Power > Pretty Little Liars
Bonjour à toi !

Bienvenu sur le forum Legends of Xena, tu pourras y découvrir l'actualité concernant la série Xena, Charmed et Legend of the Seeker ! Ce forum est également un lieu de partage et de découverte. N'hésite pas à t'inscrire !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [EN COUR] Missandra et les trois boules de jade deuxième partie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: [EN COUR] Missandra et les trois boules de jade deuxième partie.   Dim 1 Avr 2012 - 17:14

Je vous l'avais promis il y a un moment: la deuxième partie de Missandra. Je suis encore en pleine écriture donc je ne posterai peut être pas tous les jours ou même toutes les semaines.

Disclaimers: les mêmes que pour la première partie.

Missandra 2

-'' Végaaaaaaaa, ne me laisse pas !!!!!!!!!!!''

Missandra tomba à terre et sanglota. Elle entendit un bruit et leva la tête. Elle vit un lapin avec une montre à la main la fixé.

-'' Allons, allons, ne pleure pas petite princesse, l'heure de la revoir arrivera plus vite que tu ne le crois. Regarde.''

Missandra fixa la montre du lapin et y vit trois sphères vertes : des boules de jade ! Elle tendit la main pour les attrapées mais bascula et traversa le verre protégeant la montre.

Par chance elle attrapa un parapluie au passage, l'ouvris pour amortir sa chute. Elle tomba dans la gueule d'un ours.

Elle se réveilla en sursaut. Une fine pellicule de sueur la recouvré et elle tremblé.

' Encore ce maudit rêve.' Pensa-t-elle.

Elle avait fait pour la première fois ce rêve juste après que Véga fut tombé dans le vortex et depuis elle le faisais à chaque nuit de pleine lune. Traumatisé par la perte étrange de son amie, ses parents l'avait forcé a consulté un thérapeute mais cela n'avait rien changé pour elle. Au contraire elle se croyais folle maintenant. Elle n'avait jamais revu les autres enfants de la maison maudite, comme elle l’appeler maintenant. Elle supposer que quand la police étaient venu enquêté, ils avaient pris peur et s'étaient enfuis.

Malgré ce qui c'étaient passé, et malgré aussi le faite qu'elle se croyait folle, Missandra avait réussi tant bien que mal a se reconstruire et à vingt-deux ans, elle était une magnifique jeune femme qui faisait de brillantes études de physique.

Elle tourna la tête vers son réveille et vit qu'il était dix heure passé.

-'' Et merde je vais encore être en retard.''

Elle pris sa douche rapidement et s'habilla avec un jeans noir, un tee-shirt blanc moulant et sa veste de moto. Et attrapa son casque juste avant de franchir la porte. Elle habiter un appartement a quinze minutes à motos du campus.

En arrivant devant le bâtiment, elle failli écrasé une femme mais fit un écart au dernier moment.

-'' Bonjour Missandra. Veuillé faire attention avec votre engins la prochaine fois.''

Missandra coupa le moteur et retira son casque. Elle fixa la femme dans les yeux pendant quelques secondes puis lui fit un grand sourire.

-'' Excusé moi Madame Candide. Cela ne se reproduira plus.''

-'' Je l'espère. Maintenant dépêchez-vous, Nous somme toute les deux en retard pour recalibré l'accélérateur de particules. Et comme je le dis souvent...''

-'' … Le temps n'a pas le temps d'attendre.''

Missandra suivi son professeur jusque dans une pièce vivement éclairé au centre de laquelle se trouvé un énorme engin fait de métal et de verre. Un simple profane ne verrai la qu'une machine de plus qui ne serre a rien, mais pour Missandra, c'était un moyen comme un autre de comprendre mieux certains phénomènes physiques. Car malgré le faite qu'elle se croyait folle, elle était persuadé que ' l'accident' de Véga était lier à la physique. D'où le choix pour ses études supérieur de cette discipline.

-'' Très bien Missandra, met en route les générateurs, j'allume les ordinateurs. On va voir si les réglages que nous avons fait hier vont marché cette fois.''

-'' OK Suzi, mais je te préviens je ne reste que jusqu'à midi car j'ai rendez-vous avec Pièle pour manger. Je ne reviendrai que dans l’après-midi.''

-'' Encore ce Pièle ! Mai quand va tu te décider à assumer chérie.''

Missandra jeta un coup d'oeil derrière au cas où quelqu'un aurais entendu.

-'' Ne m’appelle pas comme ça !! Et je ne vois pas de quoi tu parle.''

Missandra appuya sur plusieurs bouton d'un tableau et un faible vrombissement continu se fi entendre.

-'' A oui ? Pardonne-moi l’expression, mais vendredi dernier quand tu est passé sous mon bureau tu ne savais pas non-plus de quoi je parlé ?''

-'' C'est bon maintenant Suzanne !! J'ai compris !! Et si nous essayions de faire marché ton tas de ferraille au lieu de parlé de de ceci ?''

-'' Ne te met pas en boule pour si peu. C'est bon j'ai compris je ne dit plus rien. Allé, revoyons les derniers calculs.''

-'' Je les ais déjà repris hier au soir. D’ailleurs tu t'es planté par rapport aux synchrotrons.''

-'' Et dire que c'est moi ton professeur.''

-'' Ce n'est pas de ma faute si je suis plus intelligente que toi.''

-'' Tu est plus intelligente que n'importe qui de ce coté du pays. Mais n'oublie pas que je t'ai tous appris.''

-'' Ne t'inquiète pas Suzi, je n'oublie pas.''

-'' Alors si tu est sur que tous roule, je te laisse l'honneur de démarré l’essai.''

-'' Oh merci madame le professeur. Dit Missandra avec sarcasme Je lance le premier protocole.''

Le faible vrombissement s'intensifia. Bientôt, une faible lueur bleu émana des tubes de verre.

-'' Ça marche, je passe au second.''

A peine eu-t-elle appuyé sur son clavier, qu'un phénomènes ce passa: Il y eu un mini tremblement de terre et la lueur bleu devint aveuglante.

-'' Suzi !! Appui sur le cour-jus !!''

Suzanne appuya tant bien que mal sur le bouton et tous redevins calme.

-'' Punaise c'était quoi ce délire ?'' Demanda Missandra.

-'' Hier quand tu as rectifier les calculs, a tu respecter le diagramme de Livingston ?''

-'' Bien sur que non !! Tu sait très bien ce que je pense de ce diagramme démodé !!''

-'' Ma parole mais t'es Co...''

-'' Et !! T'avais qu'a pas te plantée !!!''

-'' Bon, on arrête, allons plutôt voir quel dégâts nous avons causé.''

Elles ne virent aucune anomalies.

-'' Nous l'avons échappé belle, n'est ce pas Missandra ?''

-'' Tu l'a échappé belle Suzi. C'est toi qui est responsable de ce bijoux.''

-'' Oui mais n'oublie pas :...''

-'' Oui je sais : tu le pète, tu le paye.''

-'' Exactement. Bon après tous ça, j'ai besoin d'un petit remontant. On va boire un verre ?''

-'' Non désolé j'ai oublier qu'il fallait que je rende certain papier au secrétariat. On se revoie après les vacances.''

-'' Dommage, on aurais pu s’amuser...''

Elle fit les yeux doux à Missandra.

-'' Désolée de te décevoir, mais il faut vraiment que j'y aille.''

Avant de partir, elle s'approcha doucement de l'oreille de son amante.

-'' Si jamais tu parle à qui ce soit de ce qui c'est passé entre nous, je te poursuivrais pour harcèlement. Bonne vacance.''

Et elle partis non sans lui lancé un sourire en coin.''

**
Une fois sortis du labo, Missandra respira un grand coup en ferment les yeux. Elle avait menti à propos du secrétariat car en vérité elle avait était bien trop loin avec Suzanne et elle le savait. D'ordinaire elle ne se laisser pas autant aller mais cette fois-ci ses pulsions, depuis bien trop longtemps refouler, avait pris le dessus.

Elle avait également menti à propos de possible poursuite judiciaire si Suzanne en disser trop long car elle ne tenée pas à ce que les policiers entende trop souvent parlé d'elle. Elle avait un casier judiciaire déjà suffisamment chargé.

Elle avait besoins de prendre un peu de temps pour réfléchir, aussi elle se dirigea vers un bosquet d'arbre non loin du labo. Elle s'assit contre un chêne et leva la tête pour observé les feuilles. Une douce brise les faisaient bouger de gauche à droite.

' Quelle contradiction : vous êtes rattaché à la terre mais en même temps vous êtes si libre. Comme j'aimerais être une feuille. Je serais libre, libre de regardait le monde changé autour de moi sans qu'il ne se rend compte de ma présence. Puis je m'assécherais et finirais par tombé au sol où là je me décomposerais et mes molécules seraient lentement dispersé au quatre coin de la planète. Et qui sais, je finirais peut-être un jour par être une goûte de pluie qui tombera sur ses lèvres si pleines et douce et je pourrais contemplé pendant un cours instant son regard bleu si envoûtent...'

Elle finis par s'assoupir et se fut la cloche de midi qui la réveilla en sursaut. Elle se releva péniblement et alla jusqu'à sa moto. Elle se gara sur le parking où elle avait rendez-vous avec Pièle.
Quand elle le vit, elle vérifia l'heure : elle était bien en retard. Pour ne pas changé.

-'' Bonjour mon chérie !!''

-'' Missandra ! Humm... Tu est en retard, comme toujours.''

Pièle était un jeune homme trapu au yeux et cheveux marron. Il préparé un quelconque diplôme pour devenir chirurgien dentiste c'est pourquoi il s'appliquer à montré ses belles dents blanche dés qu'il le pouvé. Missandra ne lui avait jamais rien dit mais cela l'exaspéré au plus au point.

-'' Je sais Pièle, ce n'est pas la peine de me le dire. Je suis désolée, j'ai était retenu par le professeur Candide. Elle voulait que je l'aide à recalibré l'accélérateur de particules. L'autre jour il a mal fonctionné, de ce faite on...''

-'' Tu recommence à t’emballai ma chérie. Et si on aller manger ?''

-'' A oui c'est vrai excuse-moi j'avais oublier que tu voulais me parlé de quelque chose de spéciale.''

Pièle l'emmena dans un grille. Il se commanda un petit steak tartare et fit les gros yeux quand Missandra commanda le spéciale bœuf avec suppléments.

-'' Tu a faim on dirai mon amour.''

-'' Il faut bien que je prenne des forces, je vais bientôt reprendre mon entraînement de boxe.''

-'' Tu ne pense pas que tu est assez musclée comme ça ?''

-'' Oh et, ça va, je ne ressemble pas non-plus à un bonhomme !!''

-'' Je n'est pas dit ça mon amour.''

-'' De plus mon entraîneur dit que je suis musclée comme il le faut et il trouve ça très sexy.''

-'' Ton entraîneur et un homme n'est ce pas ?''

-'' Oui pourquoi ?''

-'' Oh c'est juste que c'est étrange, je m'attend toujours à ce que ce soit les femmes qui te fasse des compliments.''

-'' OK Pièle, tu sait très bien que je n'aime pas qu'on tourne autours du pot. Qu'est ce qu'il y a ?''

-'' Et bien voilà. J'ai entendu des rumeurs sur le campus disant que tu préféré les jeunes femmes. Je sais très bien que tu n'est pas entièrement d'un seul coter. Mais je sais aussi que tu m'aime. C'est pourquoi je te demande de devenir ma femme.''

Missandra ne répondit pas tous de suite. Elle avait vu les chose venir mais elle était tellement choquer qu'elle ne put répondre immédiatement.

-'' Allons mon amour, dit quelques chose, ne me laisse pas comme ça. Regarde, je t'es même acheter une bague.''

Il sorti de sa poche une belle bague surmonter d'un jolie diamant. Ce fut le déclencheur pour Missandra.

-'' Alors c'est ça ta demande en mariage ? Tu te fou de moi !! Tu me dit que sais que je trempe mon pain dans les deux soupes et après tu me dit que tu veut m’épousé ?''

-'' Mais oui. Je sais que si tu fait tous ça, c'est parce que tu n'a plus de père. Mais justement, mon père sera le tiens si tu le veut bien.''

Missandra vit rouge.

-'' Tu n'est qu'un sale c..''

-'' Et !! ne soit pas vulgaire !!''

-'' Tu crois que j'ai un complexe c'est ça ?''

-'' Et oh !! Je t'offre une chance de vivre normalement parce que je t'aime, tu ne va pas refusé une telle offre.''

-'' Vivre normalement ? Alors pour ton information personnel, les homosexuelles ne sont pas des gens anormaux comme tu semble le croire. A oui et autre chose, tu as raison, je préfère les jeunes femmes à toi. Je vais même te dire, je suis lesbienne. Alors merde !!''

Elle renversa la table et parti, laissant Pièle tous seul au milieu du restaurant rempli de monde.

**

Elle enfourcha sa moto et roula pendant plus de deux heures avant de s’arrêter au bord de l'océan. Elle gara sa moto sur un point de vu puis alla se promener dans un coin désert.

' Je n'en reviens pas : J'ai fait mon coming-out !! Le plus dommage est que ce soit Pièle qui en soit le déclencheur. Il vient de faire le pire demande en mariage de toute l'histoire des demande en mariage loupé ! Malgré ceci, je ne me comprend pas moi-même. Je suis de nature plutôt timide et voilà que renverse une table en plein restaurant ! Je crois que je commence à perdre pied. A Véga, pourquoi tous ceci est il arriver ? Si tu n'avais pas disparu, j'aurais pu mener une vie paisible à tes coter.'

Elle passa le reste de la à se promener sur la côte puis regarda le soleil se coucher lentement derrière l'horizon. Pour bien finir la soirée, elle décider d'aller boire un verre dans l'un des seuls bar lesbien de la région. Elle bu jusqu'à plus soif et surtout jusqu'à ce qu'elle déclenche une bagarre et finisse par se faire tabasser dans un coin du parking.

Loin de se laisser faire, elle étala plusieurs filles en ce moquant ouvertement de leurs faiblesses.

-'' Ben alors les filles, ils vous faut vous mettre à plusieurs pour passer à tabac une jeune femme faible et sans défense ?''

-'' Te fout pas de notre gueule blondinette, on ne vaut plus jamais te voire dans le coin!!'' Dit une femme qui apparemment était le chef.

Missandra aller répliquer mais elle se tue alors que plusieurs femmes rejoignirent le groupe munie de batte.

-'' Aller soyer sympa les filles !! Moi j'aime bien cet endroits !!''

Elle se jeta sur la chef mais son geste fut arrêter par un coup au menton. Elle bascula en arrière et tomba lourdement sur le bitume. Les filles lui crachèrent dessus et s'en allèrent. Missandra resta un long moment allongé, la lèvre ouverte, buvant son propre sang. Elle comptempla le firmament et aperçus de nombreuse étoiles filantes.

' Est dire qu'il fut un temps j'aurais probablement eu dut mal à choisir quel vœux faire. Maintenant, il ne m'en vient qu'un seul à l'esprit : Je souhaite de tout mon cœur revoir Véga.'

Elle ne se releva que lorsque le froid commencer a engourdirent ses membres. Elle repris la direction de chez elle est malgré son états, elle se dit qu'elle eu bien de la chance de ne pas croisé les autorité locale.

Elle ne pris même pas la peine de prendre une douche et s'écroula tout habuller sur son lit. Elle aller sombré dans le sommeil lorsque sa sonnerie retentit.

-'' Dégager !!!''

Mais ça sonner toujours.

-'' Aller vous faire voire ailleurs bande de cloportes.''

Mais on sonner encore. Alors, avec tout la volonté du monde, elle se leva et ouvris la porte d'un coup sec prête à renvoyer sévèrement celui ou celle qui l'importuné. Mais ses mots restèrent au fond de sa gorge. Ses yeux plongèrent dans un regard bleu envoûtant. Elle perdit pied et s’évanouit.

**

A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Euraka
Amazone
Amazone
avatar

- Scripts : 1057
Féminin Age : 27
Date d'inscription : 18/12/2010
Localisation : Dans l'oublie
Points : 1076
Image :

MessageSujet: Re: [EN COUR] Missandra et les trois boules de jade deuxième partie.   Dim 1 Avr 2012 - 17:39

J'accroche beaucoup à ton histoire ! cheers

Vivement la suite Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EN COUR] Missandra et les trois boules de jade deuxième partie.   Mer 11 Avr 2012 - 11:31

Elle ne les rouvris que quelques heures plus tard. Il faisait très sombre et Missandra sut qu'elle avait du dormir toute la journée. Elle croyait avoir fait un rêve, mais quand elle entendit une voix d'outre tombe, elle sauta sur ses pieds et se rendit jusqu'à sa cuisine où elle pris un grand couteau.

-'' Tu te sent mieux ? Mais enfin qu'est ce qui t'arrive ?''

Missandra senti une présence tous prés d'elle, se retourna et pointa son couteau en avant. Elle sut qu'elle avait touché quelque chose car elle entendit grogner. Elle se retrouva a terre grâce a un habile croche-pied de son adversaire, puis un corps chaud vain se plaqué sur elle.

-'' Ça va, t'est calmée ?'' Lui demanda la voix d'outre tombe. Et le couteau valsa jusqu'au salon.

-'' Avant de répondre, j'aimerai savoir a qui j'ai a faire ?''

-'' Tu ne me reconnais pas ?''

Missandra senti la pression autour de ses poignée se désséré et un doux rayon de lune illumina furtivement le regard bleu qu'elle avait entraperçu avant de s'évanouir. Ce regard était rempli d'un mélange de tristesse, de haine et d'amour.

-'' Non, ce n'est pas possible... Tu a disparu !! Tu est morte !! Tu n'est pas réelle !!! Je te renie, toi simple personnification de mon esprit malade !!!!!''

-'' Missandra calme toi, on n'a pas le...''

Une alarme venu de nul part sonna, coupant Véga dans sa phrase. Elle se releva et pris quelques chose dans sa poche. Elle sorti une sphère rouge grosse comme une une bille qui clignoté.

-'' Merde, on a plus le temps de bavassé. Embarque quelques affaires et de l'argent, il faut qu'on se tire vite fait.''

-'' Quelle et cette boule que tu tiens dans la main ? Et d'abord je n'irai nul part avec un fantôme !!''

-'' Un fantôme ? Miss, tu crois vraiment qu'un fantôme aurais pu te faire tombé par terre ?''

-'' Eu...''

-'' Bien ! Et maintenant fait ce que je t'es dit !!''

-'' Mais...''

Une explosion provenant de la porte d'entré coupa Missandra. Elle se senti soulevé de terre et compris ce que Véga s’apprêter a faire.

-'' T'es complètement malade !!!''

-'' Ils bloque la sorti, je n'est pas le choix !!''

-'' Mais qui es-ce 'ils' ?''

A ce moment là ; une voix masculine ce fit entendre dans l'entré.

-'' Bande d'abrutie, qu'est ce que vous attendez pour fouillé ?''

-'' Eux, ce sont ceux dont je doit te protégé.''

-'' Me protégé ?''

-'' Pas le temps, pas le choix, c'est parti.''

Véga ouvris la fenêtre, ou plutôt explosa la fenêtre avec son pied et sauta au dehors avec Missandra dans ses bras qui ferma les yeux.

Elles atterrirent lourdement sur le sol bétonnée du parking de l'immeuble.

-'' Heureusement que je n'habite qu'au premier !!''

-'' A tu un moyen de locomotion ?''

-'' J'ai ma moto.''

-'' Parfait !! Montre moi ou elle est.''

Missandra se planta droit comme un piqué et regarda Véga férocement.

-'' Je n'est jamais fuit devant personne, ce n'est pas aujourd’hui que je vais commencer !!''

Et elle parti en courant à son appartement. Mais elle fut vite stoppé par de puissant bras.

-'' Tu crois vraiment que tu pourrai battre ceci ?''

Et Véga tourna violemment la tête de Missandra vers sa fenêtre. Un homme, ou ce qui pourrai ressemblé a un homme si il n'avait pas les arcades sourcilières proéminente, une grand bouche qui laissait apparaître deux canines immenses et des yeux entièrement noir. A cette vision de cauchemars, Missandra tourna de l’œil et s’effondra dans les les bras de Véga.

La chose qui était à la fenêtre ricana et parla d'une voix profonde :

-'' Tu n'arrivera pas à la sauvé petite vermine. Son sort et déjà scellé. Pourquoi ne pas nous la laissé ? Tu te fatigue pour rien. Donne la nous maintenant et retourne voir ta fée délurée au fond de sa grotte.''

-'' Parle autant que tu le veut Morgoht, plus jamais je ne l’abandonnerais.''

Morgoht sauta de la fenêtre et atterri face à Véga. Celle-ci lâcha Missandra et fonça la tête la première dans le ventre de Morgoht. Il recula à peine et l'attrapa par la gorge et la monta au niveau de son visage.

-''N'a tu pas peur petit fée ? Ah si ça ne tenait qu'a moi, j'aurais éradiquée tous ton peuple. Ce n'est pas grave, je vais me contenté de te dévoré.''

Il approcha dangereusement sa puissante mâchoire du cou de Véga. Mais il n’eut pas l'occasion de goutter sa peau que sa proie lui fut violemment arrachée et qu'un bon coup de tête le fit vaciller. Missandra se tenait debout bien droite à ses pieds.

-'' Ras le bol de toute ces conneries.''

Elle voulu lui envoyer un coup de pieds mal placée mais il faut plus rapide qu'elle. Il lui attrapa la cheville et la jeta loin de lui et de Véga par la même occasion. Il se tourna vers cette dernière et enfonça ses crocs dans le premier bout de chair qui se présenter a lui. Mais il loupa sa cible et mordu Missandra au bras gauche. En effet elle c'était interposé entre lui et Véga et dans dans sa fureur de mordre, il n'avais pas vu qui il mordait. Un bien étrange phénomène se passa alors : Morgoht recula en hurlant. Des cloques se formé la où le sang de Missandra avait giclé.

Profitant de ce court répits, Véga attrapa Missandra et elles se dirigèrent vers le fond du parking.

-'' Missandra, tu a les clefs de te moto ?''

-'' Eu... Oui, dans ma poche de jean.''

Elle voulu tendre son bras pour les attraper mais elle eu une grimace de douleur. Véga glissa donc elle-même sa main dans le jean de sa partenaire d'infortune.

-'' Excuse-moi mais nous sommes pressé.''

-'' Tu ne crois quand même pas que tu vas conduire ma moto ?''

Véga mit le contacte et invita Missandra à vite s’asseoir derrière elle car Morgoht arrivait déjà en grognant.

Elle démarra en trombe et échappa de justesse aux griffes acéré de leur ennemis. Missandra s'accrocha de toute ses forces à Véga car elle sentait son sang d’échappé peut a peu de sa blessure.

**
Deux petit lutins à la face abîmés rejoignirent Morgoht sur le parking.

-'' Bande d'abruti, a cause de vous je les ai perdu. Retournée voir le maître pour lui expliquer ce qui c'est passé. Dit lui bien qu'elle l'a retrouvé. Dit-lui aussi que je peut les tracer maintenant. Aller-y !!''

-'' Et !! Depuis quand c'est toi qui commande Morgoht ?''

-'' Depuis que j'ai des crocs !!''

Ils se tourna vers les lutins et fit mine de les croquer. Les lutin disparurent d'un claquement de doigt.

**

Au bout de plusieurs heures, quand Véga fut sur qu'elles n'était pas suivi, elle s’arrêta sur le bord de la route pour voire dans quels états se trouver Missandra. Celle-ci était à moitié évanoui. Elle la secoua mais visiblement Missandra n'étais pas prête à ouvrir les yeux. Véga s'attarda donc un instant sur celle qu'elle avait quitter prématurément dix ans plus tôt. Son regard se déposa sur ses formes.

-'' Te voilà devenu complètement femme a présent.''

Ses yeux vinrent caressé ses paupières closes et sans qu'elle s'en rende vraiment compte, elle vint déposé ses lèvres sur celle de Missandra. Celle-ci ouvris les yeux en grand, poussa un cris, bascula et tomba de la moto.

-'' Ça va pas la tête !!! Non mais sans blague !!''

Elle se releva en se frottant le postérieur.

-'' Excuse-moi, c'était juste pour te réveiller !!''

-'' Je ne suis pas la belle au bois dormant. Et puis, il c'est passé quoi ? On est où là ?''

-'' Nous sommes au bord de la route au milieu de nul-part.''

Missandra la regarda avec un air très sceptique.

-'' Merci pour l'explication, tu vient d'éclairé ma lanterne.''

-'' Blague a part Miss, je ne sais pas où nous nous trouvons. Mais il faut soigné ta blessure avant que ça ne devienne trop sérieux.''

Missandra sembla se souvenir qu'elle avait été blessé.

-'' C'est bon y a pas de souci à se faire, ça ne saigne plus.''

-'' OK. Trouvons un hôtel pour le nuit. Avec tous le sang que tu vient de perdre il te faut du repos. Et puis je vais finir de te soigné.''

-'' OK pour me soignée. Mais je ne veut pas de repos mais des explications parce que la je suis totalement perdu et si ça continu, ma raison pourrait bien flanché.''

-'' Ça marche Miss.''

-'' A oui j'allais oublier, PLUS JAMAIS TU NE CONDUIRA MA MOTO !!!!!''

Avec un petit sourire, Véga fit non de la tête, et Missandra, résignée a cause de son bras, pris place derrière Véga.

**

A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [EN COUR] Missandra et les trois boules de jade deuxième partie.   Lun 16 Avr 2012 - 21:30

Elles s’arrêtèrent dans une petite ville sans nom. Véga alla à la pharmacie, heureusement encore ouverte, pendant que Missandra loua une chambre dans un motel délabré.

Elle alla directement à la salle de bain et vomi tripe et boyau. Puis elle se releva difficilement et se rinça la bouche. Quand elle se regarda dans le miroir, elle se reconnue a peine : Elle avait de grosse cerne sombres sous les yeux, sa peau était diaphane et plusieurs vaisseau de ses yeux avait éclaté.

-'' A le c**, il ne m'a pas loupé.''

-'' Qu'est ce que tu dit ?''

Missandra cria, fit volt face et se cogna la tête dans le miroir derrière elle.

-'' Véga !! Tu pourrai t’annoncer quand tu rentre dans une pièce !! Je viens d'avoir la peur de ma vie !! Enfin la deuxième peur de ma vie si je puis dire.''

-'' Excuse moi. Tu préfère quoi : d'abord prendre une douche et je te soigne ensuite ou bien l'inverse ?''

-'' Je veut que tu me soigne pendant que tu me donne des explication. Ça te va ?''

-'' OK assis toi là.''

Missandra s'asseya sur le lit que Véga désigna. Cette dernière sortit d'un sac en plastique des compresse du désinfectant ainsi que du fil. Elle commença par bien nettoyé la blessure.

-'' Que veut tu savoir en premier Miss ?''

-'' Déjà qu'elle était cette chose contre laquelle on c'est battu et pourquoi mon sang la brûler.''

-'' C'est un chien hurleur. Probablement de le dernier de sa race. C'est un croisé vampire/ loup-garou. Il est issue de quelques expérience malsaine d'un savant fou de l'époque noir. Si ton sang la brûler, c'est tous simplement parce que tu est un être pur et que lui et un être impur, il a donc été brûler par la pureté de ton âme.''

-'' C'est pour ça qu'il n'a pas essayer de me mordre !!''

-'' Exactement !! Mais il l'a fait et c'est bien grâce à cette pureté que tu est encore en vie. J'espère juste que ta blessure n'entraînera pas d'effet secondaire.''

-'' Du moment que je ne lit pas dans les pensées et que les adolescentes ne me cours pas après ça devrai aller !!''

-'' De quoi ?''

-'' Oh rien, c'est vrai que ça fait dix ans que tu n'est pas là. Ne t'inquiète pas tu n'a rien loupé !!''

-'' Quel est ta prochaine question ?''

-'' Où était tu passé pendant dix ans justement ?''

-'' J'étais dans la huitième dimension.''

-'' Tu te fou de moi !! Le seul dimension ou l'on puisse vivre et la troisième, c'est à dire celle-ci !! Bon, en tant que physicienne il me faut admettre l'existence de quatre dimensions mais certainement pas de huit !! C'est totalement abérent !!''

-'' A parce que pour toi, un monstre mi loup-garou mi vampires n'est pas abérent peut-être ? Mais regarde donc la réalité en face Missandra !! Tu à vu le vortex qui m'a aspiré !! J'ai entendu ton cri de détresse longtemps pendant que j'étais aspirés dans cette dimension. Sais-tu quelle effet ça fait ? Tu a l'impression que tu va implosé !! J'ai eu tellement mal que je ne pouvait souhaité qu'une seul chose : mourir !!''

Missandra la regarda avec les larmes au yeux. Elle leva sa main valide et lui caressa tendrement le visage. Véga ferma les yeux de contentement.

-'' Je suis désolée. J'ai était si mal après ta disparition. Je m'en voulait car je n'avait pas pu t’empêchai de toucher la boule de jade. J'ai fini par me dire que j'étais folle. La police et venu sur les lieux. Ta mère, oh Véga ta mère était tellement désemparé !! Je suis désolée elle...''

-'' Je sais. La première chose que j'ai faite quand je suis revenu a était de la cherché. J'ai fini par trouvé sa tombe. Mais ne sois pas désolée, oh ma tendre Missandra. Tout es de ma faute, j'aurais du t'écouter et ne pas la touché. Je ne sais toujours pas d’ailleurs pourquoi j'ai agi ainsi. Tu est prète ?''

-'' Hein, a quoi ?''

-'' Je vais te faire les points.''

-'' Oui vas-y, j'en ai connu d'autre.''

-'' Quel est prochaine question ?''

-'' Pourquoi le taré au yeux noir n'a-t-il pas cessé de t'appellé fée ?''

-'' Parce que j'en suis une !! Enfin disons plus précisément que je suis une apprenti fée. Dans l'autre dimensions, j'ai rencontré une fée extrêmement puissante qui m'a recueilli chez elle. Les choses en entraînent une autre, elle m'a prise naturellement comme apprentis.''

-'' J'ai l’impression que cette huitième dimension et pleines de surprise !!''

-'' Pour que tu est une vision plus globale des choses, je te dirai ceci : tous ce que tu as pu lire dans tes livres fantastiques, tous ce que tu as pu voir quand tu était enfant, les monstres qui se cache sous le lit des petits êtres humains quand il fait nuit, tous ces monstres là et autre chimères vienne de la huitième dimensions. C'est un monde issu des pensées les plus fantaisistes des être humains.''

-'' Comme dans l'histoire sans fin !!!''

-'' Eu... ben si ça peut t'aider à y voire plus claire, on va dire que oui. Sauf qu'il n'y a pas de petite impératrice. A vrai dire, il y a un roi, enfin une personne sans foi ni loi qui a pris le trône du roi. Mais ce n'est à moi de te raconter ceci car je ne sais pas tous ce qui c'est passé. Voilà c'est fini. D'ici deux trois jours, tu ne devrais plus sentir grand chose.''

-'' J'ai une dernière question avant que je ne m'évanouisse, pourquoi doit-tu me protégé de Morgoht. Et que me veut-il ?''

-'' Je ne sais pas si je suis la mieux placée pour te répondre.''

-'' Je veut savoir !! Si une bête répugnante et féroce me poursuit, je suis en droit de savoir pourquoi !!''

-'' Et !! Je ne suis pas ton chien !! Pour la peine je ne te répondrais pas !!''

-'' Et... ba moi pour la peine... je …''

Missandra tomba ivre de fatigue sur le lit. Véga eu un sourire indulgent, approcha sa tête de son oreille et lui glissa tous doucement :

-'' Ne fait pas la dure ma chère princesse, ça ne serre a rien avec moi car je connais le fond de ton cœur.''

Elle lui mit d'une couverture et alla prendre une douche bien mériter.

**

Le lendemain lorsque Missandra se réveilla ; elle n'ouvris pas tout de suite les yeux. Elle croyais avoir fait un merveilleux rêve et ne voulait pas que tous s’efface par un réveille trop brutal. Elle se senti observé et ouvrir les yeux. Elle vit Véga assise au bord de son lit qui la regardé tendrement. Surprise, Missandra cria et tomba à la renverse de son lit. Véga éclata de rire et l'aida à se relever.

-'' Je dois avoir une tête à faire peur parce qu'a chaque fois que tu me vois au réveille tu cri.''

-'' Et !! Je n'est pas peur !! Tu m'a juste surprise. Je croyais avoir fait un rêve.''

Véga et s'approcha d'avantages de Missandra avec un grand sourire.

-'' Tu à rêvée de moi cette nuit ?''

-'' Et alors ?'' Répondit Missandra comme si elle ne comprenais ce que Véga insinuer. Ce qui eu pour effet que cette dernière ne sus plus quoi dire.

-'' Qu'est ce qu'on fait maintenant ?'' Demanda Missandra pour changer l'atmosphère de la pièce qui commencer à s’épaissir.

-'' On va voire ta mère.''

Avant que Véga n'est pu voire quoi que ce soit arriver, Missandra sauta du lit, la plaqua contre le mur et lui serra la gorge d'une main.

-'' Hors de question !! On laisse ma mère en dehors de tous ça !!''

Elle serra d'avantages sa prise et Véga commença à avoir du mal à respiré. Voyant que Missandra ne la lâcherai pas, elle utilisa habilement ses pieds et elles se retrouvèrent une fois de plus a terre toutes les deux.

-'' Pourquoi réagit tu ainsi ? Remarque c'est normal, ce doit être le contre-coup. Ou sinon tu a vraiment beaucoup changer en dix ans.''

-'' Tu n'a pas idée à quel point. Ne parle plus jamais de ma mère !!''

-'' Mais qu'est ce qui y avec ta mère ?''

Missandra la regarda avec une tête désespéré. Elle s'assit sur le lit et se mit a parlé d'une voix monocordes.

-'' Mon père et mort peu de temps après ta disparition. Ma mère l'a mal supporté et a sombré peu a peu dans la folie. C'est pour cela que je réagi plutôt mal quand on m'en parle.''

-'' La vie est vraiment une saloperie parfois. Je suis désolée. Mais il est vital qu'on aille la voir.''

-'' Pourquoi ?''

-'' C'est elle qui te le dira.''

-'' Alors on ne reste pas longtemps, elle se fatigue vite.''

-'' OK. Aller, range tes affaires on va....''

Véga s’arrêta et huma l'air.

-'' Il arrive !''

-'' Qui donc ?''

-'' Morgoht bien sur. Vite, passons par la porte de derrière.''

-'' Mais il n'y a qu'une seul porte !! Tu... O non pas encore !! Véga, on est au deuxième !!''

-'' T'inquiète ça va bien ce passer !!''

Véga la pris de force par le poignée, l'emmena dans la salle de bain et ouvris la fenêtre au moment même où la porte d'entré s'ouvrait avec fracas. Véga sauta en entraînant Missandra avec elle.

-'' Véga, c'est la dernière fois que tu me la fait celle-la !!''

-'' Vite ta moto.''

-'' Je conduit !!''

-'' Fait ce que tu veut mais fait le vite !!''

Elles partirent avant même que Morgoht est pu réagir. Il poussa un hurlement de défaite qui résonna jusqu'à leurs oreilles.

-'' Miss, il faut vraiment qu'on aille voire ta mère. Il ne nous reste plus beaucoup de temps.''

-'' J'avais compris !! Accroche-toi bien ma petite Véga !!!''

Missandra mit les gaz et fonça à vive allures. Véga avait les bras enroulés autour de Missandra et d’accroché avec force pour ne pas tombé. Elles roulèrent à fond jusqu'à ce qu'elles arrivent à destination.

**

A bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [EN COUR] Missandra et les trois boules de jade deuxième partie.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[EN COUR] Missandra et les trois boules de jade deuxième partie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 10 janvier - Cartes de voeux 2010
» Tulipani (tuiles en forme de tulipes)
» Séries limitées ...illimitées ...
» LES TROIS BOULES MAGIQUES
» [JEU] ZUMA (v1.50) : Un jeu de combinaison de boules de couleur [Payant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Power > Pretty Little Liars :: Le Flood :: Des Fics-
Sauter vers: