralda se diriger vers le salon, elle ouvrit la porte et vit deux femmes.
-Police ! Protection de l'enfance ! (dit l'une des deux femmes)
Ces femmes montrèrent leurs insignes.
-Euh … Qu'est-ce que vous voulez ?
-On a quelques questions à vous poser ainsi qu'à votre fille.
Les policières entrèrent sans que Linda les y invitées.
-Où est votre fille ? (demande la policière blonde)
-Dans le salon … Pourquoi vous voulez la voir ?
-Une plainte a été posée contre vous pour maltraitances et abus sexuels.
-Maltraitance et abus … Je ne verrais jamais aucun mal à ma fille.
-C'est pas ce que nous dit notre témoin. (dit l'autre policière) On vous arrête !
Esméralda vit la policière passer les monotes à sa mère, elle courra dans sa direction. La policière blonde attrapa Esméralda qui courrait pour rejoindre Linda.
-Mama !!!
-Je reviens, chérie ! (dit-elle les larmes aux yeux)
Cela fait quelques heures que Linda était au poste de police de la ville en train de se faire interroger. La policière qui lui avait passé les monotes se mit assise devant Linda.
-Puisque je vous dis que je ne ferrais jamais le moindre mal à ma fille ! (dit-elle sur un ton énervé) Je lui donne jamais de fessés même quand elle fait des bêtises.
-Vous mentez ! Élisabeth Wess nous a avertis que vous frappez votre fille.
-C'est faux !!! Je ne frappe et ne frapperais jamais ma fille ! Je l'aime trop pour lui faire le moindre mal.
-Vous l'aimez tellement que vous …
-Non ! Je vous interdis de dire que je viole ma fille ! Je n'abuserai jamais d'elle ! Je veux la revoir, je lui ai rien fait !
-Pourquoi votre baby-sitter nous dit le contraire alors ?
-Elle ment !
Linda soupira et passa ses mains dans ses cheveux, elle regarde la policière.
-Je veux appeler mon avocat !
-D'accord ! Je vous ramène en cellule et vous pourrez appeler votre avocat dans une heure.
Une heure plus tard, Linda venait juste de composer le numéro de Jessica qu'elle avait retenu de tête. Elle entendit quelques bip avant que Jessica décroche.
-Oui !
-Jessica, c'est Linda ! Je me suis fait arrêter et ils m'ont retiré Esméralda.
-Quoi ?! Attends ! C'est qui, qui t'as retiré Esméralda et qui t'ont arrêter ?
-La baby-sitter d'Esméralda a porté plainte contre moi. Elle dit que je maltraite et abuse de ma fille.
-Toi ? Mais tu ne ferrais pas de mal à une mouche . J'arrive ! Tu es au commissariat de la ville ?
-Oui !
-Ne dis rien et ne réponds à aucunes questions tant que je ne suis pas là. J'arrive !
-D'accord ! Fais vite !
Linda était de nouveau en train de se faire interroger quand Jessica entra dans la salle d'interrogatoire. Les policières se retournèrent en entendant la porte s'ouvrir.

Jessica se mit à côté de Linda.
-Je suis le maître Jessica Masson ! Ma cliente ne dira plus aucun mot jusqu'au procès et jusqu'à ce que j'obtienne une copie des preuves qui vont à son encontre.
-Bien ! On va vous fournir tout ce que vous avez besoin. (dit l'une des deux policières)
Les policières partirent laissant Jessica et Linda seules dans la pièce.
-Jessica ! Je veux voir ma fille !
-Tu peux pas tant que cette affaire n'est pas régler.
-Je te jure que je n'ai rien fait à ma fille ! Je l'aime trop pour lui faire du mal.
-Je sais et tu n'es pas du genre à utiliser la violence ou à t'emporter facilement.
-Je veux savoir où est Esméralda !
-Sûrement aux services sociaux. J'vais me renseigner et je viens t'avertir dès que je sais où elle est.
-D'accord ! (elle baise les yeux puis elle la regarde de nouveau) Merci d'être venu aussi vite, Jess !
-De rien !
-J'ai l'impression d'être dans un cauchemar.
-Comptes sur moi pour t'en faire sortir ainsi qu'Esméralda.
Linda prit Jessica dans ses bras.
-Merci d'être là ! (lui chuchote-t-elle à l'oreille)
Jessica se sentit frisonner en sentant le souffle de la voix de Linda près de son oreille.
-C'est normal ! (lui répond-elle)
Chapitre VII
Jessica arriva vers la cellule où se trouve Linda avec d'autres personnes.
-Linda !
Linda se rapprocha des barreaux.
-J'ai obtenu les preuves contre toi et je vais les faire expertiser par mes experts.
-Il est pas possible qu'il est des preuves contre moi puisque j'ai rien fait à Esméralda.
-Je sais et je te croie mais il faut que je prouve que ces preuves sont des faux et que la baby-sitter est une menteuse.
-Je te fais confiance, Jess ! Tu peux me faire sortir de là ?
-Il faut que tu passes devant un juge pour fixer une caution.
-Et c'est quand que je passe devant ce juge ?
Jessica regarda sa montre puis Linda.
-Dans trois heures !
-Tu reviens donc à sept heures ?
-Oui ! En attendant, essayes de dormir.
-Dans cette cellule ! Je pense pas que se soit possible.
-Essaye quand même !
-Tu peux me rendre un service ?
-Je t'écoute !
-Tu peux m'amener une béquille ? Les policières m'ont pas laisser le temps de leur dire que j'ai besoin d'une béquille pour marger.
-D'accord, je t'aborde ça. Ta jambe, ça va ?
-J'ai mal parce que je suis obligée d'appuyer dessus mais sinon ça peux aller malgré la situation dans laquelle je me trouve.
-Bon ! Il faut que j'y aille, je te ramène une béquille dès que je reviens. En attendant appuies sur ton autre jambe.
-C'est ce que je fais ! Merci, Jess !
-De rien !
Jessica partit laissant Linda au poste de police.
Jessica rentra chez elle, elle se mit assise dans son canapé puis elle prit son téléphone et appela son associer.
-Connor ! (dit-elle)
-Un ? (dit-il à moitié endormis) Ah ! Salut, Jess !
-On a du boulot, alors debout !
-Oui, chef ! (dit-il sur un ton plaisantin)
-Viens chez moi, je t'expliquerai quand tu seras là.
-D'accord, j'arrive !
Environ un quart d'heure plus tard, Connor arriva chez Jessica, ils se mirent assis dans le salon.
-Notre cliente s'appelle Linda Kictan-Powell, elle est accusée de maltraitance et d'abus sexuels sur sa fille Esméralda.
-Jess ! D'habitude on défend des hommes d'affaires qui se sont mis dans le pétrin.
-Je sais !
-Alors pourquoi on s'occupe de cette affaires ?
-Parce que je suis certaine que notre cliente est innocente.
-Bon ! Ça fait pas de mal de revenir de temps en temps à des clients qui ne sont pas des hommes véreux.
-Tu as raison !
-Bref ! Les preuves contre elle sont lourde ou pas ?
-Plutôt ! La baby-sitter de notre cliente, Élisabeth Wess prêtant avoir été témoin d'actes de maltraitances sur Esméralda et il paraît qu'elle en possession d'une vidéo qui accuserait davantage Linda Kictan-Powell.
-Cette vidéo, elle prouve les actes de maltraitances ou d'abus ?
-Ceux d'abus !
-Et elle est où cette vidéo ?
-J'ai fait pression pour l'obtenir et je l'ai envoyé aussitôt chez nos techniciens en informatique pour savoir si il s'agit d'un faux et j'ai demandé une contre-expertise pour les autres preuves.
-Bien ! On a plus qu'à se mettre au travaille.
-Tiens ! (elle lui tend un dossier) Je t'ai fait une copie du dossier de l'affaire.
-Bon ! Je me mets au boulot.
Jessica regarda l'horloge.
-Il me reste environ deux heures avant d'aller fixer la caution de notre cliente et pour lui apporter une béquille.
-Une béquille ? Pourquoi, elle est handicapée ?
-Les policières qui l'ont arrêtée lui ont pas permis de prendre sa béquille, elle en a besoin pour marger et pour rester debout.
-Tu peux jouer dessus pour faire diminuer la somme de la caution.
-Comptes sur moi pour en jouer durant le procès également.
-Concernant la béquille, je crois que tu en a une paire quelque part ici.
-Oui, dans le placard de ma chambre.
Le matin même vers sept heures, Linda arriva avec les policières qui l'ont arrêtée, elle vit Jessica arriver.
-Vous pouvez partir, je reste avec elle. (dit Jessica aux policières)
-D'accord, veilliez à ce qu'elle ne s'enfuit pas.
-Je peux pas m'enfuir avec ma jambe ! (dit Linda à bout de nerf)
Les policières laissèrent Jessica et Linda ensemble. Jessica lui passa la béquille qu'elle tenait.
-Je pense qu'elle est à ta hauteur, Linda.
Linda prit la béquille et elle remarqua qu'elle est un peu grande.
-Elle est un peu grande.
-Attends, j'vais régler ça !
Jessica se baissa pour ajuster la béquille.
-C'est mieux comme ça ?
-Oui ! Merci de m'avoir amener une béquille.
-De rien ! Tu as moins mal à la jambe ?
-Un peu ! J'suis resté trop longtemps sans béquille, du coup j'ai mal toute la jambe et le dos.
-Je pense que je peux te faire libérer sous caution mais il faut que tu acceptes les conditions du juge.
-J'ai pas le choix ! Tu as des nouvelles d'Esméralda ?
-Pas tout à fait ! J'ai passé quelques coups de fils et je sais juste qu'elle était toujours aux services sociaux vers minuit.
-Tu sais si elle va être placé en famille d'accueil ?
-Je pense pas, elle va plutôt aller en foyer. J'en serais plus dans quelques heures ou demain. En tout cas, je m'arrangerais pour que Esméralda aille chez ses grands-parents.
-Je veux qu'elle aille chez les parents de Tracy !
-Pas de problèmes !

Chapitre VIII
Linda, Jessica et Connor se levèrent ainsi que le substitue du procureur quand le juge entra dans la salle d'audience.
-Assiez-vous ! (dit le juge en se mettant assis)
Une femme amena le dossier de Linda au juge, ce dernier le regarda puis Connor, Linda et Jessica.
-Maître Masson et Anderson, votre cliente est accusée de maltraitances et d'abus sexuels à l'encontre de Esméralda Kictan-Powell.
-Nous demandons sa libération sous caution ! (dit Connor)
-Je suis contre ! (dit le substitue du procureur) Elle pourrait vouloir entrer en contacte avec la victime, sa fille.
-Que répondez-vous à ça, maître Masson ?
-Je ne vois aucuns problèmes pour que ma cliente puisse être remise en liberté, elle a était arrêter par des policières qui lui ont pas laisser prendre sa béquille alors qu'elle en a besoin pour marger et rester debout.
-Mumh, je ne vois pas de soucis à ce que votre cliente soit remise en liberté mais elle ne devra pas s'approcher de sa fille sous peine d'être arrêtée et mise en prison jusqu'à son procès. (il les regarde) Je fixe la caution à cinq milles dollars.
Le juge donna un coup de marteau.
-Affaire suivante !
Après ce passage devant le juge, un policier mit un bracelet électronique à une des chevilles de Linda.
Jessica gara sa voiture devant l'immeuble de Linda.
-Je veux revoir ma fille ! (dit Linda)
-Je sais mais tu as pas le droit d'aller la voir.
Jessica remarqua une larme perler le long de la joue de Linda.
-J'ai promis à Esméralda que je ne l'abandonnerai jamais et que je ferrais tout pour la protéger quand Tracy est morte. (elle soupire) J'suis une mauvaise mère ! Je n'ai même pas su tenir ma promesse en vers Esméralda. (elle pleure)
-C'est faux ! (elle lui essuie des larmes) Tu es une bonne mère et je t'interdis de penser ou de dire le contraire, Lin !
-Mais …
-Je te jure que je suis prête à tout faire pour te ramener Esméralda quitte à tout perdre, ma carrière et tout ce qui va avec.
-Je sais pas …
Jessica la regarda dans les yeux puis elle lui caressa le coin de la bouche en lui arrêtant une larme.
-Vas te reposer, Linda ! (dit-elle doucement) Je repasse te voir rapidement.
-D'accord, merci !
-De rien ! Oublie pas que tu n'as pas le droit d'avoir de contactes avec Esméralda même par téléphone.
-Je vais me tenir un carreau, Jess.
-Je compte sur toi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Esméralda (TERMINÉ)   Lun 11 Juin 2012 - 14:42

Chapitre IX
Jessica et Connor arrivèrent au laboratoire de leur techniciens qui sont charger d'analyser la vidéo qui accuse Linda d'abus sexuels sur Esméralda.
-Bon ! Qu'est-ce que vous avez de nouveau ? (demande Jessica au techniciens qui l'a appelée)
-Cette vidéo n'est pas un montage !
-C'est pas un montage ! (dit-elle les yeux remplis de stupeur)
-Sur cette vidéo, on voit bien la victime Esméralda Kictan-Powell et il a une chose qui est certaine ! L'agresseur ne peut pas être votre cliente, car il s'agit d'un homme.
-Si on résume la situation, (dit Connor) Esméralda s'est fait violée par un homme chez elle.
-Exactement mais c'est pas tout. La caméra n'est pas poser sur un trépied ou sur un meuble, il avait une troisième personne dans la chambre avec la fille de votre cliente et l'agresseur.
-Euh … Vous pourriez le jurer devant une coure ? (demande Jessica un peu perdu)
-Absolument !
-Bien ! Merci de nous avoir informer de cette preuve.
Jessica et Connor sortirent du laboratoire, Connor remarqua que Jessica semble étrange.
-Jess ! Ça va ?
-Non ! Conduis à ma place !
Jessica donna les clefs de sa voiture à Connor.
Tout au long du trajet, Connor remarqua que Jessica est perdue dans ses pensées.
-Jessica ! Qu'est-ce qui t’arrive ? C'est pas la première fois qu'on a une affaire dans ce genre.
-Je sais !
-Alors, qu'est-ce qui a ?
-Cette affaire … Je sais pas comment dire à notre cliente que sa fille a bien été agressée sexuellement et en plus chez elle.
-Tu veux que je lui disse ?
-Non ! J'vais le faire !
-D'accord ! On rentre au cabinet ?
-Oui !
Cela fessait trois bonnes heures que Jessica et Connor sont rentrés à leur cabinet d'avocat. Connor vit Jessica quitter son bureau en mettant sa veste, il sortit de son bureau pour la rattraper.
-Tu vas où ? On a du boulot !
-Je vais voir une détective pour qu'elle enquête sur cette Élisabeth Wess, je sens qu'elle a quelque chose à voir avec cette vidéo.
-Bon ! Vas-y !
-J'vais voir la victime puis notre cliente après avoir été voir la détective. Prends le reste de ton après-midi si tu veux.
-Je peux pas avec tout le travail qu'on a à faire. Il faut vraiment que tu embauche un troisième avocat, Jess, on s'en sort plus à nous deux deux !
-D'accord, je vais le faire dès que cette affaire sera terminer.
Jessica était assise à la terrasse d'un café depuis une quinzaine de minutes, elle regarda sa montre puis autour d'elle. Une femme se mit assise en face d'elle.
-Vous en avez mit du temps pour venir ! (dit Jessica)
-Vous vouliez pas qu'on prenne le même chemin de crainte qu'on nous voille ensemble, maître !
-Il faut dire que vous n'avez pas de très bonnes pratiques pour obtenir les informations que vous souhaitez avoir.
-En tout cas, j'obtiens toujours des réponses et je ne laisse pas de trace derrière moi.
-C'est pour ça que j'ai fait appel à vous.
-Vous voulez que je fasse pression sur un témoin de …
-Non ! Je veux juste que vous me trouviez tout ce que vous pouvez savoir sur la vie de Élisabeth Wess et sur les personnes qu'elle côtoie souvent.
-Comme vous le souhaitez !
Jessica sera la main de la détective pour lui transmettre en toute discrétion une enveloppe. La détective regarda rapidement le contenue de cette enveloppe, Jessica paya son café puis elle quitta sa chaise.
-Vous aurez le reste à la fin !
-Bien ! (la détective sourit) C'est un plaisir de travailler avec vous. (elle range l'enveloppe dans sa veste) Je vous appelle dès que j'ai les informations que vous voulez.
Jessica et la détective partirent du café, elles prirent toutes les deux des chemins différents comme à leur arrivées.
Chapitre X
Jessica décida d'aller rentre visite à Esméralda pour lui poser des questions. Jessica se gara devant une maison de grande taille, elle regarda son agenda pour vérifier l'adresse.
-C'est bien la maison des parents de Tracy ! (se dit-elle)
Jessica sortit de sa voiture puis elle alla toquer à la porte des parents de Tracy. Christina ouvrit la porte et la vit.
-Oui ! C'est pour quoi ? (demande Christina en essuyant ses mains sur son tablier)
-Je suis le maître Masson, je suis l'avocate de votre belle-fille. Je suis venue pour poser des questions à Esméralda pour disculper sa mère.
-Entrez !
Jessica entra puis elle aperçut Esméralda dans le salon.
-Elle est en train de jouer dans le salon, vous pouvez aller la voir. (termine Christina)
Jessica alla dans le salon, avant de s'asseoir en face d'Esméralda, elle remarqua que Christina la surveille en laissant les portes qui sépare le salon de la cuisine grandes ouvertes.
-Salut, Esméralda ! (elle lui sourit) Tu te souviens de moi ?
-Oui, vous êtes la dame du parc.
-Oui, c'est ça ! Tu sais pourquoi tu es chez tes grands-parents ?
-Parce que les gens croivent que ma mama m'a fait du mal.
-Et je sais que ses gens dissent faux.
-Je peux retourner avec ma mama ? (demande-t-elle avec des yeux doux)
-Pas encore mais je te jure que tu la reverras bientôt mais pour ça, j'ai besoin de savoir quelques petites choses pour pouvoir mieux défendre ta mama.
Esméralda prit sa poupée dans ses bras.
-Esméralda, est-ce qu'une personne t'as fait du mal ?
-La nounou !
-Elle a fait quoi ? (dit-elle d'une voix légèrement tremblante)
-Elle me tape quand je ne lui obéis pas. Elle me dit de pas le dire à mama parce qu'elle m'a dit qu'elle lui ferrait du mal à son tour.
-Il a que la nounou qui te fait du mal, Esméralda ?
-Il a aussi son ami.
-Un homme ou une femme ?
-Un homme !
-C'est tout ce que je voulais savoir, merci pour ton aide, Esméralda.
-Tu pourra donner ça à ma mama ? (elle lui donne un dessin)
-Il a pas de problème, j'vais te laisser t'amuser. Au revoir !
Linda ouvra la porte de chez elle en ayant entendu sonner, elle laissa entrer Jessica.
-Jess ! Ça va ? On dirait qu'il vient de se passer quelque chose de grave.
-En quelque sorte, oui !
Linda vit que les yeux de Jessica semple être emplis d'une tristesse.
-Qu'est-ce qui se passe ? Il est arrivé quelque chose de grave à Esméralda ? (demande-t-elle inquiètement)
-Il faudrait mieux que tu sois assise avant que je te disse ce que j'ai à te dire.
-T'es en train de me faire peur, Jess ! Dis-moi qu'est-ce qui est arrivées à ma fille !
-Parmis les preuves, il y a une vidéo. Et cette vidéo n'est pas un montage et j'ai été voir ta fille qui me l'a confirmer avec ses mots.
-Qu'est-ce …
-Ta fille, elle a bien été maltraitée et … violée.
Linda eut l'impression que son monde s'écroula autour d'elle quand elle entendu ces paroles de Jessica.
-Dis-moi qui a fait ça ! (dit-elle en sentant la colère monter en elle)
-La nounou et … son copain.
-J'vais les tuer !
Jessica attrapa Linda qui allait sortir de chez elle malgré son bracelet électronique à la cheville.
-Tu restes ici, Linda ! (lui crie-t-elle)
-Non ! (elle s'échappe de l'emprise de Jessica)
Jessica referma la porte et plaqua Linda contre celle-ci.
-Tu n'ira nul part ! Tu reste ici !
-Tu crois que je vais rester ici en sachant que ma fille s'est fait violer et maltraiter.
-Fais pas l'imbécile en quittant ton appartement ! Tu veux être mise en prison jusqu'à ton procès pour avoir enfreins ta liberté conditionnelle ?
-Non, mais …
-Fais ce que je te dis alors ! Reste ici !
Linda craqua et s'effondra en larmes dans les bras de Jessica.
-Comment j'ai fait pour ne pas voir ce qui se passer juste sous mes yeux ?
-Tu ne pouvais pas le savoir, Lin !
-Pourquoi Esméralda ne me l'a pas dit ?
-Elle avait peur que sa nounou et son petit-ami te fasse du mal. Ils l'avaient menacée pour qu'elle garde tout ça pour elle.
Jessica sera plus Linda dans ses bras.
-Écoute, laisse-moi faire mon boulot. Je te jure que je vengerais Esméralda et je te la ramènerais.
-D'accord ! (dit-elle entre deux sanglots)
-Vas te reposer ! J'vais continuer de travailler pour que tout s'arrange au plus vite.
-Reste ici ! J'veux pas être seule cette nuit et …
-Il a pas de problèmes, il faut juste que je retourne à mon cabinet pour pouvoir prendre ce qui me faut pour travailler.
Jessica avait installé ses affaires dans le salon de chez Linda, elle regarda dans la direction du canapé où se trouve Linda. Elle vit que Linda est en train de dormir, elle vit la couverture sur le dossier du canapé, elle la prit et la posa doucement sur Linda puis elle se remis assise sur le fauteuil.
-Bon ! Je me remets au boulot.
Chapitre XI
Le lendemain, Linda se réveilla et vit que Jessica lui avait préparer son petit-déjeuner. Elle se mit assise, elle vit une rose sur le plateau du petit-déjeuner ainsi qu'un mot.
« Fais pas de bêtises pendant mon absence ! Je suis partie chez le juge pour lui présenter mes derniers éléments du dossier.
Bisous, Lin !
Jess »

-J'avais oublié qu'elle était aussi tendre. (se dit Linda, elle sourit)
Pendant ce temps dans le bureau du juge.
-Puisque je vous dis que votre témoin et son petit-ami sont les véritables agresseurs d'Esméralda ! (dit Jessica au substitue du procureur)
-Et qu'est-ce qui me prouve que vous dites vrai ?
-Le détective que j'ai engagé ainsi que la vidéo qui prouve que ma cliente n'a pas violé sa fille et qu'elle ne l'a pas maltraiter.
-On ne peut pas se baser sur de simples présentions, maître Masson ! (dit le juge)
-Sur de simples présentions ! (elle s'énerve) Votre honneur ! Je vous signale que je n'émets pas des hypothèses mais des faits, mes experts sont tous près à témoigner contre l'accusation.
-Vos faits ne tiennent pas la route devant …
-Oh que si !
Jessica tua du regarde le juge.
-Votre honneur, vous ne me paraissez pas impartial sur cette affaire ! (dit-elle sur un ton dur)
-Oh si ! Je suis tout ce qui a de plus objectif, maître !
-Permettez-moi d'en douter fortement ! C'est quoi qui vous dérange chez ma cliente ?
-...
-Le fait qu'elle élève seule sa fille ? (elle se lève de son siège et s'appuie sur le bureau du juge) Attendez, je crois que j'y suis !
-Vous y êtes à quoi ?
-Vous êtes homophobe, votre honneur ! Vous voulez que ma cliente aille en prison parce qu'elle est homo et qu'elle élève la fille de sa femme ! Laissez-moi vous avouer quelque chose, il n'a rien de mal à aimer une personne du même sexe que soi.
-Vous soutenez les …
-Oui ! Et je suis également fière d'être lesbienne.
Le juge lança un regard noir à Jessica.
-C'est bien ce que je pensais et ça me confirme bien dans mon raisonnement qui m'indique que vous haïssez les gay et les lesbiennes. Je pense que vous me haïssez, maintenant que vous savez que j'aime les femmes.
-Comptez sur moi pour vous faire radier du barreau …
-C'est moi qui vous ferra radier ! (elle quitte le bureau)
Jessica sortie du cabinet du juge en composant le numéro de Connor.
-Connor ! On a un problème !
-Quoi encore comme problème ?
-Le juge n'est pas neutre dans notre affaire.
-Comment ça ?
-Il est homophobe ! Il tient absolument à ce que notre cliente aille en prison et ne récupère pas sa fille.
-On est dans la merde en quelque sorte !
-Pas vraiment ! Je veux le faire radier, il faut que tu me trouves toutes ces jugement dans lequel des couples homosexuels ont été victimes de sa mauvaise impartialité.
-D'accord mais je ne pourrais pas le faire tout seul.
-C'est pour ça que je vais demander à la détective que j'ai engagé de mener sa petite enquête sur lui.
-Bien, tu veux que je tienne au courant notre cliente ?
-Je dois passer la voir demain, je le lui dirais par la même occasion. Je te rappelle plus tard.
-D'accord, à plus !
-À plus tard ! (elle raccroche)
Jessica monta dans sa voiture puis elle composa le numéro de la détective.
-Maître Masson ! Que puis-je faire pour vous ? (demande la détective)
-J'aurais besoin que vous me fournissez des informations sur le juge qui s'occupe de mon affaire.
-Vous comprendrez que je vous demande une augmentation ?
-Comptez sur moi, cette somme sera comprise avec l'enveloppe que vous recevrez quand toute cette histoire sera fini.
-Bien ! Je mets un de mes associés sur cet homme, je vous appelle dès qu'il m'a mit au courant de renseignements qui puisse vous aider. (elle raccroche)
Une semaine plus tard, Jessica était en train de boire un café avec Linda quand son téléphone sonna.
-Excuse-moi ! (elle décroche) Oui !
-Bonne nouvelle ! (dit la détective) Mon associé et moi-même venons d'établir un lien entre votre juge et la nounou de votre cliente.
-Je vous écoute !
-Élisabeth Wess est la nièce de votre juge, Davis Marchall. Je suis certaine que vous pouvez le radier en utilisant cet atout face à une coure, maître.
-J'y compte bien, continuer de chercher.
-Pas de problèmes ! (elle raccroche)
Jessica regarda Linda.
-Il a du nouveau ? (demande Linda)
-Ouais et c'est plutôt une bonne nouvelle, Lin. Je vais pouvoir faire radier le juge Marchall puisque sa nièce est Élisabeth Wess, donc il est impliquée personnellement dans cette affaire.
-Tu penses que toute cette histoire va pouvoir se régler rapidement ?
-Il faut encore du temps mais je suis sûre que tout ça sera bientôt fini, Lin.
-Je l'espère ! Esméralda me manque terriblement.
-Je sais ! J'ai peut-être un moyen pour qu'elle te manques un peu moins et je peux prendre quelques risques en fessant ça.
Jessica posa son téléphone devant Linda.
-Le numéro de ton beau-frère, Matthieu se trouve dans mon portable et il est par pure hasard en ce moment chez ses parents avec Esméralda. (elle lui sourit)
-Mais si je …
-Je ne risque pas grand chose puisque tu téléphoneras de mon portable privée. Je pense qu'au pire, je risque juste d'avoir peut-être une grosse amande.
Jessica déposa un baiser sur la joue de Linda puis elle se redressa du canapé.
-Téléphones autant que tu veux, ça fait longtemps que tu n'as pas entendu la voix de ta fille. (elle met sa veste) Il faut que je te laisse, j'ai du travaille qui m'attend. Si il a un problème ou quoi que se soit tu peux m'appeler sur mon portable professionnel. (elle part)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Esméralda (TERMINÉ)   Mer 13 Juin 2012 - 6:25

Chapitre XII
Linda resta un moment à regarder le téléphone de Jessica qui est juste en face d'elle. Elle le prit et chercha le numéro de Matthieu dans le répertoire.
Quelques minutes plus tard, Linda entendit sa fille décrocher.
-Mama !
-Ma chérie !
-Tu viens bientôt me chercher chez mamie et papy ?
-Dès que possible, ma chérie !
-Tu me manque, mama.
-Je sais, à moi aussi tu me manques.
-J'ai fait plein de dessin pour toi, mama.
-J'ai hâte de les voir, mon cœur. Tu t'ennuie pas trop avec papy et mamie ?
-Non, mamie me fait des gâteaux et je joue avec papy et tonton Mat.
-J'suis sûre que tu gagne contre eux.
-Ce matin, j'ai battu tonton au ballon.
Linda resta deux bonnes heures à parler au téléphone avec Esméralda ainsi qu'avec Matthieu et ses beaux-parents.
Pendant ce temps, Jessica était dans son bureau en train de revoir ses dernières preuves contre le juge Marchall tandis que Connor s'occupe de rassembler d'autres preuves avec celle de la détective pour les mettre en communs.
Jessica entendit quelqu'un toquer à son bureau, elle releva la tête et vit Connor et la détective.
-On a retrouver la trace d'un couple qui aurait perdu la garde de leur garçon suite au procès que le père biologique à lancer contre elles. (dit Connor)
-Et mon associé vient de me signaler un élément qui pourrait être un avantage dans votre affaire contre le juge. (elle sourit)
-Je vous écoute !
-Le juge Marchall a répudié son fils, Nicolas Marchall quand celui-ci à fait son coming-out l'an dernier.
-Vous pensez qu'il accepterait de témoigner contre son père ?
-Il a de forte chances pour, maître.
-Vous accepterez de témoigner des preuves que vous avez trouvez contre lui ?
-C'est pas la première fois que je témoigne devant une coure. Vous pouvez compter sur moi !
-Bon, je compte sur nos témoins et votre témoignage pour gagner le procès contre le juge qui aura lieu dans trois jours.
-J'y serais ! (elle part)
Jessica regarda Connor, il se mit assis en face d'elle.
-T’inquiètes pas ! Une fois qu'on aura gagner ce procès contre Marchall, celui de notre cliente sera régler rapidement.
-Je sais ! (elle lui sourit) J'ai hâte que tout ceci soit terminer.
-Moi aussi ! (il sourit à son tour)
Trois jours plus tard, Jessica arrive dans une salle d'audience, le juge Marchall arrive peu de temps après elle, il lui agrippa violament le bras.
-Comptez sur moi pour vous faire radier du barreau, maître Masson.
-Vous ne me faites pas peur, votre honneur ! J'vais vous massacrer durant ce procès !
-Je compte bien en faire de même avec vous, maître !
Jessica et le juge Marchall étaient presque nez à nez quand le juge de la coure entra dans la salle. La juge remarqua cette tension entre Jessica et le juge.
-Y a-t-il un problème, maître Masson ? (demande la juge)
-Aucun, votre honneur ! (dit-elle en se mettant assise dans son siège)
-L'audience peut donc commencer ! (elle regarde le juge puis le dossier de l'affaire) Juge Marchall vous êtes accusés par l'accusation de ne pas être impartial dans vos jugemenst et surtout dans cette affaire. Et je vois que vous avez décidé de vous défendre seul.
-En effet et tout ces accusation ne sont qu'un tissu de mensonges. Je m'efforce d'être ce qui à de plus neutre dans mes jugement depuis des années et maître Masson vient remettre tout ça en considération.
-Il veux mettre ma cliente sous les barreaux pour qu'elle ne puisse plus revoir sa fille pour simple raison qu'elle est lesbienne, votre honneur !
-Elle tente de prouver que sa cliente n'est pas la violeuse de …
-Assez ! (dit-elle énervé) On est pas en train de faire le procès de Linda Kictan-Powell mais le votre, juge Marchall !
La juge regarda Jessica.
-Maître Masson, avez vous un témoin à faire paraître à la barre ?
-Oui ! J'appelle Vanessa Carthew à la barre !
Deux bonnes heures passèrent les témoins de Jessica et ceux du juge Marchall défilèrent les uns à la suite des autres.
-Avez-vous encore un témoin à faire paraître, maître ?
-J'appelle Nicolas Marchall à la barre !
Jessica vit un regard noir dans les yeux du juge Marchall quand il vit son fils arriver à la barre.
-Objection, votre honneur ! Mon fils peut …
-Refusé !
Nicolas Marchall se mit assis à la barre, Jessica alla dans la direction de son témoin.
-Vous êtes entré en conflit avec votre père pour qu'elle raison ?
-Parce que je lui ai révélé que j'aime les hommes et non les femmes.
-Et qu'elle réaction a-t-il eu quand vous lui avez révéler votre orientation sexuelle ?
-Il a balancé mes affaires par la fenêtre, et il m'a bien signifié qu'il ne voulait plus me revoir en me disant que je suis contre nature et en me disant plusieurs injures.
-Objection ! (crie le juge Marchall) Il n'est plus mon fils … Il est contre nature, il offense Dieu et …
-Assez ! Je vous fais mettre en prison si vous continuez à offenser la coure, juge Marchall !
-Vous ne pouvez pas me faire mettre en prison. Les homo ne devrait pas …
-Vous croyez ! (dit la juge sur un ton dur)
La juge fit signe à un policier de s'approcher du juge Marchall.
-Je n'aie pas besoin d'en savoir plus, les preuves et les témoins du maître Masson me suffissent. (elle regarda dans les yeux le juge Marchall) Juge Marchall, je vous signale votre radiation du barreau. Un autre juge sera nommé pour revoir les jugements des procès présidés par le juge Marchall ainsi que pour le procès de Linda Kictan-Powell. Cette audience est terminer !
Jessica venait de se redresser de son siège quand le juge lui lança un regard noir.
-Je vous le ferrez payer, maître !
-Je ne pense pas !
Chapitre XIII
Environ un mois plus tard, Linda sorta de la salle d'audience où vient de se passer son procès avec Connor.
-On vous avez bien dit qu'on vous sortirez de là. (dit Connor avec un grand sourir)
-J'avais peur de me retrouver en prison à cause de ce juge et des fausses preuves qui allaient contre moi. J'suis heureuse de savoir que les agresseurs de ma fille ont payé pour lui avoir fait du mal.
-Et je vous confirme qu'il ne sont pas près de sortir de prison avec les autres victimes qui ont témoigner contre eux.
-Vous pensez que je vais récupérer ma fille dans …
-Mama !!! (crie Esméralda)
Esméralda sauta dans les bras de sa mère, Linda la serra dans ses bras. Elle vit sa belle-famille arriver vers elle.
Linda vit Jessica et Connor partir en toute discrétion.
Une heure plus tard, Linda ainsi que tout ces proches étaient en train de fêter la fin de cette affaire qui l'avait accusée à tort.
Linda se mit assise dans le fauteuil de son salon puis elle se perdit dans ses pensées.
« Linda se revit lire le petit mot que lui avait laisser Jessica quand elle lui avait appris qu'Esméralda avait été agresser. Puis elle repensa à ce qu'elle lui disait durant tout les moments où elle était avec elle.
-Écoute, laisse-moi faire mon boulot. Je te jure que je vengerais Esméralda et je te la ramènerais.
***
-Dis pas ça ! T'es une femme et une mère super, Linda !
***
Linda se souvenu de toutes les petites attentions que lui portait Jessica quand elle était chez elle ainsi que la rose »

Le téléphone de Linda sonna ce qui la tira de ses pensées, elle le prit et vit le message qu'elle vient de recevoir de la part de Jessica.
« Je te donne rendez-vous demain au restaurant de la dernière fois à midi. Tu as besoin de te détendre avec ta fille après cette épreuve que vous avez vécue toutes les deux.
À demain, Lin. »

Le lendemain, Linda était en train d'attendre Jessica au restaurant, elle la vit arriver. Jessica lui fit la bise et se mit assise en face d'elle.
-Pourquoi, tu es partie aussi vite après le procès ?
-Je voulais te laisser seule avec Esméralda, tu avais besoin d'être avec elle.
-Je ne pourrais jamais assez te remercier pour m'avoir soutenu comme tu l'as fait. Tu m'as défendu sans rien me demander en retour.
-Je t'ai dit que je ne fais jamais payer ma famille ou mes amis quand je dois les défendre devant une coure.
-En tout cas merci, parce que je ne suis pas sûre que cette affaire se serait fini de cette manière avec un autre avocat que toi, Jess.
-Il faut que je t'avoue que je ne t'ai pas défendu par amitié mais plutôt … par amour. Durant tout ce temps que j'ai passé avec toi, je me suis dis que j'avais été idiote de t'avoir quitter pour cette Svetlana. Et puis j'ai essayé de lutter contre mes sentiments que j'ai toujours eu pour toi. (elle lui caresse la joue) Tu es une femme exceptionnelle, Lin.
Jessica embrassa amoureusement Linda.
Fin
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Esméralda (TERMINÉ)   Ven 6 Juil 2012 - 22:57

Voila mon coeur j'ai réussit à lire ta fic.

c'était dur pendant certains moments tu sais pourquoi.

Ta fic est très bien écrit. Je ne regrette pas de l'avoir lu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Esméralda (TERMINÉ)   Sam 7 Juil 2012 - 13:12

Je suis contente que ça te plaise.
Je sais qu'il a certains passages de cette fic qui sont dur.

Merci, ma puce, de l'avoir lu. pour toi
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Esméralda (TERMINÉ)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Esméralda (TERMINÉ)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel conte de fée pourrait être adapter en live ?
» Bouton Esméralda devant Notre-Dame - milieu XIXème
» Quasimodo et Esmeralda (Le bossu de Notre Dame)
» [Créations] Costumes - Couture : Les tutoriaux de _Lili_ : Belle - Robe Bleue (MAJ - 02.04.12)
» Bouton Esmeralda dansant avec sa chèvre devant Notre Dame de Paris.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Power > Pretty Little Liars :: Le Flood :: Des Fics-
Sauter vers: