Power > Pretty Little Liars
Bonjour à toi !

Bienvenu sur le forum Legends of Xena, tu pourras y découvrir l'actualité concernant la série Xena, Charmed et Legend of the Seeker ! Ce forum est également un lieu de partage et de découverte. N'hésite pas à t'inscrire !



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Xena livie et une paysanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Xena livie et une paysanne   Mar 11 Jan 2011 - 21:22

Disclaimer : les personnages de la série Xéna sont la propriété de Renaissance Pictures et Universal


Violence : Oui


Sexe: Non


Humour: non


Résumé: la presque totalité du monde était sous le joug de la terrible destructrice des nations, l’impitoyable Xena d’Amphipolis et de sa fille tout aussi sanguinaire Livie.

Merci à Themys24 pour son aide.

L = livie X= xéna G = gaby


XENA, LIVIE ET UNE PAYSANNE




Xéna, la trentaine environ, avait des cheveux couleurs corbeaux, des yeux d’un bleu océan qui vous glaçaient le sang, les mains pleines de calles suite à de très nombreux combats bien évidement gagnés.

Elle régnait sur la Grèce, la Rome, le Japon, enfin la quasi-totalité du monde depuis déjà 12 ans, l’âge de sa fille Livie, qui suivait fidèlement les pas de sa mère sur les méandres de la violence et de la destruction.

Livie depuis sa naissance n’avait jamais connue la douceur, la chaleur et l’amitié. Les personnes qui s’occupaient de son éducation, suivaient scrupuleusement les ordres édictés par la reine Xena.

Elle n’avait aucune amie, ne parlait à personne du fait son rang de princesse, ce qui la rendait hautaine, imbue de sa personne, elle voulait toujours avoir raison, enfin pour finir asociale.

La seule chose qu’ont lui apprenait était : la disciple, l’obéissance, le mépris pour les petites gens et surtout de ne jamais se prendre d’AFFECTION pour quelqu’un ou d’aider les autres, signe de faiblesse et de gentillesse ce que Xena ne voulait pas que sa fille ressente.

Xena était vénérée, aimée par son peuple de Grèce, mais elle s’ennuyait de plus avoir d’adversaire à sa hauteur, elle décida de partir avec Livie, de voyager vers d’autres contrées.

Elle donna son pouvoir à l’infâme Spiros, pour veiller sur le palais durant son absence, lui indiquant de ne pas oublier qu’il devait y avoir au moins 3 exécutions de traites, d’esclaves et autres par jour.

Elles partirent enfin à dos de cheval, la jument préférée de la guerrière, la fidèle Argo.

Elles commencèrent à semer la désolation là où elles passèrent car bien sur Livie, avait appris de sa mère le maniement des armes, le combat au corps à corps et pleins d’autres choses.

Non loin de la, un village très calme et chaleureux du nom de Potideia, habité par des paysans, commençait à préparer les festivités pour le solstice d’hiver qui était dans quelques jours.

Les enfants étaient impatient que le jour arrive, ils aidaient aux préparatifs supervisés par la belle et gentille Gabrielle.

Elle avait 25 ans, les cheveux longs couleurs blés, les yeux verts prairies et un sourire à vous éblouir, ayant enfin fini avec l’aide des enfants, elle leur raconta une histoire car oui Gaby était barde.

De leurs côté Xena et Livie étaient déjà a leur environ 40ème personnes tuées, elles s’arrêtèrent pour manger tout près d’un lac, la guerrière partait chasser pendant que sa fille préparait le feu.

Enfin terminées leurs victuailles, elles repartirent mais s’arrêtèrent aussitôt, car Argo avait perdu un fer, elles décidèrent donc de trouver un forgeron.

Elles arrivèrent dans un village assez paisible, Xena décida de cacher son identité et celle de sa fille pour faire leurs courses et faire ferrer Argo.

Les villageois, ne reconnaissant par les deux étrangères, les accueillirent chaleureusement, les invitèrent à l’auberge pour manger, et s’occupèrent de leur cheval.

Elles s’assirent et commandèrent le plat du jour, qui était sanglier nappé de sauce à la framboise avec une bouteille de vin. Ayant bien mangé, la guerrière demanda à la tavernière s’il restait des chambres de libres, elle lui répondit par l’affirmatif, il leur restait une chambre que Xena paya.

L’aube se leva et Xena et Livie se réveillèrent grâce à l’odeur agréable qui régnait près d’elle, quelqu’un était rentré et avait posé deux petit déjeuner sur une chaise, elles le prirent puis descendirent les escaliers.

La tavernière les salua et leur demanda s’il elles s’avaient bien dormi, elles ne répondirent pas et elles sortirent pour s’exercer toutes les deux.

Elles n’y allaient pas doucement se donnant des coups de pieds, de poing, parade sur parade jusqu'à que Livie, vue une ouverture laissée exprès par Xena pour lui donner un coup de pied sur la tête qui la fait chanceler.

L - MAMAN est-ce que ça va ? OH mon dieu j’ai fait mal à ma mère. A l’aide !! Par pitié ! Vite sil vous plait.

Gabrielle entendant des cris, accourra. Elle vit de loin la fille à genoux à coté de sa mère qui se tenait la tête en rigolant.

X - Tout va bien ma fille ne t’inquiète pas je n’ai pas mal.

Mais tout à coup elle sentit que quelqu’un approcha et se mit sur la défensive, c’était Gaby.

G - Bonjour suivez moi je vais soigner votre blessure.

Elle prit Xena par la main et l’amena chez elle. La guerrière elle était prise d’étonnement, car personne n’avait pris soin ou s’occupait d’elle jusqu'à maintenant, elle se laissa donc faire toujours en restant sur la défensive.

Gaby prit des herbes qu’elle mélangea, puis les passa sur le visage de la guerrière, qui frissonna au toucher de la paysanne. La barde trouva son visage doux, et magnifique, mais dû s’arrêter car elle avait terminé.

Enfin soignée, Xena, sortit de la maison avec Livie sans un remercîment ou geste amical. Elles allèrent chercher Argo pour partir de ce fichu village.

Elles arrivèrent chez le forgeron qui, les voyant, s’excusa car elles ne pourraient pas partir, leur jument était blessée, il leurs dit qu’il faudrait attendre au moins cinq jour pour qu’elle se rétablisse.

Xena soupira fortement, elles sortirent de l’étable.

X - Super !! Devoir rester cinq jours chez ses ploucs de villageois, je sens qu’on va bien s’amuser Livie.

Un malheur n’allant pas seule, il n’y avait maintenant plus de place pour cause de solstice, Livie demanda sa mère ce qu’était le solstice n’en n’ayant jamais entendu parler. Xena lui répondit que ce n’était qu’un jour comme les autres et de ne pas y faire attention.

Maintenant le plus dur pour elles étaient de trouver un endroit pour dormir, car il commençait à pleuvoir, heureusement ou malheureusement pour elles, survint une Gaby trempé des pieds à la tête.

G - Vous voila toutes le deux !! J’ai appris qu’il n’y avait plus de chambre de libre, alors vous allez venir dormir chez moi, mes parents sont d’accord.

Les deux guerrières la suivirent jusqu'à son habitation, la barde fit les présentations de sa famille :

G - Alors voici Hérodotus, mon père, Hécuba ma mère et Lila ma petite sœur.

Xena et Livie les saluèrent sans plus et demandèrent ou se trouvait leur chambre, elles y allèrent firent leur toilette.

Puis soudain on tapa à la porte. La porte s’ouvrit, Gaby leur avait apporté à manger, voyant qu’elles voulaient rester seules, elle leur fit un sourire et leur souhaita un bon repas et une bonne nuit.

Le matin arriva, avec la satanée gentille et agaçante Gaby, qui parlait, parlait, et parlait encore et encore, de tout et de rien ce qui horripilait la guerrière, car elle racontait surtout des histoires d’amours.

Xena haussa les épaules suivit de sa fille qui voulait tous faire comme sa mère :

X - Ma fille, ces cinq jours vont être très très dur et éprouvant.

Sa fille acquiesça, s’allongea sur le lit puis elles s’endormirent.

Les cinq jours passèrent heureusement rapidement mais manque de chance pour Xena et Livie, un orage apparut signifiant qu’elles devaient encore rester au village et surtout chez Gabrielle.

Ce qui les fatiguaient car la dite Gaby était une vrai pipelette, toujours polie, souriante, serviable enfin une casse-pieds.

La dernière nuit la guerrière et sa fille durent les passer avec Gaby et sa famille pour causse de solstice. La barde leur raconta « la légende du solstice », Livie fit semblant de ne pas l’écouter, faisant croire à sa mère qu’elle l’obéissait sur le fait de ne pas faire attention a ce fichue solstice.

Mais elle buvait littéralement les paroles sortit de la bouche de la barde.

Pendant la nuit, Gaby sentant que ses invités allaient partir, sortit avec un paquet et un papier et alla aux écuries. Elle s’approcha très doucement et avec peur d’Argo et mit son paquet dans le sac de Livie.

« Enfin le dernier jour » ce dirent la guerrière et sa fille, qui prêtent ne dirent au revoir à personne et partirent vite de cette endroit.

La petite ouvrit son sac et eue la surprise de trouver un paquet qu’elle ouvrit fébrilement, se demandant ce qui pouvait y avoir dedans. Elle ouvrit de grand yeux, car c’était un jouet plus particulièrement une vache qui, si on tire la queue, beugle.

Ensuite elle lut le papier ou il y était écrit :

G - Je te souhaite un magnifique et joyeux solstice à toi et à ta mère. Je suis triste que vous deviez partir, j’espère vous revoir un jour. BISOUS Gaby.

Livie était déboussolée car la barde avait toujours été gentille avec elle, tout au long de leur séjour chez elle, alors qu’elle-même n’avait été que dur ou hautaine envers elle.

Elle reprit la vache et tira sur la queue, elle sursauta, mais rigola et recommença encore une fois avant de le cacher car si sa mère prenait connaissance de la dite vache elle la jetterait. Ce qu’elle ne voulait pas car elle aimait son jouet d’autant plus que c’était là son tout premier cadeau.

Après plusieurs mois de voyage, de combat, et d’entrainement, elles rentrèrent à la maison. SPIROS n’était pas très content de leur retour, mais ne dit rien et repris son garde de conseiller de la guerrière.

Xena trouva qu’il avait fait du bon travail, car il y avait énormément de croix portant le corps de plus de 500 personnes.

Le peuple content du retour de leur reine, lui prépara une fête gigantesque, plusieurs rois, guerriers, chefs de guerre, princesses, amazones et même des dieux étaient là pour l’occasion.

La fête battait son plein lorsque les convives apportent leur cadeaux à Xena.

Le roi Xantos s’approcha de la guerrière, lui remit le plus beau diamant de sa réserve, elle le prit et remercia le roi de son cadeau.

Le convive suivant était Amalia, la reine des amazones qui lui offrit une belle jeune fille bien évidement vierge connaissant les gouts saphiques de Xena, qui la remercia d’un clin d’œil.

Le suivant était Arès lui-même, le dieu de la guerre, qui lui offrit une arme bien particulière, elle était ronde, très acéré, elle la prit, la lança sur un mur du palais. Elle faisait un bruit que Xena aimait beaucoup et surtout le mur était bien fissuré là où elle était passé, pour finir elle revenait à son propriétaire. Elle remercia Ares par un langoureux baiser.

Pour finir le dernier convive était le chef de guerre Draco, qui lui indiqua que son cadeau était un village donc il avait oublié le nom qu’il avait pillé il y a une semaine. Il avait pu y faire une réserve d’esclaves qu’ils avaient remis aux soldats de Xena.

La guerrière voulut voir plusieurs de ces esclaves. Elle ordonna à un de ses gardes d’en amener maintenant, le garde se dépêcha d’aller chercher plusieurs esclaves qu’il présenta à la reine.

Xena évaluai les 5 esclaves qu’elle avait devant elle, un vieillard borgne, le suivant était un jeune homme du nom de Perdicas un paysan probablement.

Le suivant était surement un soldat, la guerrière sortit son épée et le tua sans sourciller, la suivante était petite fille de 5 ans qui pleurait ce que faisait mal à la tête de Xena, elle reprit son épée pour la tuer quand soudain un cri se fit entendre.

« NON NE LA TUE PAS CE N’EST QU’UNE ENFANT PAR PITIE » Xena s’approcha de la jeune femme qui avait osé l’arrêter dans son geste, la jaugea elle était plutôt petite, les cheveux courts et blonds.

Elle avait du mal à voir la couleur de ses yeux car elle avait un œil gonflé et l’autre présentai un beau coquard, ses lèvres était coupées d’avoir été frappées.

Xena allait la tuer, quand elle entendit sa fille lui demander si elle pouvait avoir la jeune fille comme esclave, la guerrière se retourna sourit à sa fille et accepta la demande.

Livie prit l’esclave par les vêtements et parti dans sa chambre qu’elle ferma à clé, elle se retourna et dit :

L - Gaby mon dieu c’est bien toi qu’est-ce qui t’es arrivé ? Je… Je… Parle-moi Gaby.

G - Livie je ne t’avais pas reconnue sous tes vêtements, où suis-je ? Que fais-tu là ? C’est bien Xena qui à faillit me tuer, je ne comprends plus rien.

La barde lui raconta ce qui lui était arrivé, la bataille entre les soldats, le pillage du village, la mort de plusieurs paysans et ensuite l’esclavage.

Livie s’inquiétait de l’état de santé de Gaby, elle commença à la soigner elle-même, car si elle avait demandé de l’aide, sa mère aurait été au courant.

Elle lui demande où était sa famille. Là Gaby se mit à pleurer car elle ne savait pas si ils avaient pu s’échapper ou pas, s’ils étaient oui ou non vivants.

Deux jours suivirent avant que la barde sorte de la chambre de Livie, non avoir à porter un masque pour cacher son visage, car si Xena ne l’avais pas encore reconnue, ca ne saurait tarder et elle la ferait exécuter.

En public Livie faisait attention de traité Gaby comme une esclave, mais en privé elle était gentille et douce avec. Elle la remercia du cadeau qu’elle lui à fait.

Jour après jour Livie et Gaby apprirent à se connaitre et devinrent amies.

Un jour Xena invita le roi Momo, son fils le prince Minos et sa garde rapprochée pour fêter la réédition de la chine et de Lao Ma, Minos avait remarqué la présence de Livie et commença à la suivre pour voir ou elle dormait.

Le soir venu Minos s’engouffra doucement dans la chambre de Livie qui dormais, il enleva les couvertures lui sauta dessus mis une main sur sa bouche pour qu’elle ne fasse pas de bruit et avec son autre main emprisonna celle de Livie.

Réveillée par des bruits, la barde vit que quelqu’un s’en prenait à Livie, elle se leva pris le vase se trouvant à côté du lit et frappa l’intrus avec, le prince s’écroula de tous son long.

Le bruit arrêta les activités sexuelles de Xena, avec la plus du tout vierge jeune fille, elle courut en direction de la chambre de sa fille, car c’était là que provenaient les bruits. Elle ouvrit violemment la porte et vit Minos parterre ce tenant la tête en sang.

L - MAMAN !! DIEU IL A ESSAYE DE ME VIOLER JE…JE… J’AI PEUR MAMAN.

La guerrière pris sa fille dans ses bras, lui chuchota des mots de réconforts à l’oreille, soudain elle vit l’esclave de sa fille à coté d’elle la respiration forte, les mains crispées. Xena compris que c’était elle qui avait frappé le prince et surtout sauvée sa fille du viol.

Elle s’écarta de sa fille et ordonna à la jeune fille de retirer son masque pour voir son visage.

Gaby prit peur et recula ce que vit Xena, elle se rapprocha d’elle mais fut arrêtée par sa fille elle aussi apeurée.

La guerrière commença à s’énerver, elle prit le masque et put enfin voir le visage qu’elle reconnu immédiatement.

X - GABRIELLE C’EST TOI !! MAIS QUE FAIT TU LA ??.

L - MAMAN calme toi sil te plait, je vais tous te raconter, mais par pitié ne fait pas de mal à Gaby c’est MON AMIE.

Xéna avait bien ENTENDU Livie, sa fille lui dire que Gaby était son amie. Excédée elle prit sa fille par la nuque prête à la frapper de toutes ses forces, mais fut arrêter par la barde à genoux lui implorant de ne pas lui faire de mal.

La guerrière était surprise, interloquée que Gaby prenne la défense de sa fille, alors que pendant qu’elle était chez la barde sa fille et elle-même n’avait pas été sociale avec elle.

Elle lâcha la prise qu’elle avait sur sa fille et lui demanda pourquoi elle ne lui est rien dit de la présence de Gaby ici, chez elle.

Livie, lui raconta l’histoire de la vache. Xéna, leva les sourcils demandant à voir cette vache, la fille chercha sous son lit la ou elle avait caché son précieux trésor, elle le remit à sa mère qui l’examina attentivement.

Elle vit qu’il y avait un mécanique et demanda à sa fille le fonctionnement, elle lui dit de tirer la queue et qu’elle verrait. Xena tira donc et la queue et la vache beugla.

Xena écarquilla les yeux, Livie elle rigola et dit à sa mère ENCORE, ENCORE oui vas-y maman.

Xéna regarda sa fille, elle avait un sourire qu’elle n’avait jamais vu sur son visage. Elle recommença, la vache se remit à beugler, soudain des pas arrivèrent près de la porte de Livie, ce qui fit sursauter Xena qui lâcha le jouet, livie le vit et se mit à pleurer.

Momo entra dans la chambre et vit son fils, par terre en sang, il sortit son épée suivit de Xena et il demanda qui avait osé frapper son fils. Xena un sourire sur les lèvres, dit :

X - c’est moi roi Momo, ton sa…. de fils à essayer de violer MA FILLE, alors je me suis amusée avec lui.

Le roi Momo lâcha son épée regarda son fils qui venait de se réveiller et qui regardait son père en disant :

M - Père quelqu’un à oser me frapper, JE VAIS LE TUER CE SALE TRAITE ».

X - "Tu veux me tuer donc », dit Xena, les yeux brillants de colères, de haines et de fureurs.

Minos n’était pas à l’aise, il regarda son père pour trouver de l’aide, mais il ne vit que de la déception sur son visage.

Le roi Momo, s’inquiétait de la suite des accords qu’il perdrait si Xena les annulaient pire, si elle décidait de rentrer en guerre contre lui. Il décida qu’il serait préférable de laisser Xena et son fils se battre, son fils étant très bon à l’épée.

La guerrière accepta la proposition de Momo, le combat débuta. Minos était plutôt bon, l’épée à la main, mais ne valait pas Xena, qui elle, était la meilleure.

Elle lui donna un coup de poing qui fit voltiger Minos à plusieurs mètres de là, il se releva douloureusement, le public applaudissait leur reine, sifflant le vil prince.

Minos se remit en place réussit à parer l’attaque de Xena, et il lui entailla la jambe sur plusieurs centimètres, la guerrière insensible à la douleur lui infligea une bonne dizaine de coup de pieds.

Les deux combattants se tournaient autour, soudain leurs épées se choquèrent brutalement, Xena mit Minos à terre par un coup de boule.

Mais ce lâche de Minos prit un morceau de pierre se trouvant à ses cotés et frappa de toutes ses forces sur le visage de la guerrière.

Xena de douleurs, se prit la tête dans les mains. Pendant ce temps, Minos se releva, son épée à la main, il s’approchait de la tête de la reine, mais un cri se fit entendre :

G - XENA ATTENTION IL A UNE EPEE IL VA TE TUER BAISSE TOI VITE XENAA !!!

La guerrière obéissant se baissa fit perdre l’équilibre au prince par un croche pied, lui pris sa propre épée et elle lui coupa un des ses bras.

Elle fixa les alentours pour savoir qui l’avait prévenu, elle regarda en direction de sa fille, qui fit non de la tête et lui montra la bonne personne qui s’avérait être Gaby, qui en voyant xéna la regarder, lui fit un magnifique sourire que la guerrière imita très légèrement.

Xéna n’oublia pas qu’elle était en plein combat, car elle étendait le prince souffrir de douleur par la perte de son bras, elle se rapprocha de lui avec délectation se demandant maintenant qu’elle partie de son corps elle allait couper.

Minos de son côté eu énormément de mal à se lever, ce qui donna une idée à Xéna qui avait trouvé le nouvelle endroit.

Elle lui coupa la moitie de sa jambe droite, Minos s’étala, Xena à ses pieds enfin plus vraiment, lui fit promettre devant tous le monde de ne plus jamais toucher qui que se soit.

Minos acquiesça mais la guerrière doutant de sa parole, pris la dague cacher dans son décolletée et lui coupa net son sexe, avec beaucoup de plaisir. Elle ordonna ensuite à ses gardes de faire venir les chiens pour qu’il puisse manger la carcasse du prince.

Le roi Momo partit de ce pas rejoindre son peuple, sachant que Xéna avait vengé l’affront de sa fille.

La guerrière nettoya son épée quand elle vit Livie et Gaby courir à son encontre. Sa fille lui sauta au cou tandis que Gaby examinai les blessures infligées.

L - Maman tu es la meilleure je n’ai pas eu peur du tout, je savais que tu allais gagner, je… Elle fut coupé par Gaby qui s’inquiétant de l’état de santé de la guerrière, prit sans rien dire, la main de Xena pour l’amener à l’infirmerie.

Livie regardait sa mère avec taquinerie par le faite que sa mère se face avoir par le bout du nez par une petite paysanne, sa mère au lieu de s’énerver se laissa faire et fit un clin d’œil à sa coquine de fille.

La barde soignait avec beaucoup d’attention Xena, appréciant, ses grands et magnifiques yeux, ses pommettes fines et douces aux toucher, ses lèvres légèrement charnues, et ses mains qu’elle trouvait bizarrement douces compte tenue qu’elles étaient calleuses par l’utilisation de son épée.

Le jour suivant Xena proclama que le village de Potideia était libre et que si quelqu’un y chercherait problèmes il aurait à faire à elle directement.

Gaby croyait rêver, elle avait bien étendu la guerrière dire qu’elle libérait son village, elle alla à sa rencontre pour être sûr qu’elle s’était pas tromper.

Elle la vit assise sur son trône parlant à sa fille. Sentant une présence Xena tourna les yeux et vit Gaby, au loin, les yeux questionneurs, étonné, et heureuse.

La guerrière lui fit signe de s’approcher, Gaby était en face d’elle et la remerciait et ne tenant plus elle lui sauta au cou et pleura.

Xéna la berça, aimant l’avoir dans ses bras, se sentant pour la première fois entière, elle lui essuya ses larmes et lui dit de préparer ses affaires pour partir, la barde figé, se recula baissa les yeux de tristesse et alla dans sa chambre prendre ses affaires.

Elle était prête, se trouva dehors, aperçut Livie, lui dit au revoir et chercha la guerrière, mais ne la vit pas, elle se sentit anéantie, vidée, ébranlée par son absence.

Soudain, Argo apparut monter par Xena elle s’approcha de sa fille lui dit au revoir, elle siffla et un cheval galopa jusqu'à la guerrière.

Xéna se laissa tomber demanda à Gaby, de s’approcher du cheval qui s’appelait Eclair, étonnée la barde s’exécuta, et puis schht elle fut prise par les hanches par Xena qui l’aida à monter sur le cheval.

Gaby allait dire au revoir à Xena, mais la dite Xena, un petite sourire au coin, lui dit qu’il n’y a pas de « au revoir » qui tienne.

Qu’elles vont voyager ensemble, lui annonçant avoir retrouver la trace de sa famille. Car la nuit dernière elle avait ordonné à ses hommes de remuer ciel et terre pour retrouver 3 personnes leur faisant leurs portraits robots.

Par chance au début de la matinée elle reçut un message provenant de Thessalie disant que les 3 personnes étaient ici saines et sauves.

Xéna était heureuse ce qui était bien la première fois, elle réveilla sa fille pour tout lui raconter. Livie, elle était folle de joie, et le fut doublement quand sa mère lui donna un cadeau qu’elle avait elle-même enveloppé.

Elle l’ouvrit, un sourire pouvant fondre la banquise apparut sur ses lèvres car le cadeau de sa mère était une certaine vache beuglante.

Et voila maintenant Xena d’Amphipolis et Gaby de Potideia parcourant la terre pour trouver la famille de la barde, ne sachant pas que pendant ce temps, elle se rapprocherait l’une l’autre commençant même à former UNE FAMILLE.



Fin


Possibilité de suites
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Xena livie et une paysanne   Mer 12 Jan 2011 - 13:56

Je lirait quand j'aurai le courage =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Xena livie et une paysanne   Mer 12 Jan 2011 - 21:04

Pas de soucis la Miss Wink
Revenir en haut Aller en bas
Mango
The Dark Harpy ¤ Le Créateur
avatar

- Scripts : 10082
Masculin Age : 21
Date d'inscription : 06/11/2010
Localisation : Dans un monde pure sans problèmes
Points : 10677
Image :

MessageSujet: Re: Xena livie et une paysanne   Jeu 13 Jan 2011 - 8:00

Vraiment j'adore ton histoire !!! cheers I love you Bravo elle est superbe !!!! I love you continue

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Revenir en haut Aller en bas
http://legends-xena.forumgratuit.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Xena livie et une paysanne   Jeu 13 Jan 2011 - 18:30

Comme mon petit Xélou j'aime beaucoup ton histoire I love you I love you ........Tu as beaucoup d'imagination pour écrire une fic aussi splendide cheers cheers I love you I love you .......Merci beaucoup ma bubulle gros bisous
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Xena livie et une paysanne   Jeu 13 Jan 2011 - 18:40

j'ai trouvé le courage pour ma part !! j'ai eu le temps, je mangeai devant mon pc je n'avais pas envi de regarder media center alors j'ai lu ta fic !! déjà bravo !!! bounce c'est génial !! Very Happy j'adore tes descriptions je m'y crois vraiment, quand gabby soigne xena, avec minos à la fin oulalala =) sublime !!! Cool I love you Very Happy Very Happy bravo !! et merci de nous la faire partager !! =)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Xena livie et une paysanne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Xena livie et une paysanne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pommes de terre à la paysanne
» Potée de choux paysanne
» blague paysanne
» Avis de marché - Communauté de communes de l'île d'Oléron (17) - restauration des collections ethnographiques de la Maison Paysanne phase 1
» Xena et Hercule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Power > Pretty Little Liars :: Le Flood :: Des Fics-
Sauter vers: